15 au 19 février : Journées de la persévérance scolaire

0
294

Voici les communiqués reçus par L’École branchée en lien avec les Journées de la persévérance scolaire, qui se tiennent du 15 au 19 février 2016! D’autres s’ajouteront au fur et à mesure de leur réception dans notre boîte courriel.

 


Coup d’envoi des Journées de la persévérance scolaire – Un taux de diplomation en hausse à Montréal, grâce à des milliers de superhéros de la persévérance scolaire.

MONTRÉAL, le 15 fév. 2016 /CNW Telbec/ – À l’occasion des Journées de la persévérance scolaire (JPS), Réseau réussite Montréal tient à souligner le rôle qu’ont joué des milliers de superhéros de la persévérance scolaire dans l’augmentation du taux de diplomation à Montréal.

Un taux de diplomation en hausse et un taux de décrochage en baisse

« Si le taux de diplomation à Montréal est passé de 67,7% en 2009 à 76% en 2014, c’est grâce à des parents, des enseignants, des éducateurs, des directions d’école, des intervenants, des gens d’affaires et des élus qui ont tous été des héros de la persévérance scolaire et qui ont, par leur engagement, fait une différence » affirme Andrée Mayer-Périard, directrice générale de Réseau réussite Montréal.

On note aussi une amélioration en observant l’évolution du  taux de décrochage scolaire des jeunes montréalais, qui lui, est en baisse. « En 2009, c’est près d’un jeune sur 4 qui décrochait avant d’avoir obtenu un premier diplôme. En 2013, on parle d’un jeune sur 5. C’est encore trop, mais c’est une grande amélioration! Les jeunes sont les premiers héros de leur persévérance, et il faut le souligner » poursuit Mme Mayer-Périard.

Pour que ces améliorations se poursuivent, Réseau réussite Montréal rappelle qu’il est important d’agir tôt et ensemble.

Des héros qui marquent. Pour la vie.

Le coup d’envoi des JPS, qui a rassemblé à l’école secondaire James Lyng plus de 150 acteurs de tous les milieux, a été l’occasion de souligner la contribution positive de héros de la persévérance scolaire, en mettant des visages sur ceux qui ont inspiré de jeunes raccrocheurs, membres de l’Escouade JPS Montréal.

Simon a rencontré son héros quand il avait 15 ans. Lors du lancement, il s’est adressé à lui en ces mots : « Eddy, je me souviens quand je te parlais de mes jeux vidéo, surtout d’un certain jeu auquel je jouais tous les jours. Il y a quelque chose que tu m’as dit dont je vais toujours me rappeler: « Avant de level up ton personnage dans ton jeu, level up le Simon dans la vrai vie ». Je voudrais te remercier, pas juste pour ce que tu as fait pour moi, mais pour ce que tu as fait et ce que tu fais encore pour tous les jeunes qui passent te voir à ton bureau. T’es vraiment une personne bien et t’es un exemple à suivre. »

Pour Manel, c’est la patience, le courage et la détermination de son héroïne qui l’ont inspirée. « Le jour que je ne vais jamais oublier, c’est le jour de mon inscription au cégep. Même si elle était enceinte de 7 ou 8 mois, elle est venue avec moi. On est parti le dernier jour des inscriptions à 10 h et j’avais jusqu’à midi pour m’inscrire. […] J’étais un peu découragée parce qu’en arrivant, on m’a dit que le programme était très contingenté, qu’il me manquait un papier pour m’inscrire et que j’avais une heure pour aller le chercher. Mon héroïne m’a dit  » On y va tout de suite  » et elle s’est déplacée une deuxième fois avec moi. On a réussi à arriver à temps pour déposer le dossier. »

Célébrons tous nos héros !

Cette année encore, durant les JPS, la persévérance scolaire est la trame de fond de centaines activités tenues par tout autant d’organisations montréalaises, de tous les milieux. Plusieurs d’entre elles s’inspirent de la thématique 2016 « Soyez un héros de la persévérance scolaire ! » et souligneront cette semaine l’importance des héros pour les jeunes et pour l’ensemble de la communauté.

« On a tous un héros, une héroïne. Durant les JPS, faites-les connaitre sur les médias sociaux, en accompagnant vos publications du mot-clic #JPS2016. Mais surtout, si vous le pouvez, prenez quelques minutes et appelez-les, faites-leur savoir qu’ils sont vos héros. C’est le plus important » conclut Mme Mayer-Périard.

Les Journées de la persévérance scolaire, du 15 au 19 février 2016

Entourés par leurs proches et par des professionnels qui les soutiennent au quotidien, les jeunes fournissent des efforts tous les jours. En offrant un moment pour unir les voix, les JPS constituent une occasion privilégiée pour souligner collectivement cette nécessité de s’engager auprès de nos jeunes et de les encourager dans leurs efforts vers la réussite. Elles rappellent également l’importance de la persévérance scolaire pour la société montréalaise et célèbrent le travail essentiel de tous celles et ceux qui épaulent nos jeunes dans le développement de leur plein potentiel.

Les JPS montréalaises 2016 sont rendues possibles grâce à la Fondation Lucie et André Chagnon et les cinq commissions scolaires de l’île de Montréal, avec l’aide d’Avenir d’enfants et de la Fondation Desjardins.

Pour tout savoir sur les JPS à Montréal, visitez le www.jembarque.ca

À propos de Réseau réussite Montréal

Fort de l’appui des cinq commissions scolaires et de ses 28 membres régionaux, Réseau réussite Montréal mobilise et catalyse les forces vives montréalaises dans une démarche concertée menant à la mise en œuvre d’actions favorisant la persévérance, la réussite et le raccrochage scolaires. En 2014 – 2015, dans le cadre de sa stratégie de soutien et d’accompagnement à l’action locale concertée, RRM a collaboré à l’élaboration et à la réalisation de 16 plans d’action, et appuyé la mise en œuvre de 165 initiatives auprès de 49 184 enfants, élèves et parents, et ce dans 11 des quartiers les plus sensibles de Montréal.

C’est avec beaucoup d’enthousiasme que Réseau réussite Montréal coordonne cette année les 6es JPS montréalaises.

 

SOURCE Réseau réussite Montréal


 

Opération retour à l’école 2016 : forte mobilisation des gens d’affaires et des enseignants en faveur de la persévérance scolaire

MONTRÉAL, le 19 févr. 2016 /CNW Telbec/ – Alors que les Journées de la persévérance scolaire touchent à leur fin, la Chambre de commerce du Montréal métropolitain mobilise les forces vives de la métropole contre le décrochage scolaire en lançant la 20e édition de l’Opération retour à l’école. Ainsi, du 7 mars au 30 avril, des conférenciers issus du milieu des affaires donneront des dizaines de conférences-témoignages dans les écoles secondaires des commissions scolaires francophones et anglophones de Montréal.

L’Opération retour à l’école revêt un double enjeu : encourager les élèves à persévérer à l’école et inciter les gens d’affaires à s’impliquer activement dans le domaine de l’éducation. Au cours des 19 dernières éditions, plus de 4 000 femmes et hommes d’affaires ont partagé leur expérience avec près de 150 000 jeunes du secondaire. Ces rencontres conviviales stimulent la détermination et l’ambition des jeunes, qui se disent motivés et prêts à faire les efforts nécessaires pour atteindre leurs objectifs professionnels.

« Notre société est confrontée à un décrochage scolaire endémique et, sans éducation, il n’y a pas de prospérité, de progrès social ni d’innovation. Dans un monde en mutation marqué par le vieillissement de la population et l’émergence de technologies de rupture, la relève devra plus que jamais être formée et qualifiée. De 2013 à 2017, 330 000 emplois seront à pourvoir dans la région métropolitaine, dont 68 % pour cause de départs à la retraite. De 2013 à 2022, un tiers des postes libérés seront pourvus par des emplois de niveau technique nécessitant une formation collégiale », a déclaré Michel Leblanc, président et chef de la direction de la Chambre de commerce du Montréal métropolitain.

« Bien qu’il nous reste du chemin à parcourir, une amélioration se fait sentir. Les efforts portent leurs fruits. Les actions concertées des milieux scolaire, communautaire, gouvernemental et privé ont produit des résultats tangibles. Le taux de décrochage scolaire a ainsi baissé de 3,8 % de 2009 à 2013 et le taux de diplomation a augmenté de 67 % à 76 % au cours de la même période », a poursuivi M. Leblanc.

« J’appelle l’ensemble des membres de la société – organismes, établissements d’enseignement, gouvernements, entreprises et individus – à continuer les efforts de coopération afin d’éradiquer le décrochage scolaire. Ne nous endormons pas sur nos lauriers. Au contraire, redoublons d’efforts afin d’accompagner les élèves dans leur réussite scolaire », a ajouté M. Leblanc.

« Les enseignants et les écoles ont bien sûr leur rôle à jouer, mais ils ne sont pas les seuls. Les gens d’affaires, par exemple, doivent s’impliquer dans des actions concrètes qui feront la différence dans la vie d’un jeune », a précisé M. Leblanc qui, nommé par le Réseau réussite Montréal, s’est lui-même prêté au jeu en devenant un « superhéros de la persévérance scolaire ».

À la fin de l’Opération retour à l’école, les enseignants ayant participé peuvent soumettre la candidature d’un élève qui s’est illustré par ses efforts. Grâce aux ambassadeurs de l’Opération retour à l’école, des bourses de 1500 $ seront remises aux élèves, sélectionnés par tirage au sort. Elles permettront aux récipiendaires de poursuivre leurs études en formation professionnelle, technique ou universitaire.

Pour plus d’information sur l’Opération retour à l’école et la façon d’y participer, cliquez ici.

L’Opération retour à l’école est réalisée grâce au soutien de Montréal Relève et à la participation de ses ambassadeurs Argent : ArcelorMittal et EY. La Chambre remercie également ses partenaires associatifs : Academos, Fusion Jeunesse et Réseau réussite Montréal.

La Chambre, qui souhaite s’investir pleinement dans la cause de la persévérance scolaire, a rejoint la coalition pour la persévérance scolaire d’Academos. Cette initiative regroupe des entreprises et des organisations qui préparent la relève en soutenant les jeunes dans l’obtention de leur diplôme.

À propos de la Chambre de commerce du Montréal métropolitain
La Chambre de commerce du Montréal métropolitain compte plus de 7 000 membres. Elle a pour mission d’être la voix du milieu des affaires montréalais et d’agir pour la prospérité de la métropole. Elle s’engage dans des secteurs clés du développement économique en prônant une philosophie d’action axée sur l’engagement, la crédibilité, la proactivité, la collaboration et l’avant-gardisme. La Chambre offre également une gamme de services spécialisés aux particuliers et aux entreprises de toutes tailles afin de les appuyer dans leur croissance ici et à l’international.

Facebook : www.facebook.com/chambremontreal
Twitter : @chambremontreal
Pour poursuivre la discussion : #ccmmqcca

 

SOURCE Chambre de commerce du Montréal métropolitain


 

Les Journées de la persévérance scolaire : du 15 au 19 février 2016 – Serez-vous un superhéros de la persévérance scolaire ?

MONTRÉAL, le 10 fév. 2016 /CNW Telbec/ – Avec un taux de diplomation de 77,7 %[1], le Québec est sur le point d’atteindre son objectif de diplomation de 80 % des jeunes de moins de 20 ans d’ici 2020. Pourtant, un récent sondage Léger[2] réalisé pour les Journées de la persévérance scolaire (JPS) nous apprend que 75 % des Québécois pensent que la persévérance scolaire n’est pas suffisamment valorisée.

Soyez un superhéros

Avec le thème « Soyez un superhéros : la persévérance scolaire, c’est l’affaire de tous », le Réseau des Instances régionales de concertation sur la persévérance scolaire et la réussite éducative du Québec (IRC), réitère l’importance que chacun de nous peut avoir dans le parcours scolaire d’un jeune et dans la valorisation de l’éducation en soulignant le rôle primordial de tous ceux et celles qui posent des actions dépassant le cadre traditionnel de leur fonction. L’objectif ultime : créer une vague déferlante de reconnaissance à l’égard de superhéros à travers le Québec.

Cette année, les IRC sollicitent plus particulièrement les élus et les gens d’affaires. Ce sont des acteurs importants de la société et ils doivent participer au travail collectif de mise en place d’environnements favorables à la persévérance et à la réussite scolaire.

Plusieurs personnalités du monde des affaires, du sport et de la politique ont répondu à l’appel lancé par les IRC. Les têtes d’affiche 2016 sont nombreuses. Tour à tour, ils passeront le flambeau à leur superhéros. Parmi les plus connues, on retrouve notamment :

  • Camil Bouchard, psychologue, ex-professeur et chercheur à l’UQAM, ex-député à l’Assemblée nationale et auteur du rapport Un Québec fou de ses enfants;
  • Joël Bouchard, propriétaire, directeur général et entraîneur de l’Armada de Blainville-Boisbriand;
  • Sophie Brochu, présidente et chef de la direction de Gaz Métro;
  • Éric Forest, maire de la Ville de Rimouski;
  • Yannis Mallat, président-directeur général d’Ubisoft Montréal – Toronto.

Pour obtenir plus de renseignements sur les superhéros, visionner la capsule les mettant en vedette ou pour reprendre à votre tour le flambeau, visitez le www.perseverancescolaire.com ou participez à la vague sur Twitter ou Facebook en utilisant le mot-clic #JPS2016.

Sondage : des données intéressantes

Le sondage Léger révèle également que 67 % des Québécois croient que les entrepreneurs ont un rôle important à jouer en matière de persévérance scolaire parce qu’ils peuvent favoriser la réussite scolaire en mettant notamment en place des mesures de conciliation études-travail, mesures que 33 % des Québécois identifient comme une des priorités pour faciliter la persévérance scolaire.

Dans une proportion moindre, mais non négligeable, 57 % des répondants croient en l’importance du rôle des élus municipaux parce que ces derniers ont le pouvoir de mettre en place des politiques qui font de l’éducation un pilier fondamental de notre société.

Paroles des partenaires

« Le maire, l’employeur, le parent, l’enseignante, le directeur d’école, l’intervenante, l’éducatrice en service de garde, l’entraîneur, tout le monde peut jouer un rôle déterminant dans la vie d’un jeune afin de l’encourager à poursuivre son parcours scolaire », a indiqué Audrey McKinnon, directrice nationale, campagne JPS 2016.

« Nous sommes très heureux de constater que le public priorise les mêmes enjeux que nous. En effet, 46 % des Québécois identifient la valorisation de l’éducation comme priorité pour favoriser la persévérance scolaire. De même, 32 % croient que la réduction de la pauvreté et la valorisation du rôle des enseignants sont essentielles pour mieux accompagner nos jeunes dans leurs efforts académiques », a poursuivi Mme Annie Grand-Mourcel, directrice générale, Partenaires pour la réussite éducative dans les Laurentides au nom du Réseau des IRC.

« La réussite éducative est un gage de prévention de la pauvreté et, ultimement de prospérité sociale et économique pour le Québec. Les Journées de la persévérance scolaire sont un moment de l’année où il est opportun de se rappeler à quel point nous avons collectivement et individuellement un rôle à jouer dans la réussite de milliers de jeunes et que cela se joue dès leur plus jeune âge et tout au long de leur parcours, jusqu’à l’âge adulte », a souligné M. Claude Chagnon, président de la Fondation Lucie et André Chagnon.

Remerciements

Les JPS 2016 ne pourraient avoir lieu sans le soutien et la collaboration de notre partenaire principal, la Fondation Lucie et André Chagnon, ainsi que de nos précieux partenaires comme Avenir d’enfants, Fondation Desjardins et les milieux de l’éducation, du communautaire, les associations de municipalités et de gens d’affaires et la société civile qui ont répondu à notre appel, de même que les organismes jeunesse, communautaires.

À propos du Réseau des Instances régionales de concertation

Les 16 Instances régionales de concertation sur la persévérance scolaire et la réussite éducative du Québec (IRC), réparties dans 14 régions administratives du Québec, sont au carrefour des acteurs œuvrant à la réussite éducative des élèves québécois. Leur rôle consiste à s’assurer d’une mobilisation régionale active et efficace et à développer des partenariats locaux dans la promotion des conditions de réussite éducative. Chaque mission et structure d’activités des différentes IRC est unique, ce qui permet à chacune d’entre elles de s’adapter aux défis spécifiques de la région qu’elle dessert.

[1]http://www.education.gouv.qc.ca/fileadmin/site_web/documents/PSG/statistiques_info_decisionnelle/diplo_qualification_2015.pdf

[2] Sondage omnibus réalisé par Léger du 8 au 10 février 2016 auprès d’un échantillon de 1 014 Québécois âgés de 18 ans ou plus et pouvant s’exprimer en français ou en anglais.

 

SOURCE Journées de la persévérance scolaire (JPS)


Journées de la persévérance scolaire 2016 – Tous des héros!

MONTRÉAL, le 15 févr. 2016 /CNW Telbec/ – Le Réseau des carrefours jeunesse-emploi du Québec (RCJEQ) et ses membres sont fiers d’être partenaires des Journées de la persévérance scolaire 2016 (JPS2016) et souhaitent souligner le courage de tous les jeunes qui nous font confiance depuis près de 20 ans !

« Chaque fois qu’un jeune accepte de visiter son carrefour jeunesse-emploi (CJE) et d’embarquer dans une démarche personnelle ou de projet de vie, il prend la décision d’aller de l’avant et de sortir de sa zone de confort. Il a franchi une étape importante vers la réussite et c’est ce qui fait de lui un véritable héros ! » a tenu à souligner le directeur général du RCJEQ, monsieur Alexandre Soulières.

Pour ce faire, les équipes des CJE mettent sur pied des projets originaux, motivants et qui répondent aux besoins des jeunes afin de permettre à chacun d’eux de réaliser son plein potentiel. Les intervenants travaillent de façon créative et innovante en collaboration avec le milieu scolaire et la communauté afin de construire un filet de sécurité autour des jeunes et devenir des personnes ressources complémentaires dans leur plan de réussite.

Du 15 au 19 février, des activités organisées par les CJE dans le cadre des JPS2016  sont diffusées sur la plateforme Web du RCJEQ Les Journées de la persévérance scolaire dans les #CJE, la page Facebook ainsi que le compte Twitter du RCJEQ avec le mot-clic #JPS2016.

À propos des Journées de la persévérance scolaire

Les Journées de la persévérance scolaire qui se tiennent cette année sous la thématique «Soyez un superhéros» sont chapeautées par les Instances régionales de concertation (IRC) sur la persévérance scolaire et la réussite éducative du Québec ainsi que de nombreux partenaires.

À propos du Réseau des carrefours jeunesse-emploi du Québec

Le RCJEQ regroupe, soutient et représente les carrefours jeunesse-emploi afin de développer, promouvoir et défendre, avec ses membres, des orientations adaptées aux besoins issus des communautés locales, en vue de favoriser l’autonomie personnelle, sociale, économique et professionnelle des jeunes adultes de 16 à 35 ans. Le RCJEQ est soutenu financièrement par le Secrétariat à la jeunesse.

 

SOURCE Réseau des Carrefours jeunesse-emploi du Québec


 

Les Journées de la persévérance scolaire, l’affaire de tous!

MONTRÉAL, 15 févr. 2016 /CNW Telbec/ – La CSN est fière de souligner les Journées de la persévérance scolaire (JPS) au Québec qui débutent aujourd’hui et qui se terminent vendredi prochain.

« Pour nous, l’éducation est une priorité et la réussite scolaire de nos enfants doit être au cœur de nos préoccupations. Cette réussite passe non seulement par les élèves et les enseignants, mais aussi par les parents, le personnel de soutien et l’ensemble de la communauté. Garder nos enfants mobilisés et motivés pour éviter le décrochage scolaire est bénéfique pour tous », souligne la vice-présidente de la CSN, Véronique De Sève.

Comme le mentionnent les Journées de la persévérance scolaire, tout le monde connaît un héros ou une héroïne qui a fait la différence dans son parcours scolaire. Nous invitons donc le nouveau ministre de l’Éducation à jouer son rôle de superhéros pour que nos enfants puissent devenir des citoyennes et des citoyens instruits, intelligents, compétents et motivés.

L’apport du gouvernement

Bien que le gouvernement du Québec demeure un acteur clé de la persévérance scolaire, nous aimerions voir plus de volonté de sa part pour la soutenir, plutôt que de le voir s’acharner à imposer des compressions budgétaires et des réformes de structures qui nuiront au développement des élèves.

« Les commissions scolaires ont subi des compressions de plus d’un milliard de dollars depuis six ans et présentement, le ministre tente de nous faire avaler le projet de loi 86 qui risque de diminuer les ressources aux élèves. De plus, de nombreux organismes de lutte au décrochage scolaire au Québec ont vu leur budget grandement amputé depuis, notamment, l’abolition des Conférences  régionales des élus (CRÉ), des Centres locaux de développement (CLD) et du programme Réunir Réussir (R2)  », dénonce Véronique De Sève.

Les effets du décrochage scolaire coûteraient annuellement 1,9 milliard de dollars : il est grand temps que le gouvernement réinvestisse !

À propos

La Confédération des syndicats nationaux (CSN) est une organisation syndicale composée de près de 2000 syndicats et regroupe plus de 325 000 travailleurs et travailleuses. Trois de ces huit fédérations sont présentes dans le réseau scolaire et l’enseignement supérieur : la Fédération des employées et employés de services publics (FEESP-CSN), la Fédération des enseignantes et des enseignants du Québec (FNEEQ-CSN)) et la Fédération des professionnèles (FP-CSN).

 

SOURCE CSN


L’entrepreneuriat pour stimuler la persévérance scolaire

MONTRÉAL, le 15 févr. 2016 /CNW Telbec/ – Alors que les milieux de l’éducation, socio-communautaire et corporatif se mobilisent pour lutter davantage contre le décrochage scolaire, la Jeune Chambre de commerce de Montréal (JCCM) profite des Journées de la persévérance scolaire pour souligner l’importance d’accorder plus de place à l’entrepreneuriat dans les écoles.

Les projets entrepreneuriaux, particulièrement dans les milieux défavorisés, peuvent faire toute la différence sur le parcours scolaire et la confiance en soi des élèves en difficulté, contribuant ainsi à augmenter leurs chances de persévérer et de poursuivre des études supérieures ou en formation professionnelle.

« Comme société, nous avons la responsabilité d’encourager nos jeunes, la relève de demain, à persévérer tous les jours. Pour certains d’entre eux, le cheminement dit traditionnel ne convient tout simplement pas et, souvent, c’est en découvrant leur fibre entrepreneuriale qu’ils développent leur motivation et leur créativité » a déclaré Gabriel Bran Lopez, président de la JCCM.

Un soutien innovant et créatif

Consciente des besoins de la relève entrepreneuriale, la JCCM a mis en place un écosystème d’entrepreneuriat concerté qui donnera davantage de moyens aux jeunes entrepreneurs de la métropole.

« Nous sommes déterminés à faire une différence pour accroître l’indice entrepreneurial de Montréal et bonifier notre culture d’entrepreneuriat. Pour ce faire, nous misons sur notre nouveau partenariat avec la Ville de Montréal, mais aussi sur nos nombreux engagements pour soutenir la cause de la persévérance scolaire » a ajouté Gabriel Bran Lopez.

En tant que référence en développement de talents à Montréal, la JCCM s’est donnée le mandat de faire en sorte que les prochaines générations continuent de voir grand. Dans cette optique, elle a pris de nombreux engagements pour soutenir la persévérance scolaire :

Défi OSEntreprendre

Depuis l’annonce du partenariat avec la Ville, la JCCM a été grandement impliquée dans le Défi OSEntreprendre (anciennement nommé Concours québécois en entrepreneuriat). Ce défi permet non seulement de faire connaître et de soutenir les créateurs d’entreprises, mais également de soutenir la relève émergente, via son volet étudiant qui vise à promouvoir l’entrepreneuriat dans les écoles primaires et secondaires.

Camp « J’entreprends mon été »

Dès l’été prochain, la JCCM mettra en œuvre le projet qu’elle a proposé dans le cadre de Je fais Mtl : le Camp « J’entreprends mon été ». Ce camp qui sera offert à un  groupe de jeunes ciblés, vise à éveiller leurs compétences entrepreneuriales à travers la réalisation de projets et des visites d’entreprises. L’implication des entreprises et des jeunes entrepreneurs montréalais est la clef de la réussite de ce programme.

6 à 8 Persévérance scolaire

Les Journées de la persévérance scolaire seront soulignées, le 17 février prochain, lors d’un 6@8 qui rassemblera plusieurs acteurs du milieu de l’éducation et socio-communautaire (Fondation Jasmin Roy, Commission scolaire de Montréal, Réseau réussite Montréal, Regroupement des Organismes Communautaires Québécois en Lutte au Décrochage (ROCLD), Succès scolaire, Fusion Jeunesse, etc.) et des  jeunes de 15 à 18 ans invités par ces organisations. L’événement aura lieu dans l’École des métiers de la restauration et du tourisme de Montréal et vise à inciter les membres de la JCCM à s’impliquer auprès des jeunes en persévérance scolaire.

6 à 8 pour la Fondation des Canadiens pour l’enfance qui a permis d’amasser 2600 $

C’est avec nul autre que P.K. Subban et Pierre Boivin que la JCCM s’est mobilisée, le 17 décembre dernier, pour son ultime 6@8 de 2015 visant à  souligner et promouvoir le travail de la Fondation des Canadiens en milieux défavorisés, en lien avec les saines habitudes de vie ainsi que le développement et maintien d’habiletés physiques des enfants.

Un souper tournant pour Academos

Le 18 novembre dernier, la relève d’affaires montréalaise s’est réunie pour une soirée au bénéfice d’Academos, un organisme offrant des services de cybermentorat pour les jeunes qui se questionnent sur leur choix de carrière. Au total, 2000 dollars ont été amassés lors de cet évènement.

À propos de la Jeune Chambre de commerce de Montréal (JCCM)

La Jeune Chambre de commerce de Montréal (JCCM) est un regroupement de jeunes cadres, professionnels, entrepreneurs et travailleurs autonomes âgés de 18 à 40 ans. Fondée en 1931, elle compte aujourd’hui près de 1 600 membres et environ 150 bénévoles, ce qui en fait l’un des plus grands réseaux de jeunes gens d’affaires au monde. Grâce à une panoplie d’événements organisés chaque année, la JCCM est un lieu incontournable pour le développement de la relève d’affaires à Montréal. La JCCM compte sur l’appui de quatre Grands partenaires qui ont à cœur la relève, soit BMO, Groupe Financier, Bell, Gaz Métro et la Ville de Montréal.

Pour en savoir plus, visitez le www.jccm.org

 

SOURCE Jeune Chambre de commerce de Montréal


 

Journées de la persévérance scolaire – Michel Perron, superhéros de la FCSQ

QUÉBEC, le 10 févr. 2016 /CNW Telbec/ – La Fédération des commissions scolaires du Québec (FCSQ) est fière de participer au lancement des Journées de la persévérance scolaire, qui se tiendront du 15 au 19 février 2016 dans toutes les régions du Québec, et de contribuer au rayonnement de l’événement en répondant à l’appel lancé par les organisateurs qui est d’identifier un superhéros de la persévérance. Michel Perron, professeur au département des sciences humaines à l’Université du Québec à Chicoutimi et titulaire de la Chaire UQAC-Cégep de Jonquière sur les conditions de vie, la sant&#233! ; et les aspirations des jeunes (VISAJ), est le superhéros choisi par la FCSQ.

« Il est celui qui a initié tout le mouvement de la persévérance scolaire au Québec. Par ses recherches, il s’est intéressé aux conditions de vie des jeunes et à leurs parcours scolaires et cela a été le fer de lance d’un grand mouvement au Québec. Grâce à lui, plus de jeunes réussissent au Québec », a déclaré la présidente de la FCSQ, dans un message vidéo.

Mme Bouchard rappelle que plusieurs élus scolaires, inspirés par les travaux de Michel Perron, ont été des leaders pour la mobilisation des partenaires de leur milieu en faveur de la persévérance scolaire.

La présidente de la FCSQ profite de la tenue des Journées de la persévérance pour rappeler aux élèves que leur réussite nous tient tous à cœur puisqu’ils sont l’avenir de la société. Elle invite également les commissions scolaires à participer aux Journées de la persévérance scolaire, notamment en identifiant leur superhéros.

La Fédération des commissions scolaires du Québec regroupe la vaste majorité des commissions scolaires francophones du Québec ainsi que la Commission scolaire du Littoral. Les commissions scolaires sont des gouvernements locaux qui veillent à la réussite scolaire de plus d’un million d’élèves en assurant des services éducatifs au primaire, au secondaire, en formation professionnelle et à l’éducation des adultes. Elles offrent aussi des services efficaces et essentiels, notamment en matière de ressources humaines et de ressources matérielles et financières. De plus, les commissions scolaires ont la responsabilité de répartir équitablement les ressources entre leurs établissements et de rendre accessible, en tout temps, un transport scolaire sécuritaire.

 

SOURCE Fédération des commissions scolaires du Québec (FCSQ)


 

Concertation Montréal soutient les Journées de la persévérance scolaire montréalaises

MONTRÉAL, le 11 févr. 2016 /CNW Telbec/ – Concertation Montréal (CMTL) est fier de s’associer à Réseau réussite Montréal afin de soutenir les Journées de la persévérance scolaire (JPS) montréalaises, qui se tiendront du 15 au 19 février prochains. L’édition 2016 marque la sixième participation de la région montréalaise à cet événement qui souligne la volonté collective à s’engager auprès des jeunes et à les soutenir dans leurs efforts vers la réussite. Les Journées de la persévérance scolaire sont un moment privilégié pour faire connaitre la réalité montréalaise en matière de persévérance scolaire. Elles permettent également de souligner l’engagement de toutes celles et tous ceux qui œuvrent à la réussite scolaire des jeunes Montréalais ! et Montréalaises.

Cette année, les JPS sont placées sous le signe des « héros de la persévérance scolaire ». Ainsi, tout un chacun est invité à identifier des personnes inspirantes qui ont su faire la différence autour d’elles. Leurs histoires et leurs parcours sont autant de sources d’inspiration pour toutes et tous.

Afin de souligner son engagement, CMTL s’est donné pour mission d’inciter ses partenaires, et plus particulièrement les élus municipaux, à s’engager activement dans cette campagne. À cet effet, Madame Marie-Eve Brunet, présidente de Concertation Montréal, est nommée ambassadrice de la campagne 2016 auprès des élus municipaux montréalais.

« C’est avec plaisir que j’agis en tant qu’ambassadrice de la campagne 2016 auprès des élus montréalais. J’invite donc chacun d’entre eux à contribuer aux chaînes de reconnaissance en identifiant une héroïne ou un héros dans son entourage, soit une personne ou une organisation qui se démarque par son implication exemplaire en matière de persévérance scolaire, et à le/la faire connaître sur les réseaux sociaux sous l’égide de #JPS2016. Bien sûr, il est possible de nominer un jeune car il est assurément le héros de leur persévérance ! », déclare Marie-Eve Brunet, présidente de CMTL.

À propos de Concertation Montréal
Concertation Montréal (CMTL) a pour mission de développer la région par la concertation. Pour ce faire, elle regroupe les leaders socio-économiques et les élus municipaux de l’île de Montréal afin d’initier et de soutenir des initiatives régionales innovantes et structurantes. Concertation Montréal  apporte son expertise au sein de différents volets tels que le savoir et la diversité, l’éducation et les sciences, la jeunesse, la gouvernance et la parité, l’environnement et la saine alimentation.

Suivez-nous sur :
Facebook | ConcertationMTL
Twitter | ConcertationMTL
LinkedIn | Concertation Montréal (CMTL)

 

SOURCE Concertation Montréal


 

Le CPQ s’associe comme partenaire des Journées de la persévérance scolaire, qui seront célébrées du 15 au 19 février

MONTRÉAL, le 10 févr. 2016 /CNW Telbec/ – Le CPQ (Conseil du patronat du Québec) est fier de s’associer aux Journées de la persévérance scolaire (JPS) qui seront célébrées cette année du 15 au 19 février.

Ces journées sont l’occasion de mobiliser tout le Québec autour des jeunes pour leur parler d’efforts, de persévérance, des risques du décrochage scolaire et des avantages d’un diplôme. Mais il s’agit aussi de rappeler à la population que la persévérance scolaire, c’est l’affaire de tous et que chaque jeune a besoin d’encouragements quotidiens.

« Du primaire à l’université, l’éducation est un pilier, car c’est ici que se bâtit l’avenir de notre société et où la soif d’apprendre et d’entreprendre doivent s’enraciner davantage. En s’associant aux Journées de la persévérance scolaire, le CPQ souhaite donc souligner l’importance de valoriser la réussite éducative et la nécessité de poursuivre la lutte contre le décrochage scolaire », déclare Yves-Thomas Dorval, président-directeur général du CPQ. « Il s’agit là de valeurs de société qui sont fondamentales et qui représentent, de surcroît, des déterminants cruciaux de notre prospérité collective ».

À titre de partenaire des JPS 2016, le CPQ s’engage à souligner l’importance de la persévérance scolaire à travers le réseau de ses membres et ses différentes représentations, de même qu’au sein de la campagne PROSPERITE.QUEBEC, en valorisant les initiatives en la matière.

En outre, le CPQ veut notamment souligner l’implication particulière des représentantes de trois de ses organisations membres, à titre de Superhéros de la persévérance scolaire :

  • Madame Sophie Brochu, présidente et chef de la direction de Gaz Métro et membre du CA de la Fondation Chagnon;
  • Madame Catherine Harel-Bourdon, présidente de la Commission scolaire de Montréal (CSDM), pour la Fédération des commissions scolaires du Québec (FCSQ);
  • Madame Suzanne Roy, Mairesse de Sainte-Julie et présidente de l’Union des municipalités du Québec (UMQ).

« La persévérance scolaire, c’est l’affaire de tous ! Engagez-vous à la prospérité du Québec, prenez part aux Journées de la persévérance scolaire, rendez-vous sur les sites Internet de PROSPERITE.QUEBEC et des JPS 2016 », de conclure Yves-Thomas Dorval.

Regroupant plusieurs des plus grandes entreprises du Québec, le Conseil du patronat du Québec réunit aussi la vaste majorité des associations patronales sectorielles, ce qui en fait la seule confédération patronale du Québec. Il représente directement et indirectement plus de 75 000 employeurs de toutes tailles, tant du secteur privé que public, ayant des activités au Québec.

 

SOURCE Conseil du patronat du Québec