Les tenants et aboutissants d’un gouvernement minoritaire

Paru / Mis à jour le

Lendemain d'élections au Canada : Justin Trudeau, chef du parti libéral et premier ministre sortant, reprend le pouvoir au sein d'un gouvernement, cette fois, minoritaire. Zoom sur le fonctionnement d'une minorité à la Chambre des communes.
 

Lendemain d’élections au Canada : Justin Trudeau, chef du parti libéral et premier ministre sortant, reprend le pouvoir au sein d’un gouvernement à nouveau minoritaire. Outre 2019, il faut remonter à 2008 pour observer un autre gouvernement n’ayant pas atteint la majorité des sièges, alors que les conservateurs étaient au pouvoir à cette époque.

Revenons en 2019.

Au déclenchement des élections, en septembre 2019, le Parti libéral du Canada détenait 179 sièges, le Parti conservateur 97, le Nouveau Parti démocratique 40, le Bloc québécois 10 et le Parti vert 2. Maxime Bernier était le seul député du Parti populaire. Les libéraux étaient donc majoritaires à la Chambre des communes avec leurs 179 sièges (170 sur 338 pour avoir la majorité).

Après 40 jours de campagne et à l’issue du scrutin du 21 octobre 2019, le Parti libéral est tombé à 157 sièges et le Parti conservateur est remonté à 121. Pour sa part, le NPD a chuté à 24. Le Bloc a pris 32 sièges, le Parti vert, 3. Le Parti populaire a perdu son seul député.

C’est donc un gouvernement minoritaire qui a pris le pouvoir, et par le fait même, plus fragile. Les libéraux de Justin Trudeau doivent s’entendre ou s’allier avec un ou plusieurs autres partis pour faire voter leurs projets de lois et, entre autres, approuver le budget.

« Sans former de coalition, deux partis peuvent convenir d’une entente de soutien. Généralement, on va avoir une entente publique, dans laquelle il est indiqué dans quels cas on vote pour le gouvernement, dans quels cas on peut voter contre et pour combien de temps l’entente est valide, explique Philippe Lagassé, de l’Université Carleton. »

Source : La Presse, 21 octobre 2019

Une donnée intéressante qui est ressortie du vote de 2019 est que les conservateurs ont récolté plus d’appuis que les libéraux à l’échelle du pays avec 34,4 % des voix contre 33 % pour les libéraux. Comment expliquer alors que ces derniers aient remporté plus de sièges que les conservateurs?

Notre mode de scrutin, dit uninominal à un tour, a avantagé les libéraux. Ce qui est remis en question dans ce système est la représentation non proportionnelle des partis par rapport au nombre de votes, ainsi que le fait qu’il favorise les grands partis politiques au détriment des plus petits. Nous verrons à expliquer ce fonctionnement plus bas.

Si le Canada était dans un système de proportionnelle pure, en considérant le pays comme une seule grande entité; le pourcentage de sièges qu’occupe un parti à la Chambre des communes correspondrait au pourcentage de votes reçus. Tous les votes compteraient également, alors les conservateurs auraient gagné les élections de 2019.

« La mise en place d’un différent mode de scrutin a été tentée à quelques reprises au Canada – notamment en Colombie-Britannique, en Ontario et à l’Île-du-Prince-Édouard – mais sans succès. Chaque fois, la population a rejeté les modifications suggérées lors de consultations populaires. Au Québec, le gouvernement caquiste a promis de consulter les électeurs à ce sujet lors des prochaines élections générales. »

Source : Radio-Canada, 22 octobre 2019

Défi

Pour bien comprendre les différences entre les principaux modes de scrutin possibles et comment ces modes peuvent influencer le résultat des élections, consultez avec vos élèves cette infographie créée par Radio-Canada.

 
Cliquez sur les titres de sections pour les afficher!

Pour obtenir les suggestions d’activités destinées aux enseignants, vous devez vous abonner aux guides en version Enseignant ou École! Cliquez ici pour en savoir plus!

Retour à l'accueil des guides

SCOOP! c'est...
 

Engagez vos élèves grâce à des contextes d'apprentissage motivants! Chaque parcours de pédagogie active SCOOP! propose d'abord une lecture prête à partager avec les élèves, puis des idées d'activités complémentaires pour l'enseignant. Arrimez facilement compétences disciplinaires et numériques!

Vous naviguez en mode invité!

Abonnez-vous ou pour masquer les publicités et voir les activités pédagogiques correspondant aux textes!

Chercher un guide...

Index des guides

Pour le primaire

Pour le secondaire

Par dimension de la compétence numérique

Pour ne rien manquer

Recevez une alerte par courriel dès la parution d'un nouveau SCOOP! :

D'autres guides d'activités à découvrir

Rejoignez-nous sur Facebook!

On y discute de pédagogie active!