Depuis 35 ans, les femmes qui se marient au Québec conservent leur « nom de jeune fille ». Pourtant, l’épouse de Justin Trudeau se fait communément appeler Sophie Grégoire-Trudeau.

« « Sophie Grégoire-Trudeau. » La section du site internet du Parti libéral du Canada consacrée à la femme du premier ministre la désigne ainsi. Avec deux noms de famille, le sien et celui de l’homme qu’elle a épousé à l’église Sainte-Madeleine d’Outremont, en 2005. Le Code civil du Québec est pourtant clair. « Chacun des époux conserve, en mariage, son nom ; il exerce ses droits civils sous ce nom », précise l’article 393. C’est en 1981 qu’a été écartée « la coutume suivant laquelle la femme mariée était désignée par le nom de son mari, car elle semblait contraire au principe de l’égalité des sexes », explique la Société québécoise d’information juridique (SOQUIJ) sur son site internet. Cela fait 35 ans, cette année. »

Source : LaPresse.ca, 23 janvier 2016

« Le droit français repose sur une tradition féodale liée à la transmission des biens de génération en génération, qui trouve son origine vers le XIème siècle. Le fils aîné prenait le nom du père et les suivants celui de leur mère, de leur femme ou encore de la terre apportée en dot. »

Source : MarieClaire.fr

Les exercices suivants permettront d’en apprendre plus sur cette coutume qui persiste dans certaines sociétés.


Objectifs

À la fin des activités, l’élève sera capable de :

– Comprendre les coutumes quant au changement de nom de famille lors du mariage;
– Comprendre les différentes façons de fonctionner selon le pays;
– Connaître des gens qui ont fait carrière en changeant leur nom.


Suggestions d’activités

ACTIVITÉ 1 : Changer ou non?

Dans un premier temps, demander aux élèves s’ils ont déjà entendu l’expression « Nom de jeune fille » ou encore « Nom à la naissance »?

– Savent-ils d’où vient cette expression?
– Pourquoi, dans certains pays la coutume a été délaissée et pourquoi elle persiste dans d’autres pays?

Ensuite, à l’aide de la page suivante, demander aux élèves – en équipe de deux – de compléter ce questionnaire sur les aspects juridiques du nom de famille :

Télécharger le fichier en format Word (.docx)
Télécharger le fichier en format PDF
Télécharger le fichier réponse (.pdf)

ACTIVITÉ 2 : Où change-t-on de nom?

En équipe, demandez aux élèves d’associer les pays dans lesquels les femmes changent de nom au mariage et dans lesquels elles ne changent pas. Utiliser les articles (1, 2) pour faire cet exercice.

ACTIVITÉ 3 : Vedettes aux nombreux noms

Certaines personnes choisissent volontairement de changer de nom, par exemple certaines personnalités populaires. À l’aide des textes suivants (1, 2, 3), associez certaines personnalités à leur vrai nom dans le quiz suivant.

Vous pouvez accéder aux résultats des élèves ici.


Pour en savoir plus

Sophie Grégoire-Trudeau et le nom des femmes
LaPresse.ca, 23 janvier 2016

Nom de jeune fille
Wikipédia

Une femme mariée doit-elle remplacer son « nom de jeune fille » ?
Service-Public.fr

Identité : leur nom de jeune fille, elles y tiennent
Psychologies.com

Mariage et nom de jeune fille
Droit-finances.net

Les administrations priées de s’adresser aux femmes sous leur nom de naissance
LeFigaro.fr, 26 janvier 2014

Nom d’usage : les règles
Droit-finances.net

Les us et coutumes du nom de jeune fille
MarieClaire.fr

Nom de femme mariée
Service Québec – Citoyens

Qui prend mari ne prend pas son nom de famille
Catherine Morissette Avocate

LAISSER UNE RÉPONSE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici