ANNONCE

L’Assemblée nationale veut la fin du «Bonjour ! Hi !»

Depuis quelques jours, le débat sur l’utilisation de l’anglais dans les commerces montréalais est à nouveau présent dans les médias. L’Assemblé nationale vient même d’adopter une motion visant à contrer l’utilisation du «Bonjour ! Hi !» typique des commerces du centre-ville de Montréal. Voyons de plus près ce qui a ramené le débat sur la langue parlée des Québécois au travail.

Publié le :

LIRE CET ARTICLE EN :

Traduction anglaise automatisée - des erreurs (parfois hilarantes) peuvent se glisser! ;)

Marquer comme favori (0)

Depuis quelques jours, le débat sur l’utilisation de l’anglais dans les commerces montréalais est à nouveau présent dans les médias. L’Assemblée nationale vient même d’adopter une motion visant à contrer l’utilisation du «Bonjour ! Hi !» typique des commerces du centre-ville de Montréal.

« Les élus de l’Assemblée nationale ont envoyé, jeudi, un message aux commerçants de Montréal: accueillez vos clients en français s’il vous plaît, avec le mot «Bonjour». Ils les ont exhortés à laisser tomber la populaire formule «Bonjour ! Hi !» lorsqu’ils entrent en contact avec la clientèle locale et internationale.»

Source : La Presse

La bourde commise par le gérant de la boutique Adidas du centre-ville de Montréal qui a voulu « accommoder » les médias francophones lors d’un événement est une bonne raison d’aborder le sujet de la langue française au Québec. Les nouvelles données de Statistiques Canada tirées du dernier recensement permettent également une réflexion sur l’utilisation des différentes langues au travail.

Vos commentaires

Pour commenter ce sujet et y ajouter vos idées, nous vous invitons à nous suivre sur les réseaux sociaux. Tous les articles y sont publiés et il est aussi possible de commenter directement sur Facebook, Twitter ou LinkedIn.

Vous avez une nouvelle à nous communiquer ou souhaitez publier un témoignage?

Faites connaître votre projet pédagogique ou partagez vos idées via nos sections Opinion, Témoignages ou Communiqués! Voici comment faire!

Vous aimez ce que vous lisez?

Abonnez-vous et recevez les 3 prochains numéros du magazine École branchée (imprimé ou numérique, français ou anglais) en plus de nos dossiers exclusifs en ligne!

En savoir plus >

À propos de l'auteur

Véronique Lavergne
Véronique Lavergne
Véronique est bibliothécaire à l'Université du Québec à Trois-Rivières et formatrice en technologie éducative auprès des futurs enseignants. Elle détient aussi un brevet d'enseignement de l'univers social au secondaire et collabore régulièrement avec l'organisme L'École branchée.

Recevez l'infolettre Hebdo

Recevez l'Info #DevProf et l'Hebdo pour ne rien manquer des nouveautés de l'École branchée!





Ces textes pourraient aussi vous intéresser :