ANNONCE

Au début 2010, la Grèce a annoncé un important déficit de son P.I.B. (produit intérieur brut). Sa dette était si élevée que le pays ne pouvait plus obtenir de prêts bancaires. Le Premier ministre grec, Geórgios Papandréou, avait alors annoncé les mesures qu’il comptait prendre pour réduire le déficit du pays, notamment la réduction des salaires des fonctionnaires, le gel des retraites au-dessus de 2000 euros mensuels, l’augmentation des impôts et un renforcement de la chasse aux fraudeurs. Cela a entraîné d’énormes manifestations de mécontentement en Grèce, qui se sont poursuivies toute l’année.

Deux jours après les violents affrontements qui ont opposé des groupes de contestataires et les forces anti-émeutes dans le centre d’Athènes, en Grèce, au soir de l’adoption d’un énième plan de rigueur, la capitale panse ses plaies. Comme chaque jour ou presque, la colère est présente dans la rue. Ce mardi, ce sont des retraités qui ont manifesté contre la baisse de leurs pensions. Dans la nuit de dimanche à lundi, une dizaine de bâtiments ont été incendiés, dont le cinéma historique Attikon devant lequel les gens déposent des fleurs. Au sein de la population la théorie du complot se fait plus forte : des éléments de la police seraient impliqués dans les incidents.

Source : Le Parisien

Les Grecs sont soumis à un choix impossible : accepter les plans d’austérité qui risquent de les plonger dans la pauvreté, ou voir le pays faire faillite.
Essayons d’en savoir plus sur la Grèce contemporaine et la situation dans laquelle elle se trouve.


Suggestions d’activités

Activité 1 : Mieux connaître la Grèce

Avant d’entrer dans le cœur du sujet, les élèves vont bâtir une fiche d’identité simple de la Grèce, qui leur permettra de mettre à jour leurs connaissances sur ce pays.
La fiche sera réalisée à l’ordinateur grâce à un logiciel de traitement de texte ou, à défaut, sur papier.
La fiche d’identité doit contenir les informations suivantes :
– Nom du pays
– Sur quel continent il est situé
– Sa population
– Sa ou ses langues officielles
– Son drapeau
– Son gouvernement (quel régime)
– L’année de sa constitution officielle
– Sa capitale et quelques villes principales
– Sa superficie (comparez-la avec celle de votre pays)
– Les pays limitrophes

Activité 2 : La crise grecque dans vos propres mots

Les élèves vont maintenant tenter de se familiariser avec le problème en précisant son contexte et en l’expliquant dans leurs propres mots. Vous pouvez choisir de les faire travailler seuls ou en petits groupes.
Tout d’abord, les élèves doivent trouver 5 articles de journaux récents (parus en 2012) faisant état de la situation en Grèce. Ces articles peuvent provenir d’Internet, de journaux ou magazines imprimés, par exemple.
Dans une carte mentale réalisée sur papier ou à l’aide d’un logiciel approprié (comme Inspiration), les élèves vont noter les éléments importants suivants :
– Qui sont les acteurs du problème ? Qui s’oppose à qui ?
– Quelle semble être la nature du conflit ? Sur quoi les acteurs ne s’entendent-ils pas ?
– Leurs sources (liste des articles consultés)
Ils doivent noter ce qui leur semble le plus important. L’évaluation pourra se faire selon la pertinence et la quantité d’éléments soulevés.

Activité 3 : Chacun son point de vue

Les élèves vont essayer de comprendre les origines du problème économique de la Grèce. Dans la classe, divisez les élèves en deux grands groupes (vous pouvez faire des sous-groupes si cela facilite le travail).
Le premier groupe analysera les revendications du peuple, et le second groupe analysera la perspective de l’État. Il ne s’agit pas ici de juger, mais d’établir les faits en général. Souvent, la lecture des articles d’actualité dans la presse permettra d’avoir une bonne idée de la situation. Invitez les élèves à le mentionner lorsque les informations qu’ils trouvent constituent des opinions.
Les élèves peuvent continuer à travailler sur la carte mentale démarrée à l’activité 2 pour organiser leurs notes.
Après le temps alloué, laissez les élèves expliquer ce qu’ils ont trouvé comme éléments qui pourraient expliquer les positions divergentes.
Rappelez-leur que le but n’est pas de juger qui a raison et qui a tort, mais de comprendre pourquoi les points de vue divergent.

Pour en savoir plus

Grèce, sur Wikipédia
Chronologie de 2 ans d’austérité, Le Nouvel Observateur
Crise de la dette : l’engrenage, Radio-Canada
Grèce : les 10 nouvelles mesures de rigueur, Le Figaro
La Grèce avance vers le déblocage d’un plan de sauvetage exceptionnel, Le Nouvel Observateur