La censure médiatique au Turkménistan déjouée par Internet

    Le 28 avril dernier, le président du Turkménistan remportait une course, puis chutait de son cheval. Il a par la suite interdit la diffusion de cette information au pays. Pourtant, les images ont fait le tour du monde. Un cas de censure de la presse à analyser…
    Ce SCOOP! est réservé aux abonnés! ou Informez-vous sur l'abonnement


    ANNONCE FOURNIE PAR GOOGLE
    NOTE : NOS ABONNÉS NE VOIENT PAS CES ANNONCES