11 novembre : en souvenir de qui et de quoi?

Paru / Mis à jour le

ATTENTION : Ce guide a été rédigé en français. Veuillez noter que si vous naviguez sur la version anglaise de notre site, vous verrez une traduction automatique. Vous pouvez changer de langue à partir du menu dans l'entête du site ou consulter nos guides en anglais ici.

Le 11 novembre, comme chaque année, des cérémonies de recueillement ont lieu partout au pays à l’occasion du jour du Souvenir pour commémorer l'armistice de 1918.
 

Le 11 novembre, des cérémonies de recueillement ont lieu partout au pays à l’occasion du jour du Souvenir pour commémorer l’armistice de 1918, dont une près du Monument commémoratif de guerre du Canada, à Ottawa :

« Nous nous rassemblons sur ce terrain sacré, sur lequel sont enterrés des soldats canadiens inconnus, pour nous souvenir de ceux qui ont consenti le sacrifice ultime  », a soutenu le major-général Guy Chapdelaine, l’aumônier général des Forces armées canadiennes, devant une foule silencieuse. 

Source : Le Droit, 11 novembre 2018

Bien que l’armistice de 1918, marquant la fin de la Première Guerre mondiale, date de 103 ans, ce n’est qu’en 1931 que le gouvernement fédéral a officiellement décrété le 11 novembre comme étant le jour du Souvenir, observé à la mémoire des soldats décédés. 

Pour bien comprendre, voici deux vidéos qui permettront aux élèves de mieux connaître les circonstances de la Première Guerre mondiale. 

Que s’est-il passé le 11 novembre 1918? 

À quoi ça sert de se souvenir de la première guerre mondiale?

« Le jour du Souvenir raviva l’intérêt du public envers le souvenir de la guerre et du sacrifice militaire, attirant des milliers de personnes aux cérémonies dans les grandes et petites villes du pays. Observer deux minutes de silence, interpréter la « Dernière sonnerie », réciter Au champ d’honneur et porter le coquelicot devinrent bientôt des éléments incontournables de la cérémonie. »

Source : Musée canadien de la guerre

Défi

Avez-vous accès à Twitter? Si oui, connectez-vous pour aller explorer un projet d’élèves qui ont fait revivre virtuellement, pendant 4 ans, un ancien combattant français nommé Frédéric Branche. Les apprenants y ont décrit, jour après jour, ce que le soldat a vécu pendant la Première Guerre. On trouve ici un condensé de sa vie, en plus d’avoir accès aux 1807 tweets effectués par les élèves au nom de Frédéric Branche.

Pour travailler plus spécifiquement la fin de l’Empire allemand, consultez notre autre guide 9 novembre 1918, la fin de Guillaume II.

Intention pédagogique du guide

Au terme des activités contenues dans ce guide, l’élève sera en mesure de comprendre les causes et les conséquences de la Première Guerre sur le Canada.

 

Pour obtenir les suggestions d’activités destinées aux enseignants, vous devez vous abonner aux guides en version Enseignant ou École! Cliquez ici pour en savoir plus!

Un guide d’Annik Gilbert bonifié par France Leclerc, révisé et mis à jour par Laurie Couture avec la collaboration d’Audrey Miller.

Classification des activités :

Retour à l'accueil des guides

SCOOP! c'est...
 

Conçues pour combler de courtes périodes ou inspirer de plus grands projets, les activités proposées dans les guides SCOOP! permettent à l’enseignant(e) d’aborder la matière au programme en plus de développer la culture informationnelle et la compétence numérique des élèves.

Vous naviguez en mode invité!

Abonnez-vous ou pour masquer les publicités et voir les activités pédagogiques!

Chercher des activités...

Utilisez le moteur de recherche

Il permet de chercher par mot-clé, niveau, domaine d'apprentissage, discipline et dimension de la compétence numérique.

SCOOP! dans ma planif?

Pour ne rien manquer

Recevez une alerte par courriel dès la parution d'un nouveau SCOOP! :

D'autres guides d'activités à découvrir

Rejoignez-nous sur Facebook!

On y discute de pédagogie active!