mis à jour le :

Dans le cadre de la série de capsules SCOOP! sur la COVID-19, il est aujourd’hui question de la fermeture des écoles. On parle actuellement d’environ la moitié des élèves de la planète qui n’ont plus accès à leur milieu scolaire. Pourquoi cette décision? Que va-t-il se passer pour tous les enfants et les adolescents qui doivent demeurer à la maison? SCOOP! t’explique en vidéo.


Les fermetures… ici et ailleurs

Selon l’UNESCO, plus de 850 millions d’élèves à travers le monde n’ont plus accès à leurs établissements scolaires. Cela représente environ la moitié de tous les apprenants sur la planète, répartis dans 113 pays.

« La situation actuelle impose aux pays d’immenses défis pour être en mesure d’offrir un apprentissage continu à tous de manière équitable. Nous renforçons notre action au niveau mondial en créant une Coalition pour garantir une réponse rapide et coordonnée. Au-delà de l’urgence, cet effort est l’occasion de repenser l’éducation, de développer l’apprentissage à distance et de rendre les systèmes éducatifs plus résilients, plus ouverts et plus innovants », a déclaré la Directrice générale de l’UNESCO, Audrey Azoulay.

Source : UNESCO, 18 mars 2020

En Alberta, en date du 20 mars 2020, les cours ont été annulés jusqu’à la fin de l’année scolaire. Même chose pour la ville de New York, aux États-Unis. L’Ontario, de son côté, a suspendu les examens ministériels et aura d’autres annonces à faire en ce sens dans les prochains jours. Au Québec, le gouvernement a décrété la fermeture complète des écoles pour deux semaines (16 au 27 mars). En date du 20 mars 2020, le premier ministre Legault parle plutôt d’un scénario qui repousse l’ouverture en mai. La France a elle aussi fermé ses écoles pour quelques semaines (trois) et réévaluera la situation prochainement.

Bref, l’évolution des décisions est rapide et d’autres mesures seront prises certainement dans les prochaines semaines voire les prochains jours.


Pourquoi fermer les écoles?

Évidemment, les écoles ont été fermées pour lutter contre la pandémie de la COVID-19. Les milieux scolaires sont propices à la transmission de virus dû à la proximité des élèves qui y cohabitent. De plus, il n’est pas toujours facile de faire respecter les bonnes mesures d’hygiène auprès de centaines voire de milliers d’apprenants dans un même établissement. Même si les enfants ne sont pas considérés comme des personnes à risque s’ils contractent la COVID-19, la crainte réside en la transmission du virus des plus jeunes vers les personnes âgées et à risque. La solution est donc de fermer tous les établissements d’enseignement et ainsi éviter une multiplication des cas. Outre les écoles, les cinémas, les centres d’entraînement, les bars, les cabanes à sucre, les stations de ski et plusieurs grands magasins ont également fermé leurs portes pour contenir la pandémie au maximum.


Que font les élèves à la maison?

Les deux premières semaines (du 16 au 27 mars) à la maison sont techniquement des vacances pour les jeunes. En effet, aucune directive ministérielle n’a été fournie pour assurer une continuité pédagogique. Évidemment, si les fermetures d’écoles venaient à se prolonger, des initiatives officielles verraient probablement le jour et donneraient aux parents les moyens nécessaires pour que leurs enfants continuent leur formation… à distance. Plusieurs enjeux risquent néanmoins de compliquer ces démarches : disponibilité d’outils technologiques, élèves à besoins particuliers, soutien à domicile inégal, etc. Bref, seul le temps nous dira quelles solutions seront mises de l’avant pour, soit sauver l’année scolaire en cours, soit se dire à l’an prochain!


Les parents restent-ils aussi à la maison?

Qui dit enfants à la maison dit parents à la maison. En ces temps de crise, le télétravail (travailler à partir de son domicile) est la solution envisagée par beaucoup d’entreprises. D’une part, le confinement est conseillé pour réduire les risques de propagation de la COVID-19 et, d’autre part, les jeunes ont besoin d’adultes à la maison pour les « garder ». Les parents qui assurent les services essentiels à la population (les hôpitaux, par exemple) doivent bien sûr continuer à se rendre à leur travail tous les jours. Des services de garde ont donc été ouverts pour accueillir les enfants des travailleurs de la santé, des policiers, des pompiers, des éboueurs, etc. Vous avez accès ici à la liste de tous les emplois reliés aux services essentiels du Québec. Les autres parents (au moins un dans le cas des couples) doivent demeurer à la maison pour subvenir aux besoins des enfants en faisait du télétravail, comme nommé plus haut, ou, si ce n’est pas possible, peuvent toucher une prime d’assurance-emploi (une paye du gouvernement du Canada pour les aider à vivre à la maison en attendant la fin de la crise).


L’heure du quiz

Pour tester les connaissances des jeunes en lien avec la vidéo et le dossier qu’ils viennent de consulter, faites-les jouer à ce quiz disponible sur la plateforme Quizizz. Une fois sur la plateforme, vous pourrez cliquer sur « Play Live ». Cela ouvrira une fenêtre pour attribuer les paramètres de votre choix au quiz. Cliquez ensuite sur « Jeu d’hôte ». Invitez ensuite l’apprenant à se diriger sur le joinmyquiz.com et fournissez-lui le code du jeu qui est apparu à votre écran. Quand tous les apprenants seront prêts à commencer, cliquez sur « Début ».

Bon quiz!



ANNONCE FOURNIE PAR GOOGLE
NOTE : NOS ABONNÉS NE VOIENT PAS CES ANNONCES