Le « deepfake » : quelles dérives possibles?

Paru / Mis à jour le

ATTENTION : Ce guide a été rédigé en français. Veuillez noter que si vous naviguez sur la version anglaise de notre site, vous verrez une traduction automatique. Vous pouvez changer de langue à partir du menu dans l'entête du site ou consulter nos guides en anglais ici.

Avez-vous déjà entendu parler d'hypertrucage ou de « deepfake »? Cette technique permet de modifier une vidéo ou un contenu audio de façon très réaliste à l’aide de l’intelligence artificielle. Il devient alors plus difficile que jamais de différencier le vrai du faux. Le guide suivant fera prendre conscience aux élèves que la frontière entre information et désinformation peut être facilement brouillée, en plus de les faire réfléchir sur des stratégies possibles pour remettre en question ce qu'ils voient.

Chercher des activités...

Utilisez le moteur de recherche

Il permet de chercher par mot-clé, niveau, domaine d'apprentissage, discipline et dimension de la compétence numérique.

Se laisser inspirer...

Retour à la page d'accueil de SCOOP!

Parcourez les plus récents guides de ressources et activités et retrouvez ceux qui sont toujours d'actualité.

Avez-vous déjà entendu parler de « deepfake »?

« Le deepfake, ou hypertrucage, est une technique de synthèse d’images basée sur l’intelligence artificielle. Elle sert à superposer des fichiers audio et vidéo existants sur d’autres vidéos (par exemple : le changement de visage d’une personne sur une vidéo). Le terme deepfake est un mot-valise formé à partir de deep learning (apprentissage profond) et de fake (faux). »

Source : Wikipédia

Il y a quelques vidéos en « deepfake » qui ont frappé l’imaginaire au cours des dernières années. Nous n’avons qu’à penser à celle où Barack Obama s’adresse à la nation pour traiter Donald Trump d’idiot ou à la publicité de Loto-Québec qui a fait renaître un Bernard Derome des années 1970 :

« “Ils se sont payé ma tête et j’accepte volontiers qu’on se paie ma tête. Je leur ai dit d’y aller à fond, de pousser. J’ai le sens du ridicule !” dit-il en éclatant de rire alors qu’il raconte avoir passé plusieurs heures en studio pour faire en sorte que sa voix soit parfaitement synchronisée aux images de son visage que la technologie a plaquées sur celui d’un acteur choisi pour sa carrure similaire à celle qu’il avait il y a 50 ans. »

Source : La Presse, 9 février 2020

C’est maintenant au tour de Tom Cruise faire le « buzz » sur le Web depuis quelques jours… Ou plutôt un faux Tom Cruise! Visionne ce montage des différentes vidéos qui se sont retrouvée sur TikTok et qui ont été vues par plus de 11 millions de personnes avant d’être retirées :

C’est à s’y confondre, n’est-ce pas? Quelques jours après leur diffusion, on apprenait que ces vidéos étaient en fait l’œuvre de Chris Ume et du groupe Deep Voodoo Studio, des spécialistes en effets visuels.

Les créateurs sont conscients que cette technologie peut être utilisée à mauvais escient. Le « deepfake » peut, en quelque sorte, faire dire ou faire faire ce qu’on veut, à qui on veut. Il y a là un réel risque de tromperie, de canular. Comment distinguer le réel du faux avec cette technologie?

« Et le risque d’une éventuelle prolifération, et donc de banalisation, permettra non seulement de créer des faussetés, mais aussi de nier la vérité. Un politicien, par exemple, qui se ferait prendre à dire une énormité pourrait invoquer l’hypertrucage pour clamer haut et fort qu’il n’a jamais dit ça. »

Source : Radio-Canada, 10 février 2020
 

SUGGESTIONS D’ACTIVITÉS

Disciplines et niveaux visés

– Éthique et culture religieuse (2e cycle du secondaire)

  • L’ambivalence de l’être humain

– Français

  • Écrire des textes variés

Dimensions de la compétence numérique ciblées

  • Exploiter le potentiel du numérique pour l’apprentissage
  • Communiquer à l’aide du numérique
  • Produire du contenu avec le numérique
  • Développer et mobiliser ses habiletés technologiques

Outils numériques suggérés

Intention pédagogique du guide

Les activités suivantes feront prendre conscience aux élèves que la frontière entre information et désinformation peut être facilement brouillée, en plus de les faire réfléchir sur des stratégies possibles pour remettre en question ce qu’ils voient.

Objectifs des activités

  • Définir différents concepts (intelligence artificielle, hypertrucage, apprentissage profond, désinformation, etc.) sous la forme d’un croquis-note.
  • Réfléchir sur les notions d’éthique et de consentement reliées aux deepfakes.
  • À partir du reportage d’Enquête sur les deepfakes, écrire un billet de blogue à propos des dangers d’une telle technologie sur la démocratie et la sécurité (personnelle et nationale).

Pour obtenir les suggestions d’activités destinées aux enseignants, vous devez vous abonner aux guides en version Enseignant ou École! Cliquez ici pour en savoir plus!

SCOOP! c'est...
 

Conçues pour combler de courtes périodes ou inspirer de plus grands projets, les activités proposées dans les guides SCOOP! permettent à l’enseignant(e) d’aborder la matière au programme en plus de développer la culture informationnelle et la compétence numérique des élèves.

Vous naviguez en mode invité!

Abonnez-vous ou pour masquer les publicités et voir les activités pédagogiques!

Pour ne rien manquer

Recevez une alerte par courriel dès la parution d'un nouveau SCOOP! :

SCOOP! dans ma planif?

D'autres guides d'activités et ressources SCOOP! à découvrir