Un guide d’Annik Gilbert

Depuis toujours, la disparition de Pompéi causée par l’éruption du Vésuve demeure une des catastrophes naturelles ayant frappé le plus l’imaginaire des gens. En effet, les célèbres images des corps pétrifiés des victimes continuent à faire le tour du monde et sont encore aussi troublantes 2000 ans après cette tragédie.

Récemment, on nous apprenait que la datation de cette catastrophe était, depuis des siècles, erronée; elle aurait eu lieu non pas le 24 août, mais bien le 24 octobre de l’an 79 après J.-C. :

« Cette date [24 août] a déjà été remise en question après la découverte, lors de précédentes fouilles, d’une branche calcifiée portant des baies qui, normalement, n’apparaissent pas avant l’automne. Autre indice, des archéologues ont découvert dans les strates de la cité ensevelie des vestiges de brasiers destinés au chauffage des maisons, qui ne cadrent pas avec les chaleurs de l’été. »

Source : Radio-Canada, 16 octobre 2018

Voilà qu’un petit graffiti vient confirmer ces hypothèses et permet de réécrire l’histoire:

« [] lors de fouilles menées sur le site, près de Naples, des archéologues ont découvert sur un mur une inscription au charbon de bois comprenant une date qui correspond au 17 octobre de notre calendrier. Cette inscription a été relevée sur une maison apparemment rénovée juste avant l’éruption du Vésuve. »

Source : Radio-Canada, 16 octobre 2018

« Ce graffiti donne la date de son inscription : « XVI K NOV », ce qui signifie le seizième jour avant les calendes de novembre , soit le 17 octobre. Si la ville avait été ensevelie sous les cendres du Vésuve depuis le 24 août, son auteur n’aurait pu écrire ce minuscule texte près de deux mois plus tard… »

Source : Le Monde, 16 octobre 2018

Les activités suivantes permettront aux élèves de saisir l’ampleur du phénomène de la destruction de Pompéi causé par le Vésuve.


Objectifs

  • Réfléchir sur le rôle de l’écriture à travers les connaissances historiques;
  • Créer une ligne du temps basée sur la tragédie de Pompéi;
  • Écrire des textes basés sur des connaissances historiques et des repères culturels;
  • Travailler la narration à la première personne et la notion de champ lexical;
  • Créer un article sur Wikipédia.

Français

Champ lexical, narration à la première personne

Science et technologie

Terre et espace (volcan)

Univers social

Réaliser une ligne du temps


Suggestions d’activités

ACTIVITÉ 1 : les événements de Pompéi comme si vous y étiez

Avec les élèves, visionnez la reconstitution des dernières 24 heures de Pompéi. Réalisée pour une exposition au musée de Melbourne, cette animation permet de s’immerger dans l’événement en y assistant comme si nous regardions par une fenêtre.

Par la suite, vous pouvez réaliser une frise chronologique des 24 heures présentées dans l’animation à l’aide d’un outil comme Timeline. Chaque moment sera accompagné d’un court descriptif du phénomène.

Si vos élèves ont besoin de s’approprier du vocabulaire en lien avec ce phénomène naturel et de mieux connaître les étapes d’une éruption volcanique, vous pouvez utiliser ces documents du site Web Alloprof.

ACTIVITÉ 2 : Et si cette catastrophe se produisait de nos jours ?

À travers les événements qui ont mené à la datation de la catastrophe de Pompéi et à sa modification, les élèves ont pu constater que l’écriture a une importance capitale dans l’histoire; une simple erreur de retranscription ou un petit graffiti caché trop longtemps peuvent assurément avoir une forte incidence sur notre rapport au passé.

La question de départ pour l’activité 2 est : à quoi ressembleront les traces écrites du 21e siècle pour les générations qui étudieront notre histoire ?

En premier lieu, les élèves auront à produire des « stories » relatant l’éruption du Vésuve comme s’ils y étaient.

On peut présumer que les émotions ressenties en assistant à un tel événement tourneraient autour de la peur. En écriture collaborative, la consigne est donc de bâtir un champ lexical sur la peur.

Suggestions de procédés: carte mentale (Mindmeister, Popplet) ou tableau collaboratif (Middlespot, Padlet).

En deuxième lieu, suivant la ligne du temps ou le film d’animation de l’activité 1, bâtir huit « stories » à la manière de ce qu’on voit sur Snapchat ou Instagram.

Chaque « story » peut être produite sur une plateforme comme Genially ou directement sur un compte-classe Snapchat ou Instagram et doit contenir : 

  • la date révisée de la catastrophe et l’heure de l’événement;
  • un court texte rédigé à la première personne qui décrit ce qui arrive et qui traduit les émotions du personnage;
  • une photo, une image ou une vidéo de 15 secondes et moins qui accompagnent ce qui est rédigé.

ACTIVITÉ 3 : Pompéi, avant et après

Du jour au lendemain, la vie s’est arrêtée à Pompéi. Mais avant le 24 octobre de l’an 79 après J.-C., cette ville de la région de Campanie comptait environ 30 000 habitants vivant sous l’Empire romain.

L’activité 3 consiste à créer un article sur Wikipédia avec la classe. L’enseignant amène alors les élèves à faire une recherche sur le Pompéi d’avant la tragédie et à consigner toutes les informations pertinentes sur un mur virtuel comme Middlespot. Ensuite, un travail de synthèse devra être effectué pour y recouper toutes les données semblables et trouver la meilleure façon de présenter la vie à Pompéi dans un article sur Wikipédia. Il faut, par exemple, réfléchir aux titres, aux intertitres, aux références, aux images, aux liens, etc. Le site Wikipédia assure un suivi étape par étape dans la création d’articles et facilite ainsi sa mise en œuvre.

Le visionnement de cette vidéo peut donner plusieurs indices sur la vie à Pompéi avant l’éruption du Vésuve. En effet, une visite en 3D dans les rues ainsi que l’admiration des nombreux chefs-d’oeuvres architecturaux qui ont fait la beauté de cette ville peuvent aider les élèves dans l’élaboration de leur article sur Wikipédia.

Cette activité peut se poursuivre avec une immersion en réalité virtuelle (RV) dans la ville de Pompéi, mais cette fois, comme on la connaît aujourd’hui. Cette vidéo nous transporte donc à travers les vestiges de cette cité figée dans le temps depuis 2000 ans. Un casque de réalité virtuelle (disponible à faible coût sur Amazon) et un téléphone intelligent (ou iPod) sont bien sûr nécessaires pour vivre une vidéo en RV.

Finalement, à la suite du visionnement de ces deux videos, vous pouvez demander aux élèves de ressortir les différences et les ressemblances entre ce qu’ils ont vu de Pompéi avant la tragédie et de ce qui se retrouvent maintenant à ce même emplacement 2000 ans plus tard. Cette comparaison peut être incluse à la fin de l’article Wikipédia des élèves.

Pour aller plus loin :

Le magazine de la découverte et de la science « C’est pas sorcier » a produit un documentaire relatant l’histoire de Pompéi. D’une durée de 28 minutes, cette visite guidée saura instruire les élèves sur ce qu’était le quotidien des habitants de cette ville pendant l’Empire romain au 1er siècle.


Pour en savoir plus :

La date de la destruction de Pompéi revue et corrigée par la découverte… d’un graffiti
Le Temps

Lettre de Pline le jeune à Tacite
OpenEdition Books

Pompéi : 2000 ans après l’éruption, les corps pétrifiés livrent leurs secrets
Franceinfo, 6 décembre 2016

Recréer Pompéi à Montréal
Journal de Montréal, 31 janiver 2016

 

Recevez les sujets des nouveaux guides chaque semaine

Annik Gilbert est enseignante de français au secondaire, formatrice iClasse et responsable de la rétroaction pour le Cadre 21. Elle est toujours à la recherche de nouveaux horizons pédagogiques basés sur des données probantes afin de maximiser son enseignement et l’expérience scolaire de ses élèves. L’innovation pédagogique est au coeur de sa démarche de formation continue depuis plusieurs années. Le pédagonumérique s’inscrit donc naturellement dans sa réflexion pédagogique, particulièrement comme outil d’apprentissage en lecture, en écriture et en oral.