Dans le cadre de la série SCOOP! « La COVID-19 expliquée aux jeunes », nous répondons aujourd’hui à plusieurs questions que tu te poses peut-être à propos des changements vécus aux routines quotidiennes. Courte vidéo à l’appui et réserves de papier de toilette, nous savons que « ça va bien aller »!

Quels sont les symptômes de la COVID-19?

La maladie à coronavirus (COVID-19) provoque des symptômes comparables à ceux de la grippe ou à la pneumonie, dans certains cas. Le plus souvent, les gens qui sont infectés auront de la fièvre, une toux sèche et de la fatigue. Des difficultés respiratoires peuvent également être ressenties. En plus de ces symptômes fréquents, il y a des cas où la congestion nasale, les maux de gorge et la diarrhée ont été remarqués. Environ 80 % des gens infectés pourront se soigner d’eux-mêmes à la maison. Il faut savoir qu’il est possible d’être porteur de la COVID-19 sans ressentir quelque symptôme que ce soit. C’est pourquoi les mesures de distanciation sociale et de confinement doivent être respectées de tous, symptômes ou pas.

Comment se protéger et éviter de propager la maladie?

La meilleure et la plus simple des manières de te protéger contre le virus est de te laver les mains fréquemment avec de l’eau et du savon (pendant 20 secondes). Ensuite, si tu as à sortir de chez toi, assure-toi de respecter une distance de deux mètres avec les personnes que tu croises. Évite également de toucher ton visage, tes mains peuvent entrer en contact avec des surfaces contaminées lors de tes sorties à l’épicerie ou à la pharmacie. L’idéal est vraiment de rester à la maison et de respecter les mesures de confinement suggérées par le gouvernement. Tu peux sortir prendre l’air, mais ce n’est pas une bonne idée de jouer avec tes amis pendant la pandémie. Vous pouvez faire des appels vidéo pour vous voir, mais il est interdit de vous rassembler physiquement. Le fait de rester à la maison permet de sauver des vies; il faut continuer à être patients et solidaires.

La COVID-19 doit-elle inquiéter les jeunes?

Actuellement, les enfants et les adolescents sont moins touchés par la COVID-19 que le reste de la population. Et ceux qui sont infectés ont moins de symptômes ou pas de symptômes du tout. Certaines hypothèses tendent à démontrer que le système immunitaire des jeunes réagirait plus vite que celui des adultes. Ou encore que le système respiratoire des enfants et des adolescents serait moins affecté par des années de pollution et de cigarette.

Il ne faut pas prendre cette pandémie à la légère pour autant. Tu as la responsabilité d’éviter de propager le virus chez les personnes plus vulnérables en restant à la maison. Tu pourrais être porteur de la COVID-19 sans le savoir et contaminer les gens que tu côtoies, qui eux pourraient être à même de développer des complications. Ton rôle est très important dans cette lutte, on compte sur toi.

Pourquoi les gens achètent-ils beaucoup de papier de toilette?

Tu as peut-être remarqué, au début de la crise, que beaucoup de gens se sont rués vers les épiceries. Non pas pour acheter de la nourriture, mais pour faire des provisions de papier de toilette. Tu en penses quoi? À en croire des psychologues, le papier de toilette serait vu par certaines personnes comme un symbole de sécurité. Il représenterait l’hygiène, la propreté et même l’absence de contamination. D’autres experts avancent que le fait d’acheter des produits de base (comme du papier de toilette) diminuerait l’anxiété et donnerait l’impression d’avoir le contrôle sur notre vie.

D’où vient le mouvement « ça va bien aller »?

Tu as probablement aperçu des dessins d’arc-en-ciel accrochés aux fenêtres des maisons de ton quartier. Ce symbole d’espoir, pendant la crise de la COVID-19, a pris naissance en Italie et en France. Quelques semaines plus tard, au Québec, une enseignante des Laurentides a eu l’idée de créer une page Facebook pour afficher les arcs-en-ciel de ses enfants. L’idée a fait boule de neige et de nombreuses familles québécoises ont maintenant ce symbole à leur fenêtre, accompagné du message d’espoir « ça va bien aller ». Les ponts Jacques Cartier et Samuel de Champlain arborent aussi les couleurs de l’arc-en-ciel. En plus de la Grande roue du Vieux-Montréal, du logo d’Hydro-Québec et de plusieurs autres édifices ou entreprises qui affichent leur solidarité en ces temps hors du commun. #çavabienaller

L’heure du quiz

Clique ici pour avoir accès à un jeu-questionnaire créé à partir de la plateforme Quizizz. Tu seras en mode « pratique », alors aucun adulte n’est requis pour démarrer le quiz. Tu auras même tout le temps que tu veux pour répondre aux questions.

Pour les profs, servez-vous de ce lien-ci pour avoir accès au quiz. Cliquez ensuite sur « Play Live ». Une fenêtre s’ouvrira pour attribuer les paramètres de votre choix. Cliquez maintenant sur « Jeu d’hôte » et invitez les élèves à aller sur joinmyquiz.com en leur fournissant le code du jeu qui est apparu à l’écran. Quand tous seront prêts à commencer, cliquez sur « Début ».

Bon quiz!

SCOOP! X La Constellation de l’Ours

L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est vignette_motive.jpg.
La Constellation de l’Ours

Pas encore abonnés à La Constellation de l’Ours? Profitez d’un essai gratuit jusqu’au 1er juin. Informez-vous ici.

Enseignants et parents :

Un défi est proposé aux apprenants du 3e cycle du primaire et du 1er cycle du secondaire à travers l’écosystème de création littéraire et artistique La Constellation de l’Ours. En vous rendant sur la plateforme de l’enseignant dans la section « Mes défis » et en choisissant l’option « Créer un défi à partir de notre catalogue », vous trouverez celui qui s’intitule « Le retour à l’école au temps du COVID-19 ». Le défi en question consiste donc à créer une scène se passant dans la cour d’école et dans le quartier avoisinant, après le déconfinement. Par leurs textes, les élèves ont à expliquer les changements par rapport à l’école avant la COVID-19, et pourquoi ces changements sont en place. Utilisez les apprentissages faits à travers la lecture de ce guide et le visionnement de la capsule vidéo qui y est reliée pour vous inspirer dans vos créations.



ANNONCE FOURNIE PAR GOOGLE
NOTE : Nos abonnés connectés ne voient pas ces annonces!
Maxime Laflamme
Maxime Laflamme est conseiller pédagogique et chargé de projets à l’École branchée. Il est également rédacteur en chef des guides pédagogiques SCOOP!. Il possède un baccalauréat en éducation préscolaire et en enseignement au primaire de l’Université de Sherbrooke et poursuit un diplôme de 2e cycle en gestion scolaire à l’Université Laval. Il transmet sa passion pour le numérique éducatif et les pratiques innovantes dans le cadre de CréaCamps, de conférences et d'ateliers dans toute la francophonie.