Une classe immersive pour s’imprégner de sa future profession

Le CFP des Riverains, centre de formation professionnelle situé à Repentigny, a récemment inauguré une classe immersive de réalité virtuelle à la fine pointe de la technologie.

Publié le :

Classé dans :
LIRE CET ARTICLE EN :
English EN French FR

Traduction automatisée - des erreurs (parfois hilarantes) vont se glisser! 😉

Ces textes pourraient aussi vous intéresser :

Puisque que de plus en plus d’entreprises demandent des employés capables de s’adapter rapidement aux innovations technologiques, le CFP des Riverains, centre de formation professionnelle situé à Repentigny dans la région de Montréal, a décidé de relever le défi. Comment ? En aménageant une classe immersive de réalité virtuelle à la fine pointe de la technologie dans un environnement 360 degrés.

On le sait, la formation professionnelle est souvent décriée. Certains auteurs comme Jacques Tondreau et Marcel Robert écrivent, dans leur ouvrage sur L’École québécoise, paru en 2011, que, depuis le milieu des années 1990, « l’attrait pour ce type de formation pour les jeunes n’est pas aussi fort qu’on le souhaiterait ».

Avec la création de sa classe immersive, le CFP des Riverains propose à ses élèves une expérience tout à fait impressionnante basée sur la technologie interactive.

Quand le conseiller pédagogique au sein du CFP, Jonathan Perron-Miville jonglait à une formule 3D, adaptée à la formation professionnelle, il a rapidement mis de côté les casques de réalité virtuelle qu’il jugeait trop individualistes. « Je cherchais quelque chose qui rassemblerait plus un groupe ». Puis, la firme québécoise IMMERSIVE Design Studios a retenu l’attention de son organisation.

Une classe immersive pour tous

Au CFP des Riverains, les élèves peuvent apprendre tant la coiffure, le dessin de bâtiment, la comptabilité, la vente ou encore le secrétariat. Il était donc important que cette nouvelle classe puisse satisfaire les exigences propres à chaque métier. Les divers scénarios mis en place sont là pour représenter des situations auxquelles pourront être confrontés les élèves à leur arrivée dans le marché du travail.

Crédit-photo : Frédéric Dagenais, technicien en audiovisuel CFP des Riverains

M. Perron-Miville explique que, par exemple, ils sont allés tourner dans un salon de coiffure. En cours, les futurs coiffeurs peuvent ainsi analyser l’état des lieux, notamment la façon dont sont disposés les produits offerts à la clientèle.

En dessin de bâtiment, on ira davantage dans la visualisation de la confection du béton, alors qu’en vente, on est capable de reproduire l’intérieur d’un concessionnaire automobile afin de mettre les étudiants dans un environnement semblable à ce qu’ils vivront plus tard.

Dans un CFP près de chez vous

En quelques clics, les élèves peuvent voyager sans avoir à se déplacer. C’est un peu ce qui est arrivé dans la classe de l’enseignant en informatique Tommy Paulhus. Dans le cadre d’un cours de résolutions de problèmes, avec les conseils de son conseiller pédagogique, il a amené ses élèves à l’intérieur d’un vaisseau spatial ! Ils avaient 15 minutes pour répondre à un questionnaire, pour trouver une solution, sinon le vaisseau spatial de la classe de M. Paulhus allait frôler la catastrophe !

Pour l’enseignant, il est clair que la classe immersive amène « un changement de dynamique ». Ils sont plus actifs. Selon le cours, ils ont d’ailleurs le choix d’être assis ou debout.

De son côté, Véronyk-Émylie Dinelle, élève du CFP, opine du chef. La nouvelle classe immersive « permet de rester davantage éveiller ». Elle qui dit aimer le multimédia considère que le CFP et sa nouvelle créature permettent d’aborder l’informatique avec plus de créativité.

Lors de la conférence de presse du mois de mai, qui annonçait l’inauguration de ce nouvel outil pédagogique, le premier ministre du Québec lui-même, François Legault, mentionnait que la classe immersive était un moyen de motiver les élèves « et d’améliorer leur formation. Ça va aussi renforcer le statut du CFP des Riverains comme un leader en informatique dans le milieu de l’éducation. »

Crédit de la photo principale : Frédéric Dagenais, technicien en audiovisuel CFP des Riverains

Vos commentaires sur l'article

Vous pouvez commenter cet article ici et y ajouter vos idées!

À propos de l'auteur

Avatar
André Magny
Depuis plus de 30 ans, André Magny fait les allers-retours entre le journalisme et l'enseignement du français tant auprès des ados que des adultes. Pigiste régulier pour divers médias dont Francopresse, il a également été journaliste culturel au Droit d’Ottawa et s'occupait des nouvelles technologies au Soleil de Québec. Il a aussi fait du journalisme sportif en France. Il a un faible pour la francophonie, la culture, les sports, la cuisine et la politique.

Quelques annonces

Vous avez une nouvelle à nous communiquer?

Écrivez-nous sans tarder à info@ecolebranchee.com

Vous pouvez aussi publier votre propre texte!
Faites connaître votre projet pédagogique ou partagez vos idées via nos sections Opinion, Témoignages ou Communiqués! Voici comment faire!

Recevez les nouvelles de l'École branchée!

Recevez l'École branchée | Hebdo, la publication qui alimente votre veille professionnelle en éducation!