Qui pense apprend : développer des penseurs indépendants

Lors du dernier congrès du GRMS, Jules Bonin-Ducharme s’est vu décerner le prix Richard Pallascio pour l’originalité de son article « Qui pense apprend! » paru dans l’édition automne-hiver 2017 du magazine Envol, publication officielle du GRMS.

Publié le :

Classé dans :
LIRE CET ARTICLE EN :

Traduction anglaise automatisée - des erreurs (parfois hilarantes) peuvent se glisser! ;)

Lors du dernier congrès du GRMS (Groupe des responsables en mathématiques au secondaire), Jules Bonin-Ducharme s’est vu décerner le prix Richard Pallascio pour l’originalité de son article « Qui pense apprend! » paru dans l’édition automne-hiver 2017 du magazine Envol, publication officielle du GRMS.

Texte par Alexane St-Amant Ringuette

Dans cet article, l’ancien conseiller pédagogique et facilitateur provincial aux initiatives ministérielles présente sa vision pédagogique des mathématiques au secondaire pour favoriser l’engagement des élèves et la rétention des concepts. Inspiré par deux TEDTalk, la classe de mathématiques a besoin d’une transformation (Dan Meyer) et comment les grands leaders inspirent l’action (Simon Sinek), M. Bonin-Ducharme s’est intéressé au quoi, au comment et au pourquoi de l’enseignement des mathématiques au secondaire.

Si la plupart des enseignants connaissent le quoi (le programme du ministère) et le comment (le processus d’enseignement des concepts), rare sont ceux qui prennent le temps d’identifier le pourquoi, la raison d’être des mathématiques.

Pour M. Bonin-Ducharme, cette raison d’être se résume ainsi : il veut développer des penseurs indépendants.

Pour favoriser la pensée critique des élèves, il souligne l’importance pour l’enseignant d’établir une intention de leçon claire, puis de fournir une situation d’apprentissage riche offrant à l’élève différentes stratégies pour arriver à la solution, et enfin de faciliter un échange mathématique, c’est-à-dire une conversation en groupe-classe sur les stratégies utilisées. Pour M. Bonin-Ducharme, faire de la mathématique implique de donner la chance aux élèves de se poser des questions, d’analyser les solutions des autres, de discuter de la vraisemblance des résultats et d’avoir des conversations mathématiques riches.

Il invite les enseignants à faire leur planification en se demandant « comment est-ce que je vais faire penser mes élèves aujourd’hui? »

Vous pouvez lire l’article de M. Bonin-Ducharme paru dans l’édition automne-hiver 2017 du magazine Envol et découvrir l’ensemble des stratégies proposées pour faire penser vos élèves.

Vos commentaires sur l'article

Pour commenter cet article et y ajouter vos idées, nous vous invitons à nous suivre sur les réseaux sociaux. Tous les articles y sont publiés et il est possible de commenter directement sur Facebook, Twitter ou LinkedIn.

Vous avez une nouvelle à nous communiquer ou souhaitez publier un témoignage?

Faites connaître votre projet pédagogique ou partagez vos idées via nos sections Opinion, Témoignages ou Communiqués! Voici comment faire!

Vous aimez ce que vous lisez?

Abonnez-vous et recevez les 3 prochains numéros du magazine École branchée (imprimé ou numérique, français ou anglais) en plus de nos dossiers exclusifs en ligne!

En savoir plus >

À propos de l'auteur

Collaboration spéciale
L'École branchée diffuse des textes provenant d'acteurs de la communauté éducative. Vous pouvez contribuer vous aussi! Profitez-en pour transmettre vos idées, parler d'un projet pédagogique vécu en classe, etc. Trouvez les détails dans le menu À propos / Soumettre un article.

Recevez l'infolettre Hebdo

Recevez l'Info #DevProf et l'Hebdo pour ne rien manquer des nouveautés!





Ces textes pourraient aussi vous intéresser :