Comprendre la pénurie de bois d’oeuvre

Paru / Mis à jour le

Plusieurs causes ont contribué à la pénurie de bois d'oeuvre que nous vivons actuellement. Alors que la demande a augmenté fortement lors des périodes de confinement, les scieries ont de la difficulté à se sortir la tête de l’eau! De plus, depuis quelques années, le prix du bois d'œuvre était tellement bas que celles-ci peinaient déjà à faire des profits. C’est donc un énorme retournement de situation. Allons voir de plus près!

« Le prix du bois a augmenté en moyenne de 200 à 300 % au Canada depuis le début de 2020. Est-ce que ce serait le temps de mieux gérer nos forêts? C’est du moins ce que croit le professeur Christian Messier. »

SOURCE : RAD

Cette vidéo de RAD, publiée le 18 juin 2021, nous apprend qu’avant la pandémie, les spécialistes avaient prédit une diminution de la demande de bois au Canada, donc les manufacturiers locaux avaient commencé à diminuer leur production. De plus, en Colombie-Britannique, l’une des principales provinces productrices au pays, une épidémie d’insectes a infecté une bonne partie du bois destiné à la transformation en bois d’œuvre (celui qu’on utilise notamment pour la construction résidentielle), causant une diminution de l’offre encore plus importante.  

Ainsi, plusieurs causes ont contribué à la pénurie que nous vivons actuellement. Alors que la demande a augmenté fortement lors des périodes de confinement, les scieries ont de la difficulté à se sortir la tête de l’eau! De plus, depuis quelques années, le prix du bois d’œuvre était tellement bas que celles-ci peinaient déjà à faire des profits. C’est donc un énorme retournement de situation. 

Toujours d’après Christian Messier, professeur d’écologie forestière à l’UQAM et à l’UQO nous devrions désormais changer notre façon de faire et s’adapter à la diversité qu’offrent nos forêts. D’emblée, l’industrie se tourne vers l’épinette ou encore le pin, alors que d’autres essences peuvent très bien jouer le rôle de bois d’œuvre si elles sont bien travaillées. En sensibilisant les consommateurs à l’impact de leur demande sur les forêts, nous pourrions éviter, selon lui, d’avoir à contrôler les plantations, ce qui diminuerait la vulnérabilité des boisés et éviterait de nouveau une crise comme celle que nous vivons présentement. 

Pour aller plus loin :

1- Dans la vidéo, il est question de la Colombie-Britannique, l’un des principaux fournisseurs de bois d’œuvre au pays. À l’aide de l’application Google Earth, il est possible de survoler cette région et d’en voir les caractéristiques géographiques.  

Suite à l’exploration, on invite les élèves à consigner dans un document les observations faites, comme les caractéristiques du relief, du territoire, de la végétation ou encore les noms de certaines villes. On peut en profiter pour utiliser des applications telles que Book Creator ou encore ThingLink afin de présenter la région. Une image représentant une carte de la Colombie-Britannique peut être utilisée en trame de fond afin d’illustrer le territoire. 

2- Aussi, pourquoi ne pas choisir un des types d’arbres qu’on y retrouve, comme le sapin de Douglas, en faire une reproduction en dessin à l’aide d’une application comme Paper ou encore sur un carton en s’amusant avec les textures, les motifs et les couleurs? Ensuite, on peut insérer des informations relatives aux autres endroits où on retrouve le type d’arbre en question et ses principales caractéristiques. 

Pour trouver l’information requise, voici une vidéo qui offre aux élèves des trucs pour une recherche efficace

Dans ce guide

Discipline : Géographie (Univers social), Arts plastiques
Degré : Deuxième/Troisième cycle du primaire et premier cycle du secondaire

Dimensions de la compétence numérique : 

  • Innover et faire preuve de créativité avec le numérique
  • Exploiter le potentiel du numérique pour l’apprentissage
  • Développer et mobiliser ses habiletés technologiques

Éléments du programme : 

Géographie premier cycle du secondaire 

  • Localiser un territoire forestier
  • Donner les caractéristiques d’un territoire forestier

Arts plastiques (primaire)

  • Expérimenter des éléments du langage plastique/utiliser une combinaison
 

Retour à l'accueil des guides

SCOOP! c'est...
 

Engagez vos élèves grâce à des contextes d'apprentissage motivants! Chaque parcours de pédagogie active SCOOP! propose d'abord une lecture prête à partager avec les élèves, puis des idées d'activités complémentaires pour l'enseignant. Arrimez facilement compétences disciplinaires et numériques!

Vous naviguez en mode invité!

Abonnez-vous ou pour masquer les publicités et voir les activités pédagogiques correspondant aux textes!

Chercher un guide...

Index des guides

Pour le primaire

Pour le secondaire

Par dimension de la compétence numérique

Pour ne rien manquer

Recevez une alerte par courriel dès la parution d'un nouveau SCOOP! :

D'autres guides d'activités à découvrir

Rejoignez-nous sur Facebook!

On y discute de pédagogie active!