Lire pour réussir : la journée de réflexion sur la lecture

Bien que le Québec possède une industrie du livre très dynamique, il ne peut pas encore revendiquer une authentique culture de la lecture.

Plus de 50 % des Québécois adultes ne parviennent pas à lire un texte dense ou long qui nécessite d’interpréter plusieurs informations et de leur donner sens *. Ce sous-développement compromet l’éducation, l’accès à la culture, les soins de santé et la participation au marché du travail d’une part importante de nos concitoyens, ce qui a des conséquences tragiques sur nos institutions démocratiques, notre économie, la santé publique, et tant d’autres.

Le livre demeure associé à une corvée scolaire, ou à la chasse gardée d’une élite. Et selon une idée reçue, les hommes seraient allergiques au plaisir de lire. 

La Journée Lire pour réussir mobilisera des professionnels de la culture, du secteur communautaire, des réseaux de la santé et de l’éducation, du monde des affaires — sans oublier le grand public — pour déconstruire les mythes et les stéréotypes sur la pratique de la lecture. Des ateliers-rencontres et des tables rondes examineront la place de la lecture dans nos vies quotidiennes, à l’aune de la société pressée et connectée qui est la nôtre. 

La Journée sera clôturée par une plénière avec l’essayiste et philosophe Normand Baillargeon suivie d’une performance de Queen KA, artiste de spoken word (poésie à l’oral), accompagnée du musicien Stéphane Leclerc.

Le 25 novembre 2019, à partir de 13 h, à la Grande Bibliothèque de BAnQ (475, boul. de Maisonneuve Est, Montréal H2L 5C4), dans le cadre des activités professionnelles du Salon du livre de Montréal.

Les ateliers et les tables rondes de la Journée rassembleront :

  • Égide Royer, psychologue et spécialiste de la réussite scolaire
  • Éric Simard, libraire-propriétaire et président de l’Association des libraires du Québec
  • Noémie Larouche, rédactrice en chef du magazine CURIUM
  • Mélanie Jannard, autrice
  • Olivier Hamel, bibliothécaire « biblioboxeur »
  • Nicholas Aumai et Anne-Marie Fortin de Communication-Jeunesse
  • Mathieu-Lauzon Dicso, coordonnateur du Prix des Horizons imaginaires
  • Dominique Lemieux, directeur de la Maison de la littérature et de Québec en toutes lettres
  • Jonathan Bélisle, fondateur de calmr.io, co-fondateur de l’espace This Space, co-fondateur du collectif Ensemble Ensemble
  • Katy Roy, « bibliothérapeute-écrivaine »
  • Camillo Zacchia, psychologue
  • Véronique Fontaine, présidente des Éditions Fonfon
  • Clément Laberge, consultant indépendant — éducation, culture et technologies
  • Nathalie Lacelle, professeure en littératie médiatique (UQAM)
  • Nicolas Langelier, journaliste, auteur, éditeur (Atelier 10)

*Selon le Programme pour l’évaluation internationale des compétences des adultes, PEICA, de l’Organisation de coopération et de développement économiques, en 2012 et 2015.