Les influenceurs sous la loupe ou comment reconnaître la publicité cachée

Paru le

 

Dans le cadre de la série « Comment fabrique-t-on de l’information », fruit d’une collaboration entre l’Agence Science-Presse et l’École branchée, nous nous intéressons aujourd’hui à la publicité cachée. Depuis quelque temps déjà, les influenceurs sont obligés de mentionner dans leurs publications s’ils ont reçu une somme d’argent en échange de publicités pour un produit, un service ou un événement. Tu as peut-être aperçu la mention « partenariat rémunéré » au-dessus de certaines publications sur Instagram ou les mots-clics #publicité, #ad ou #collaboration à la fin de celles-ci.

Pourtant, il y a encore beaucoup d’influenceurs qui ne précisent pas ou qui cachent à leurs abonnés ce genre de publicités :

« Au Royaume-Uni, la situation est telle que  la CMA, la Competition and Market Authority (l’autorité anglaise de la compétition et du marché) a décidé de donner un tour de vis et de rappeler le réseau social à ses obligations. La CMA, qui a enquêté sur le sujet, en a conclu que la plateforme ne faisait pas assez pour remédier au problème et pour lutter contre la publicité cachée. Et pour lutter contre le problème de publicité déguisée, l’agence gouvernementale a annoncé de nouvelles mesures. »

Numerama, 17 octobre 2020

Au Canada, La Loi sur la concurrence est claire et interdit les publicités fausses ou trompeuses, ce qui inclut les publicités sur le web. Les personnalités adeptes de placement de produits sur les réseaux sociaux s’exposent donc à des amendes pouvant aller jusqu’à 750 000$ si elles n’indiquent pas clairement le lien qui les unit avec ledit produit ou ladite entreprise.

« C’est important d’être transparent. Ici au Québec, c’est vraiment dommage, parce qu’il y a des gens qui le font super bien. On est vraiment bien structurés. On doit mentionner que c’est une pub, que c’est un produit reçu, une invitation média. Mais il y en a d’autres qui s’en foutent un peu plus, ça passe dans le beurre. »

Ély Lemieux (influenceuse), rapportée par Radio-Canada, 27 janvier 2019

Tu peux télécharger juste ici une infographie qui te résume les bonnes et les moins bonnes pratiques relativement au placement de produits sur les réseaux sociaux.

Ton défi

Ce n’est pas toujours facile de différencier un coup de coeur d’un coup de pub sur les réseaux sociaux. Des gens se sont prêtés au jeu avec l’équipe de Rad dans cette vidéo. Tente toi aussi l’expérience en visionnant la capsule et vois si tu es en mesure d’identifier les publicités même les plus sournoises…


 
Cliquez sur les titres de sections pour les afficher!
PRÉSENTATION GÉNÉRALE

Disciplines et niveaux visés

-Français (2e cycle du secondaire)

Lire et apprécier des textes variés

  • Mettre en perspective des textes courants à l’aide d’autres textes écrits ou oraux.
  • Porter un jugement critique: prendre du recul par rapport au texte en s’appuyant sur des repères culturels et médiatiques qui confirment le caractère crédible ou recevable d’une source ou d’une information.
  • Organisation du texte : Reconnaître et utiliser les éléments qui permettent de rattacher, en tout ou en partie, le texte écrit ou oral au domaine courant.

-ECR (1er cycle du secondaire)

Thème : l’autonomie

  • Des conditions de l’autonomie: le jugement critique, le bon sens, la responsabilité morale, la capacité de choisir, l’authenticité, etc.
  • Forme de dialogue : conversation, discussion, débat.

Dimensions de la compétence numérique ciblées

  • Développer et mobiliser sa culture informationnelle
  • Exploiter le potentiel du numérique pour l’apprentissage
  • Développer sa pensée critique à l’égard du numérique
  • Produire du contenu avec le numérique
  • Innover et faire preuve de créativité avec le numérique
  • Communiquer à l’aide du numérique

Outils numériques suggérés

  • Discuter, sonder et faire réagir les élèves : Mentimeter
  • Créer une publication: Canva
  • Analyser une publication: Instagram
  • Créer une vidéo: Clips (iOS), Funimate (Android).

Intention pédagogique du guide

Au terme de ces activités, l’élève sera en mesure de reconnaître deux types de publicité non traditionnelle, dissimulés sous différents formats et parfois difficiles à identifier.

Objectifs des activités

  • Discuter et donner son opinion sur les règles et bonnes pratiques à respecter lors de publication de contenu commandité.
  • Créer une publication contenant du contenu commandité en respectant les bonnes pratiques publicitaires.
  • Discuter du rapport des élèves avec le contenu commandité qui pullule sur les réseaux sociaux.
  • Créer une vidéo à des fins publicitaires.
SUGGESTIONS D’ACTIVITÉS

À travers huit fiches pédagogiques, les élèves seront amenés à se placer dans la peau d’un journaliste et à réaliser des activités créées spécialement pour les éclairer sur diverses facettes de la production de l’information à l’ère des réseaux sociaux. La conception des différentes fiches pédagogiques a été rendue possible grâce à la collaboration entre l’Agence Science-Presse et l’École branchée. Chaque fiche renferme une partie théorique sur un sujet précis touchant la production d’information, en plus d’activités qui tendent à développer diverses compétences disciplinaires et numériques chez l’élève.

Vous aurez accès aux autres fiches de la série dans la section « Pour aller plus loin ».

POUR ALLER PLUS LOIN

Fiche #1 : Information vs opinion

Fiche #2 : Comment reconnaître un site d’information fiable

Fiche #3 : Les sources journalistiques

Fiche #4 : Le biais de confirmation

POUR EN SAVOIR PLUS


Retour à l'accueil des guides

SCOOP! c'est...
 


L'actualité résumée pour les jeunes.

+

Des idées d'activités pour l'enseignant(e)!

 
 

Chaque guide de la collection SCOOP! propose une situation de lecture comme mise en contexte, puis des idées variées pour la classe. L'approche permet d'arrimer compétences disciplinaires et compétence numérique, tout en éduquant aux médias!

Chercher un guide...

Index des guides

Pour le primaire

Pour le secondaire

D'autres guides d'activités à découvrir

22 avril : Jour de la Terre

À chaque année, le 22 avril est la journée que nous nous sommes données collectivement pour s'arrêter et réfléchir à notre planète. Le Jour de la Terre est donc vécu partout dans le monde et se décline en diverses actions. Année après année, c'est l'occasion de se rappeler quelles gestes nous pouvons poser dans notre quotidien pour améliorer notre futur, mais c'est également le moment de s'unir et d'oser changer le monde à plus grande échelle.

Manifestations violentes en Turquie

Ce qui a débuté par une manifestation pacifique contre la démolition d’un parc au centre-ville d’Istanbul, en Turquie, a dégénéré en de violentes manifestations qui durent depuis 4 jours maintenant. Le mouvement se protestation se vit aussi sur les réseaux sociaux. Allons voir de plus près.

Quand la sexualité rencontre le numérique : parlons sexto!

Les sextos font maintenant partie de la réalité des jeunes du 21e siècle. C'est un fait et ce n'est pas demain la veille que cela changera. La prévention et le modelage viennent alors jouer un rôle primordial, dans l'optique où les adultes se doivent d'enseigner les bons comportements à adopter pour minimiser tout risque inutile. Penser enrayer les sextos est clairement une utopie, mais éduquer les jeunes et les conscientiser aux dangers qu'ils peuvent encourir le cas échéant, c'est exactement dans ce contexte que la participation du milieu scolaire est essentielle.