Intéresser les filles aux sciences informatiques en aménageant les classes autrement?

Les données actuelles démontrent que les filles sont dans l’ensemble moins intéressées que les garçons par les sciences informatiques. Les stéréotypes et l’aménagement des salles de classe informatiques y seraient-ils pour quelque chose?

Publié le :

Classé dans :
LIRE CET ARTICLE EN :

Traduction anglaise automatisée - des erreurs (parfois hilarantes) peuvent se glisser! ;)

ANNONCE
Ajouter aux favoris (0)

Les données actuelles démontrent que les filles sont dans l’ensemble moins intéressées que les garçons par les sciences informatiques. Les stéréotypes et l’aménagement des salles de classe informatiques y seraient-ils pour quelque chose?

Allison Master, Sapna Cheryan et Andrew N. Meltzoff , de l’Université de Washington, ont étudié l’impact de l’aménagement des classes sur l’intérêt des filles pour les sciences informatiques. Dans le cadre de leurs travaux, ils présentaient des photos d’une classe informatique à des élèves du secondaire. Dans un cas, ces classes se voulaient stéréotypées à partir de la représentation courante du monde de l’informatique. La classe était ainsi constituée, par exemple, de pièces et de matériel informatique et d’affiches de Star Trek. Dans l’autre cas, ces classes se voulaient une représentation non stéréotypée du monde de l’informatique, et était décorée avec des objets d’art et des affiches représentant la nature.

Les élèves étaient par la suite invités à répondre à différentes questions. On leur demandait, entre autres, quelle classe ils préféraient ainsi que leur intérêt à s’inscrire à un cours d’informatique. Ils étaient aussi appelés à s’exprimer sur le sentiment d’appartenance au monde de l’informatique.

Les résultats indiquent que les filles préfèrent la représentation de la classe informatique non stéréotypée dans une proportion de 68 %. Mais la donnée la plus intéressante est celle-ci : la proportion de filles se disant intéressées à s’inscrire à un cours d’informatique dans une classe considérée comme non stéréotypée est trois fois supérieure à celle désirant suivre un cours dans une classe considérée comme stéréotypée.

De leur côté, les garçons n’ont pas manifesté de préférence pour l’une ou l’autre des classes. Contrairement aux filles, leur intérêt à suivre un cours d’informatique ne semble pas avoir été influencé par cette variable.

Selon les chercheurs, les résultats de l’étude démontrent que le fait de changer les stéréotypes peut participer positivement à développer l’intérêt des filles pour les sciences informatiques. Par extension, cela pourrait également susciter leur intérêt pour le domaine des sciences, technologies, ingénierie et mathématiques (STIM).

L’article de recherche, intitulé Computing Whether She Belongs : Stereotypes Undermine Girls’ Interest and Sense of Belonging in Computer Science, a été publié dans le Journal of Educational Psychology en août 2015.

Vos commentaires sur l'article

Pour commenter cet article et y ajouter vos idées, nous vous invitons à nous suivre sur les réseaux sociaux. Tous les articles y sont publiés et il est possible de commenter directement sur Facebook, Twitter ou LinkedIn.

Vous avez une nouvelle à nous communiquer ou souhaitez publier un témoignage?

Faites connaître votre projet pédagogique ou partagez vos idées via nos sections Opinion, Témoignages ou Communiqués! Voici comment faire!

Vous aimez ce que vous lisez?

Abonnez-vous et recevez les 3 prochains numéros du magazine École branchée (imprimé ou numérique, français ou anglais) en plus de nos dossiers exclusifs en ligne!

En savoir plus >

À propos de l'auteur

Dominic Leblanc
Diplômé en sociologie, Dominic Leblanc est conseiller pédagogique au Service des programmes et du développement pédagogique du Cégep régional de Lanaudière à L'Assomption.

Recevez l'infolettre Hebdo

Recevez l'Info #DevProf et l'Hebdo pour ne rien manquer des nouveautés!





Ces textes pourraient aussi vous intéresser :