Intégration de projets d’agriculture urbaine dans les écoles avec une plateforme numérique intuitive et conviviale

  • Reportage commandité
Vireo rend l’agriculture urbaine accessible aux écoles en leur fournissant les outils et l’accompagnement nécessaires pour en retirer le maximum de bienfaits. Leur plateforme numérique conviviale encourage l’autonomie des élèves et facilite la gestion du projet. On vous en dit plus! // REPORTAGE COMMANDITÉ
LIRE CET ARTICLE EN :

Traduction anglaise automatisée - des erreurs (parfois hilarantes) peuvent se glisser! ;)

Ajouter aux favoris (0)

Vireo a pour mission de reconnecter les humains à la nature, en rendant l’agriculture urbaine accessible à tous. L’entreprise propose des projets de jardins hydroponiques intérieurs dans les milieux scolaires. De tels projets créent un environnement stimulant et motivant dans lequel les élèves cultivent leurs aliments et font des apprentissages concrets tout au long de l’année. C’est pourquoi Vireo accompagne les équipes-écoles qui souhaitent intégrer l’agriculture urbaine dans leur quotidien, dans le but d’offrir une expérience mémorable et inspirante pour tou.te.s les participant.e.s.

Faciles d’utilisation, les jardins intérieurs peuvent remplacer ou complémenter les jardins extérieurs. Sans terreau et produisant des récoltes été comme hiver, le jardin permet aux différents milieux d’observer plusieurs cycles de croissance complets. Nul besoin d’avoir le pouce vert pour s’en occuper! Les élèves peuvent faire les manipulations de façon autonome et adorent travailler en équipe lors de l’entretien. Il.elle.s s’émerveillent de voir pousser les plantes et sont plus que fier.ière.s de partager leurs récoltes avec leurs familles et la communauté!

La littérature sur le sujet, ainsi que l’expérience directe de Vireo avec les milieux scolaires ont démontré que les principaux freins à l’implantation d’un projet dans une école sont les difficultés liées à l’organisation et à la gestion de celui-ci (référence). On sait également que le simple fait d’avoir un jardin n’est pas suffisant pour en retirer tous les bénéfices (effets positifs sur les attitudes en lien avec les aliments, amélioration des performances scolaires [référence], effet positif sur le bien-être grâce à la biophilie [référence]). Il faut qu’il soit utilisé à des fins éducatives et de sensibilisation, qu’il permette aux élèves de s’impliquer et qu’il crée un sentiment de communauté et d’appartenance au sein de l’école (référence). C’est pourquoi Vireo fournit aux écoles les outils et l’accompagnement nécessaires à l’exploitation du plein potentiel du projet, afin d’en assurer le succès et la pérennité pour que les élèves puissent en retirer le maximum de bienfaits. 

« Nous souhaitons aider un maximum d’écoles à bénéficier des avantages de l’agriculture urbaine, dans le but de favoriser le développement de leurs élèves. La création d’une application facilitant la coordination et la gestion du projet pour les participants permet de maximiser les apprentissages et d’avoir un plus grand impact sur les jeunes et sur la communauté. »

  Alexandre Chamberland, Président fondateur de Vireo

De là est venue l’idée d’utiliser le pouvoir de la technologie pour soutenir le projet. C’est par l’entremise de l’Association Edteq que Vireo a fait la connaissance d’Affordance Studio. Affordance est une entreprise spécialisée dans la création de jeux d’apprentissage et de solutions de ludification. Une belle synergie s’est tout de suite installée entre les deux équipes qui partagent les mêmes valeurs et des méthodes de travail axées sur le développement collaboratif en mode agile. 

Les expertises de chacun.e ont convergé afin de créer un outil numérique unique qui répond aux besoins des milieux scolaires. L’équipe d’Affordance a même intégré un potager dans ses bureaux de Montréal et toute l’équipe y cultive des piments pour en faire de la sauce piquante!

« Travailler avec Vireo sur l’expérience numérique du potager est une expérience à la fois enrichissante et passionnante. Voir l’impact positif que ce projet a sur ses utilisateurs est un réel plaisir, surtout dans le contexte scolaire. L’application et le potager hydroponique sont des outils formidables pour former les écocitoyens de demain. J’ai hâte de voir jusqu’où ira cette belle collaboration entre Affordance et Vireo. »

Florence Girard-Laperrière, Designer UI/UX chez Affordance

« On travaille en étroite collaboration. Dans les rencontres de développement, il n’y a pas de séparation entre les employés Vireo et ceux d’Affordance, on est une seule et même équipe qui travaille sur un objectif commun, soit de donner une expérience exceptionnelle aux élèves et aux enseignant.e.s à travers un projet motivant ! »

Gabrielle Poirier, Directrice des contenus techno-pédagogiques chez Vireo


À l’automne 2021, l’expertise d’Affordance en solutions numériques pour les écoles a permis de lancer une plateforme numérique qui maximise les retombées des projets éducatifs. Cet outil intuitif encourage l’autonomie des élèves et facilite la gestion du projet pour l’ensemble de l’école! Vireo est très fière de cette collaboration qui permet d’assurer le succès des projets en milieu scolaire et de soutenir les enseignant.e.s en leur facilitant la vie au maximum!

« L’application Vireo permet à mes élèves d’être autonomes, ils sont en mesure de chercher les informations par eux-mêmes et de trouver des réponses à leurs questions. Ils développent leur sens critique et une méthodologie scientifique. Ils sont rendus de vrais experts de l’hydroponie ! Le projet est stimulant et motivant, autant pour moi que pour les élèves. Pour moi, le fait d’avoir accès aux instructions étapes par étape et à toute la documentation au bout des doigts est très rassurant, je me sens accompagnée dans le projet ! »

Isabelle Charest, Enseignante de 6e année à l’école Samuel-de-Champlain

Vos commentaires sur cet article

Pour commenter cet article et y ajouter vos idées, nous vous invitons à nous suivre sur les réseaux sociaux. Tous les articles y sont publiés et il est possible de commenter directement sur Facebook, Twitter ou LinkedIn.

Ces textes pourraient aussi vous intéresser :