Innover, c’est d’abord se donner le temps

0

À l’occasion du CréaCamp du 13 avril à Québec, nous avons rencontré Gabrielle Bellemare, enseignante de science et technologie au secondaire à la Polyvalente de l’Ancienne-Lorette, qui nous parle de sa détermination à vivre les jeux d’évasion dans un contexte éducatif et de l’importance de se donner du temps lorsqu’il est question d’innover.

Texte par Alexane St-Amant Ringuette

Depuis qu’elle a découvert les jeux d’évasion deux ans plus tôt, Gabrielle avait le désir de le vivre dans un contexte éducatif. Elle voyait un énorme potentiel à ces mises en situation qui ciblent l’imaginaire et invitent les élèves à résoudre des énigmes tout en exploitant des concepts vus en classe. Par manque de temps, elle avait mis ce projet de côté, sachant que l’occasion finirait par se présenter. Avec l’expérience, Gabrielle a appris que c’était justement en s’accordant du temps pour créer des choses nouvelles qu’elle parvenait à garder sa flamme d’enseignante allumée.

On vous invite à écouter cette entrevue afin de découvrir pourquoi elle a finalement décidé de se lancer et en quoi la formation CréaCamp lui offrait le contexte idéal pour le faire.

Commentaires

Vous avez aimé lire cet article?

Recevez gratuitement l'Hebdo de l'École branchée en ligne!