Fini la dualité « homme ou femme ». Les Néo-Écossais, comme plusieurs autres Canadiens, devraient bientôt pouvoir faire inscrire la désignation « X » plutôt que « masculin » ou « féminin » sur leur certificat de naissance.

« Les Néo-Écossais qui le désirent pourront faire inscrire la désignation « X » plutôt que « masculin » ou « féminin » sur leur certificat de naissance.

Cette mesure fait partie d’un ensemble de modifications proposées à la Loi sur l’état civil en Nouvelle-Écosse afin d’assouplir la définition de genre.

Déjà, l’Alberta, l’Ontario, Terre-Neuve-et-Labrador, les Territoires du Nord-Ouest et le Yukon permettent le « X » comme sexe sur un certificat de naissance. »

Source : Radio-Canada, 19 septembre 2018

« Les personnes qui font partie des minorités sexuelles ont une orientation sexuelle ou une identité de genre qui ne correspond pas aux attentes de la société, c’est-à-dire aux normes hétérosexuelles. […] Dans une société où la diversité sexuelle et de genre est entièrement reconnue, toutes les personnes se sentent libres de manifester des caractéristiques dites « féminines » et « masculines ». Cette société accorde une importance et une valeur égales à ces caractéristiques, qu’elles soient adoptées par des femmes ou des hommes. »

Source : Bien-être @ l’école

 

Les activités suivantes permettront aux élèves de réfléchir à la diversité qui caractérise l’identité de genre.

 

Objectifs

À la fin des activités, l’élève sera capable de :

  • Définir ce qu’est l’orientation sexuelle et l’identité de genre.
  • Établir des liens entre identité de genre, discrimination et droits de la personne.
  • À partir d’une lecture, identifier des avantages et des inconvénients concernant une mesure d’accommodement.
  • Fabriquer une ligne du temps pour mettre en contexte des dates importantes liées à l’évolution sociale en lien avec l’identité de genre.

Éthique et culture religieuse

– 1er cycle du secondaire : Ordre social / La transformation des valeurs et des normes
– 2e cycle du secondaire : Des questions existentielles / La nature de l’être humain

Éducation à la sexualité

– 6e année du primaire : Identité, rôles, stéréotypes sexuels et normes sociales / Respect de la diversité sexuelle et respect des droits
– 3e année du secondaire : Identité, rôles, stéréotypes sexuels et normes sociales / › Réflexion critique sur les représentations de la sexualité dans l’espace public

Histoire et éducation à la citoyenneté

– 2e cycle du secondaire, an 1 : Les enjeux de la société québécoise depuis 1980 / Espace public / Une société de droit
– 2e cycle du secondaire, an 2 : Un enjeu de société du présent / Société / Diversité
La reconnaissance des libertés et des droits civils / Liberté / Droits

 


Suggestions d’activités

ACTIVITÉ 1 : Droits civils et expression du genre

Cette fiche informative d’Alloprof définit différents concepts liés aux droits civils et retrace les grandes dates de l’histoire ayant mené à l’adoption de la Déclaration universelle des droits de l’Homme.

Proposez d’abord à vos élèves de lire cette fiche. Selon leur compréhension, quel concept est en cause dans ce changement à la loi de la Nouvelle-Écosse en faveur d’une dénomination non genrée? Pourquoi? (Note : La réponse à explorer est le concept de discrimination.)

Pour de plus en plus de personnes, la désignation homme ou femme ne convient plus. L’évolution des mentalités et la reconnaissance des droits de la personne dans de nombreuses sociétés permettent d’exprimer différemment son identité personnelle. Il existe d’ailleurs un lexique de l’identité sexuelle proposé par la Chambre de commerce gaie du Québec, Centre de lutte contre l’oppression des genres de l’Université Concordia et Communauté LGNTQA et aussi un document intitulé « Les mots de la diversité liée au sexe, au genre et à l’orientation sexuelle », qui expliquent les différentes nuances relatives à l’identité et à l’expression de genre.

Proposez aux élèves de découvrir ces documents afin de réaliser pourquoi plusieurs personnes ne se retrouvent pas dans la dénomination simple homme ou femme.

Ensuite, à l’aide d’une recherche sur le Web, invitez-les à trouver des définitions pour les mots suivants :

  • Identité de genre
  • Expression de genre
  • Diversité de genre
  • Identité de genre vécue
  • Inclusion

Stratégie : en cas de besoin, rappelez-leur qu’ils peuvent utiliser les guillemets pour rechercher une expression exacte dans un moteur de recherche comme Google.

 

ACTIVITÉ 2 : Avantages et inconvénients du « X »

Voici un dossier de CliquezJustice qui parle des pièces d’identité aux Canada en lien avec la mention du genre. Proposez aux élèves d’en faire une lecture attentive et de relever des avantages et des inconvénients de modifier la dénomination binaire homme-femme traditionnelle sur des pièces d’identité.

Ils peuvent les consigner dans un tableau créé dans leur application texte préférée, ou y aller avec une option créative comme un logiciel de carte conceptuelle, de schéma ou de dessin.

Des réponses possibles :

Avantages :

  • Permet de respecter les conceptions non traditionnelles de l’identité.
  • Permet de se conformer aux lois fédérales, provinciales et territoriales sur les droits de la personne.

Inconvénients :

  • Pour voyager : dans certains pays, le transgendérisme est illégal.
  • Une mention X plutôt que H ou F peut susciter des questions.

 

ACTIVITÉ 3 : Ce n’est pas d’hier qu’on remet les genres en question

« Bien que le vocabulaire de l’identité sexuelle soit contemporain, les personnes qui remettent en question les catégories de genre stéréotypées existent depuis une bonne part de l’histoire humaine. […]

Les personnes « bi-spirituelles » des Premières nations sont des Autochtones « altersexuels » en ce sens qu’elles sont capables de passer d’une catégorie de genre traditionnelle à l’autre et d’exprimer les deux genres. Ces personnes sont reconnues comment étant du « troisième genre » et sont honorées et respectées à titre de guérisseurs, auxquels on fait appel aux fins d’orientation et d’appui. »

Source : L’identité sexuelle à l’école, p. 2

Invitez vos élèves à créer une ligne du temps à partir de différentes lectures et recherches sur les concepts de diversité des genres et de lutte contre l’homophobie. On trouve plusieurs références historiques récentes dans ce document relatant 375 ans d’histoire LGBTQ.

Prenez quelques minutes après l’explication de l’activité pour questionner les élèves sur ce qu’il serait intéressant de trouver dans la production finale. (Ex. : les avancées importantes au Canada, au Québec, ailleurs dans le monde; l’entrée en vigueur de documents légaux constituant des victoires sur certaines revendications, etc.)

Ensuite, les élèves travailleront en équipes à repérer 3 à 5 grandes dates pertinentes au sujet et à les disposer sur une ligne du temps. Pour ce faire, ils devront :

  1. Établir la durée qui sera représentée dans la ligne du temps.
  2. Établir l’unité de mesure.
  3. Repérer 3 à 5 dates pertinentes au sujet.
  4. Trouver un court titre pour identifier chacune.
  5. Résumer ce qui s’est passé.
  6. Inscrire le tout dans la ligne du temps.

Pour bâtir la ligne du temps, les élèves pourraient utiliser des feuilles de papier ou utiliser une application numérique telle que celle proposée en ligne par le RÉCIT de l’univers socialPuffin, Tiki-Toki ou tout simplement Google Sheets.

Par la suite, il serait intéressant de mettre les productions finales en commun et de créer une super-ligne du temps rassemblant toutes les dates identifiées par les équipes.

À la fin de l’activité, faites un retour réflexif en classe entière. Que remarquent les élèves en visionnant la ligne du temps collective?

À leur avis, l’état de la situation est-il le même dans d’autres pays?

 


Pour aller plus loin

Connaissez-vous le « Genderbread Person »? Cette illustration montre toute la subtilité de l’identité liée au genre. Montrez-la aux élèves et demandez-leur de rédiger un billet de blogue sur la signification de cette image pour eux.

Si vous préférez ne pas inclure d’anglais dans cette activité, il existe une version très intéressante en français par CliquezJustice ici.

 


Pour en savoir plus

Certificat de naissance sans mention du genre : qu’en est-il au pays?
Radio-Canada, 13 juillet 2017

N.-É.: un genre «X» sur les actes de naissance
Journal Métro, 19 septembre 2019

Certificats de naissance: la Saskatchewan autorisera le retrait du genre
LaPresse, 25 mai 2018

Des certificats de naissance non binaires en Ontario
L’Actualité, 7 mai 2018

Presque 40 ans et pourtant… Aperçu 2018 des enjeux liés à la diversité sexuelle et de genre
Communiqué de presse du Festival Fierté Monréal, 1er août 2018

« F », « M », « X » : Le genre et les pièces d’identité au Canada
CliquezJustice.ca, un site de l’Association des juristes d’expression française de l’Ontario

Commentaires

Recevez les sujets des nouveaux guides

Chaque semaine dans votre courriel :