Différenciation et technologies « numérisables » : un heureux mariage

0

Les technologies « numérisables » (comme les codes QR) ont la cote en différenciation pédagogique. Ils permettent notamment de tenir à jour des collections de ressources personnalisées auxquelles les élèves pourront facilement accéder.

Récemment, sur le site Edutopia.org, il était question de l’utilisation des codes QR comme élément de soutien à l’apprentissage de l’anglais langue seconde. De nombreuses bonnes idées y sont partagées par l’auteure de l’article « Support English-Language Learners with Scannable Technology », Monica Burns. De plus, nombres d’entre elles se transposent agréablement dans d’autres domaines d’apprentissage.

Pour elle, les technologies « numérisables » offrent d’intéressantes opportunités aux élèves pour interagir avec un contenu varié. Dans un contexte de différenciation pédagogique, les jeunes doivent pouvoir accéder à des ressources et du matériel qui favorisent leur succès. Par exemple, ce pourrait être un contenu approfondissant un concept, comme l’illustration d’un mot de vocabulaire en langue étrangère par une image, un schéma ou une vidéo, ou encore de l’information complémentaire sur une notion.

Pour y parvenir, Monica Burns affectionne particulièrement les codes QR (pour Quick Response) et la réalité augmentée (AR). Ils ont l’avantage de pouvoir être exploités avec n’importe quel appareil mobile doté d’une caméra et d’une application pouvant décoder ces symboles. En les « scannant », les élèves ont accès à du contenu sélectionné par leur enseignant.

Parmi les idées d’exploitation en anglais langue seconde qu’elle propose, on compte les murs de mots interactifs (contrairement à ceux affichés sur les murs de la classe, les murs en ligne peuvent être mis à jour et augmentés de ressources multimédia), des listes de vocabulaire personnalisées et évolutives pour chaque élève, des instructions vocales pour compléter les traditionnelles instructions écrites, etc.

Pour en savoir plus, lisez l’article Support English-Language Learners with Scannable Technology, de Monica Burns, paru le 26 novembre dernier sur Edutopia.org.

Commentaires

Recevez chaque semaine l’actualité pédagogique que nous préparons pour vous dans notre Hebdo gratuit :



Audrey Miller est directrice générale et éditrice de L’École branchée. Détenant une formation de 2e cycle en technologies éducatives et un bacc en communication publique, elle a participé depuis 1998 à la mise sur pied de nombreuses initiatives destinées à stimuler le développement professionnel des enseignants en lien avec le numérique et l’innovation pédagogique, telles EdCamp Québec et les CréaCamps. Elle est vice-présidente de l'AQUOPS, secrétaire du conseil d’administration de l’Association Edteq, membre du comité #Francosphère de l'ACELF et chargée de projet chez Québec numérique.