ANNONCE
L'École branchée, un organisme à but non lucratif
ANNONCE

Desjardins offre des prix pour soutenir vos projets de classe et d’école

Desjardins offre aux établissements scolaires une aide financière pouvant aller jusqu'à 3000 $ pour réaliser un projet avec des élèves de la maternelle, du primaire ou du secondaire. La période de réception des projets débute aujourd'hui et se poursuit jusqu'au 26 octobre.

Publié le :

Classé dans :
ANNONCE

Attention! Ce contenu a été mis à jour il y a plus de 3 ans. Il pourrait contenir des liens qui ne fonctionnent plus. Vous aimeriez que notre équipe le révise? N'hésitez pas à nous écrire!

Array

Les Prix Fondation Desjardins seront de retour du 5 au 26 octobre 2020 afin d’accompagner les enseignants et intervenants ayant des projets de motivation des jeunes. 

Les Prix Fondation Desjardins s’adressent aux intervenants des milieux scolaires et communautaires passionnés qui désirent obtenir une aide financière allant jusqu’à 3 000 $ pour réaliser un projet avec des élèves de la maternelle, du primaire ou du secondaire. Ce projet doit favoriser activement la persévérance scolaire et la réussite éducative en contribuant à la motivation, à l’estime de soi, à l’association avec des pairs, à la sécurité et la santé physique et mentale, aux saines habitudes de vie des jeunes ou à tout autre facteur déterminant.

Les gagnants sont déterminés par un vote des administrateurs et des employés du Mouvement Desjardins et des agents Desjardins Assurances et annoncés d’ici la mi-décembre, pour une remise des bourses en janvier et février 2021.

Les écoles primaires et secondaires des provinces canadiennes où Desjardins est présent (Alberta, Ontario, Québec et Nouveau-Brunswick) ainsi que les organismes de bienfaisance enregistrés à l’Agence du revenu du Canada peuvent soumettre un projet en se rendant au fondationdesjardins.com/prix entre le 5 et le 26 octobre 2020. 

À propos de l'auteur

École branchée
École branchée
L'École branchée, organisme à but non lucratif, est votre partenaire de développement professionnel en lien avec la compétence numérique en éducation. Nous croyons que l'éducation doit pouvoir bénéficier des avancées pédagogiques et technologiques actuelles pour mieux répondre aux besoins de plus en plus diversifiés des apprenants et favoriser leur réussite, aujourd'hui et pour toute leur vie. Nous y oeuvrons à travers nos services d'information professionnelle, de formation continue et de création d'outils pédagogiques.

Vos commentaires

Pour commenter un article et y ajouter vos idées, nous vous invitons à nous suivre sur les réseaux sociaux. Tous les articles y sont publiés et il est aussi possible de commenter directement sur Facebook, Twitter, Instagram ou LinkedIn.

Recevez l'infolettre Hebdo

Recevez l'infolettre Hebdo mardi #Actu et vendredi #DevProf pour ne rien manquer des nouveautés de l'École branchée!


Faites briller vos projets pédagogiques et pratiques gagnantes!

Chaque histoire positive a le potentiel d'inspirer d'autres acteurs de l'éducation à innover pour améliorer la réussite éducative! L'École branchée vous offre ses pages pour faire circuler l'information dans le milieu scolaire, alimenter la veille professionnelle et valoriser les initiatives émanant du terrain. Allez-y, proposez-nous un texte! >

Reproduction de textes

Toute demande de reproduction des articles de l'École branchée doit être adressée à l'organisme de gestion des droits Copibec.

À lire aussi

Un concours amical de programmation et de robotique

Depuis 2018, les services éducatifs du Centre de services scolaire de la Capitale proposent aux enseignants un concours de programmation informatique qui cible le déploiement d’une culture du numérique dans ses établissements. Il est temps de s'inscrire pour l'édition 2022.

Motivation scolaire : les enseignants jouent un rôle plus important que les parents

À partir des résultats de leur plus récente étude, Julien Bureau et Frédéric Guay de l'Université Laval réaffirment l'effet enseignant pour mobiliser la motivation des jeunes et les guider vers la réussite. « L'enseignant dispose d'un contexte d'apprentissage privilégié », écrivent-ils.

Voici comment les élèves du secondaire au Québec ont vécu une année scolaire en pandémie

La professeure Sylvie Barma et ses collègues de l’Université Laval ont sondé des adolescents québécois au sujet de la pandémie. Ceux-ci ont trouvé particulièrement difficile le climat d’incertitude qui régnait. « Le lieu physique d’apprentissage fluctuait d’une façon imprévisible pour eux. » Ils n’ont pas aimé les changements dans leur routine et une majorité disait s’ennuyer de l’école, ce qui a beaucoup joué sur leur motivation scolaire. Lisez pour d'autres constats!