Des iCl@sses inversées à l’école Wilfrid-Bastien

Il y aura du nouveau pour les élèves de l’école Wilfrid-Bastien à la rentrée. Après la mise en place des iCl@sses (des classes entièrement branchées), voilà que les deux enseignantes ont décidé « d’inverser » leur classe cette année.

Publié le :

Classé dans :
LIRE CET ARTICLE EN :

Traduction automatisée - des erreurs (parfois hilarantes) peuvent se glisser! 😉

Ces textes pourraient aussi vous intéresser :

Il y aura du nouveau pour les élèves de l’école primaire Wilfrid-Bastien à la rentrée. Après la mise en place des iCl@sses (des classes entièrement branchées), voilà que les deux enseignantes ont décidé « d’inverser » leur classe cette année.

Cette nouvelle formule née aux États-Unis consiste à proposer aux élèves des capsules vidéo à écouter à la maison, afin que le temps de classe soit davantage consacré au travail pratique. « Nous allons revenir sur la matière et réaliser des activités sur les notions qu’ils ont vues à la maison la veille. L’enseignement magistral disparaîtra presque, explique l’enseignante Lucie Voyer. La classe sera réservée au travail collaboratif et aux projets. »

Évidemment, la création de capsules vidéo demandera du temps de la part des enseignantes. « On ne va pas réinventer la roue. Il existe déjà beaucoup de matériel, notamment sur le site Allô prof. Nous en avons aussi réalisé quatre pour la première partie de l’année. Et pour l’instant, ce ne sera pas une capsule par soir, mais une par semaine, précise-t-elle. Ce sera beaucoup de travail au début, un peu comme une première année d’enseignement, mais ce sera plus facile ensuite. »

Cette nouvelle façon de faire ne devrait pas demander aux enfants plus de temps à la maison qu’en prenaient les devoirs, qui seront maintenant réalisés en classe. « L’un des gros avantages, c’est que l’élève pourra réécouter au besoin », indique Mme Voyer. Elle estime que la classe inversée devrait aussi aider à respecter le rythme des élèves, à les rendre plus autonomes et à différencier l’enseignement.

Chaque enfant devra avoir l’équipement technologique nécessaire à la maison pour écouter les capsules. « Je n’ai jamais eu d’élèves qui n’avaient pas accès à Internet d’une manière ou d’une autre à la maison. Mais si ça arrivait, on trouverait un moyen. Je pourrais, par exemple, prêter l’un des iPad », souligne Mme Voyer.

L’école Wilfrid-Bastien fait partie de la commission scolaire de la Pointe-de-l’Île, dans la région de Montréal.

Vos commentaires sur l'article

Vous pouvez commenter cet article ici et y ajouter vos idées!

À propos de l'auteur

Nathalie Côté
Nathalie est journaliste. Ses thèmes de prédilection sont la famille, l’éducation, la santé, la consommation, l’environnement et les phénomènes sociaux. Elle collabore notamment au journal La Presse.

Quelques annonces

Vous avez une nouvelle à nous communiquer?

Écrivez-nous sans tarder à info@ecolebranchee.com

Vous pouvez aussi publier votre propre texte!
Faites connaître votre projet pédagogique ou partagez vos idées via nos sections Opinion, Témoignages ou Communiqués! Voici comment faire!

Recevez les nouvelles de l’École branchée

L‘École branchée | Hebdo, la publication qui alimente votre boîte courriel pour que vous ne manquiez rien!

Nos prochaines formations en direct