Décoder l’apprentissage : preuves, promesses et potentiel de l’éducation numérique

Tanné(e) des mauvaises nouvelles en éducation? Faisons le contrepoids!

Saviez-vous tous les enseignant(e)s et professionnel(le)s de l’éducation sont invités à publier leurs idées, témoignages et bons coups dans l’École branchée, le...

Rentrée 2020 au Québec : le réseau devra se tenir prêt à enseigner à distance rapidement au besoin

Le ministre de l'Éducation, Jean-François Roberge, précise son plan pour la rentrée, en contexte de pandémie.

Des chaînes YouTube à connaître en éducation

Nous avons demandé aux enseignants via le groupe Facebook Les TIC en éducation de nous partager leurs chaînes YouTube ou répertoires de vidéos utiles à connaître en ces temps où l'enseignement à distance et hybride sont de mise. Voici quelques belles trouvailles parmi leurs suggestions. N'hésitez pas à enrichir cette liste vous aussi!

Redéfinir la pédagogie pour sauver une petite école : l’histoire de l’école de Borlon

45 élèves de la maternelle à la 6e année du primaire fréquentent l’école de Borlon, en Belgique. Répartis dans deux classes, ils évoluent au rythme d’une pédagogie inclusive, créative et active, à laquelle le numérique offre un riche soutien. L’un de ses enseignants, Jonathan Ponsard, nous a raconté l’histoire de sa transformation à l’occasion d’un atelier virtuel offert par l’AQUOPS le 22 avril dernier.

Ces articles pourraient aussi vous intéresser...

Habiter sur Vénus? Possible il y a 700 millions d’années

Présentement la planète la plus chaude du système solaire avec ses 450 degrés Celsius et ses pluies d'acide sulfurique, Vénus n'est pas vraiment synonyme d'hospitalité. Pourtant, jusqu'à il y a 715 millions d'années, des scientifiques avancent que la planète voisine de la Terre aurait pu être habitable, avec des températures clémentes et plusieurs étendues d'eau. Regards sur ce qui distinguent les huit planètes de notre système solaire.

Accompagner ses élèves vers l’engagement

Nous avons rencontré Nikolas Poulin, enseignant d’univers social au Séminaire des Pères-Maristes, qui nous parle d’intégration du numérique, de rétroaction et d’engagement.

Les environnements immersifs au service des apprenants

Le projet de recherche « Les environnements immersifs au service des apprenants » piloté par une équipe de l'UQAM, cherche à développer de nouvelles façons d’apprendre pour les enfants avec des besoins particuliers.

Le numérique au service de notre cerveau

Il y a deux ans, Steve Masson présentait un Webinaire qui proposait des techniques d’étude basées sur la reproduction des situations d’évaluation en contexte de révision. En 2019, comment le numérique peut-il soutenir et motiver nos élèves dans leur révision? Il existe plusieurs applications intéressantes pour les aider, en voici quelques-unes.

Une recherche récente réalisée en Grande-Bretagne pour le compte de Nesta recense des preuves que la technologie soutient l’apprentissage de façon efficace. Elle examine aussi des technologies émergentes à fort impact éducatif ainsi que des pratiques pédagogiques exploitant avantageusement le potentiel de l’éducation numérique. 

La Grande-Bretagne consacre chaque année des millions de livres sterling à l’acquisition de technologie pour ses écoles. Cependant, une question demeure : cet investissement améliore-t-il l’apprentissage? Afin d’en savoir plus, l’organisation britannique Nesta (National Endowment for Science, Technology and the Arts) a financé une étude menée par des chercheurs du London Knowledge Lab (LKL) et du Learning Sciences Research Institute (LSRI) de l’Université de Nottingham.

Les chercheurs ont choisi d’étudier comment la technologie pouvait soutenir différentes activités d’apprentissage plutôt que de s’attarder aux types de technologies.

En effet, l’ensemble de leurs découvertes montre qu’une technologie seule n’a pas d’impact sur l’apprentissage. Elle dépend toujours de la façon dont elle est utilisée.

Voici quelques points clés pour lesquels les chercheurs ont trouvé des avantages à la technologie.
– Elle améliore l’évaluation;
– Elle permet d’apprendre en faisant;
– Elle varie les occasions de pratiquer;
– Elle fait du monde entier un endroit où apprendre;
– Elle fait de l’apprentissage un processus plus social.

En conclusion, les chercheurs rappellent que les preuves existent lorsqu’on met l’apprentissage au cœur de la question. La technologie améliore l’apprentissage en favorisant les connexions entre les activités d’apprentissage et en élevant leur niveau.

Aucune technologie n’est LA meilleure pour l’apprentissage, cela dépend du contexte, écrivent-ils. Différentes technologies peuvent soutenir différentes formes d’apprentissage, individuellement ou de façon conjointe.

Parmi les promesses, ils ont identifié que certaines activités d’apprentissage, comme « apprendre par l’évaluation », étaient peu soutenues par l’innovation technologique. D’autres, au contraire, sont saturées : c’est le cas d’« apprendre en pratiquant », pour laquelle une multitude de jeux proposant des exercices répétitifs existe, particulièrement en mathématiques.

L’étude souligne l’importance de changer l’attitude des intervenants face aux technologies afin d’éviter leur utilisation ponctuelle pour une tâche spécifique au profit d’une intégration globale. Comment y arriver? Cela passe, selon les chercheurs, par le partage d’idées, la collaboration entre enseignants et le développement professionnel. Aussi, il leur faut absolument un soutien de la direction afin d’explorer le plein potentiel des outils qu’on met à leur disposition. Enfin, ils ne devraient pas hésiter à aller chercher l’expertise pertinente dans la communauté.

Référence :
Luckin, R., Bligh B., Manches A., Ainsworth S., Crook C., Noss R. (November 2012)
Decoding Learning: The proof, promise and potential of digital éducation. National Endowment for Science, Technology and the Arts (Nesta).

Recevez chaque mardi l'École branchée | Hebdo, votre outil de veille professionnelle en éducation!




🤩 Vous pouvez vous aussi publier un article dans les pages de l'École branchée! Partagez vos projets, idées, conseils et coups de coeur éducatifs avec nos plus de 60 000 visiteurs par mois! Voici comment faire!



ANNONCE FOURNIE PAR GOOGLE
NOTE : Nos abonnés connectés ne voient pas ces annonces!
Audrey Miller
Audrey Millerhttps://ecolebranchee.com
Éditrice de L’École branchée, elle détient une formation universitaire en technologies éducatives et en communication publique. Membre de la Fédération professionnelle des journalistes du Québec (FPJQ), elle couvre particulièrement l'actualité liée au développement professionnel des enseignants, à l'information à l'ère du numérique et à l'éducation aux médias. Elle s'implique dans l'écosystème éducatif, notamment dans l'AQUOPS, Edteq et en tant que membre du comité #Francosphère de l'ACELF.