ANNONCE

Bientôt un détecteur de mensonges pour les médias sociaux

Des chercheurs universitaires tentent de créer un système permettant d’identifier les fausses informations circulant sur les médias sociaux. Serait-ce la fin des rumeurs sur Facebook et Twitter?

Publié le :

LIRE CET ARTICLE EN :

Traduction anglaise automatisée - des erreurs (parfois hilarantes) peuvent se glisser! ;)

Marquer comme favori (0)
ANNONCE

« Les réseaux sociaux sont une mine d’or en termes d’informations et d’expressions citoyennes pertinentes mais peuvent aussi être utilisés pour répandre des rumeurs. Pour faire le tri, des chercheurs planchent sur une sorte de détecteur de mensonges actif sur Twitter ou encore Facebook. Un projet ambitieux qui, selon le New York Times, pourrait se concrétiser dans dix-huit mois.»
Source : Le Parisien
Les activités suivantes permettront de comprendre l’importance de vérifier les sources d’information sur les médias sociaux.
 


Objectifs

À la fin des activités, l’élève sera capable de :
– Analyser des éléments d’information publiés sur Facebook et déterminer la validité des sources;
– Réfléchir à l’importance de vérifier la source d’une information sur les médias sociaux;
– Comprendre que les mensonges sur les médias sociaux peuvent avoir des conséquences considérables;
– Découvrir divers canulars qui ont marqué l’histoire et leurs conséquences;
– Préparer un canular à faire à un membre du personnel de l’école.
 


Suggestions d’activités

ACTIVITÉ 1 : Réfléchir avant de cliquer et de partager

Tout d’abord, questionnez les élèves sur leurs habitudes de partage d’information sur Facebook. Vérifient-ils toujours la source d’une information avant de la partager?
Téléchargez le document d’accompagnement suivant. Demandez aux élèves s’ils partageraient sur Facebook les cinq éléments présentés dans ce document.

Cliquez sur l’image pour l’agrandir.
Télécharger le fichier source en format ActivInspire (.flp)
Télécharger le fichier en format PDF (.pdf)

Voici les cinq éléments, tirés de Facebook.

Cliquez sur l’image pour l’agrandir.

Pour chaque élément, demandez aux élèves s’ils :
– Cliquent sur « « J’aime » »?
– Écrivent un commentaire?
– Partagent l’information?
Demandez-leur d’expliquer pourquoi ils choisiraient ou non de faire ces actions.
Enfin, discutez de l’importance d’analyser la qualité des sources d’information sur les médias sociaux. Vous pouvez présenter l’article suivant aux élèves afin de les faire réfléchir aux conséquences de ne pas valider les sources d’une information.
Photo de carcasses d’animaux : Canada Goose et le photographe rectifient les faits
Article de Radio-Canada, 30 janvier 2012
 

ACTIVITÉ 2 : Un détecteur de mensonges en préparation

Maintenant, mentionnez aux élèves que des chercheurs sont en train d’élaborer un système permettant d’identifier les mensonges circulant sur les médias sociaux. Invitez-les à lire l’article suivant afin de savoir de quoi il s’agit exactement.
Des chercheurs planchent sur un détecteur de mensonges sur les réseaux sociaux
La Presse, 19 février 2014
Ensuite, posez les questions suivantes :
– Quel est le but du programme PHEME?
– Combien d’universités travaillent conjointement au projet?
– Quels sont les quatre types d’informations que le projet doit identifier?
– Quels sont les trois facteurs qui seront utilisés pour évaluer la véracité des données?
– Quand devrait être disponible la première version de ce détecteur de mensonges?
 

ACTIVITÉ 3 : Les plus grands canulars de l’histoire

Les rumeurs, légendes urbaines et canulars ne sont pas des phénomènes récents. Il y a toujours eu de grands mensonges à travers l’histoire.
Invitez donc les élèves à découvrir les plus grands canulars de l’histoire en consultant cet article de MSN.
Ensuite, demandez-leur de choisir l’un de ces canulars et d’effectuer des recherches plus approfondies sur cet événement. Ils devront finalement résumer ce mensonge ainsi que les effets causés par celui-ci dans la population en utilisant un support de leur choix.
 

Pour aller plus loin

Le 1er avril approche à grands pas. En classe entière, préparez un canular ou une plaisanterie (sympathique, tout de même!) à faire à un membre du personnel de l’école. Vous pourriez inviter les autres classes à participer à la blague.
Filmez la réaction de la personne piégée et, avec son autorisation seulement, partagez votre blague sur YouTube ou sur les médias sociaux.
 


Pour en savoir plus

Attention aux fausses rumeurs sur les médias sociaux
Billet du blogue Triplex (Radio-Canada), 1er février 2012
Poisson d’avril – Les plus gros canulars
LeDEFIMEDIAGroupe, 1er avril 2012

Vos commentaires

Pour commenter ce sujet et y ajouter vos idées, nous vous invitons à nous suivre sur les réseaux sociaux. Tous les articles y sont publiés et il est aussi possible de commenter directement sur Facebook, Twitter ou LinkedIn.

Vous avez une nouvelle à nous communiquer ou souhaitez publier un témoignage?

Faites connaître votre projet pédagogique ou partagez vos idées via nos sections Opinion, Témoignages ou Communiqués! Voici comment faire!

Vous aimez ce que vous lisez?

Abonnez-vous et recevez les 3 prochains numéros du magazine École branchée (imprimé ou numérique, français ou anglais) en plus de nos dossiers exclusifs en ligne!

En savoir plus >

À propos de l'auteur

Véronique Lavergne
Véronique Lavergne
Véronique est bibliothécaire à l'Université du Québec à Trois-Rivières et formatrice en technologie éducative auprès des futurs enseignants. Elle détient aussi un brevet d'enseignement de l'univers social au secondaire et collabore régulièrement avec l'organisme L'École branchée.

Recevez l'infolettre Hebdo

Recevez l'Info #DevProf et l'Hebdo pour ne rien manquer des nouveautés de l'École branchée!





Ces textes pourraient aussi vous intéresser :