4 stades de perturbation de l’apprentissage traditionnel par les TIC

Il existe une bonne variété de modèles théoriques pour situer l’enseignant dans son progrès technopédagogique (SAMR, ASPID, Raby, matrice MIT, etc.). En voici un qui s’intéresse aux élèves!

Publié le :

Classé dans :
LIRE CET ARTICLE EN :

Traduction automatisée - des erreurs (parfois hilarantes) peuvent se glisser! 😉

Ces textes pourraient aussi vous intéresser :

Il existe une bonne variété de modèles théoriques pour situer l’enseignant dans son progrès technopédagogique (SAMR, ASPID, Raby, matrice MIT, etc.). En voici un qui s’intéresse aux élèves.

Je suis tombée sur cette infographie diffusée sur Twitter par le site américain TeachTought. Elle présente 4 stades d’intégration de la technologie non pas dans l’enseignement, mais dans l’apprentissage. Le modèle interroge le degré de perturbation de l’apprentissage traditionnel apporté par les TIC.

Source : TeachTought.com

En voici une traduction et une adaptation libres :

 

Premier stade : Apprentissage dirigé

L’apprenant utilise la technologie de façon dirigée.

L’apprenant est dirigé dans le choix et l’utilisation constructiviste de la technologie à des fins d’apprentissage, mais c’est souvent pour accomplir des tâches purement académiques (qui seraient entièrement réalisables sans la technologie). En référence au modèle SAMR, on peut parler de substitution.

 

Deuxième stade : Apprentissage encadré

L’apprenant accède à de nombreux réseaux, mais nécessite support, encadrement et planification pour en tirer profit au niveau de l’apprentissage.

À ce stade, l’apprenant a une certaine capacité à sélectionner la technologie, la plateforme ou même le contenu approprié à son besoin. L’apprentissage traditionnel en classe commence à être perturbé.

 

Troisième stade : Apprentissage mobile.

La technologie mobile fait tomber la notion de salle de classe traditionnelle.

Les apprenants « mobiles » entrent en conflit avec les programmes d’apprentissage normalisés, non flexibles. En fait, les expériences d’apprentissage mobiles sont imprévisibles par nature, exigeant des moyens de communication variés, une pensée critique développée et une forte dose d’ingéniosité chez les élèves.

 

Quatrième et dernier stade : Apprentissage autodirigé

À ce dernier stade, l’apprentissage traditionnel n’a tout simplement plus sa raison d’être.

L’apprentissage autodirigé est basé sur la curiosité et le jeu. Il est soutenu par des algorithmes d’apprentissage personnalisés et le recours à des réseaux authentiques. L’apprenant évolue de façon autonome et critique dans les fondements de toutes ses expériences d’apprentissages.

 

Ces quatre stades ont comme prémisses que :

–       les contenus numériques sont accessibles aujourd’hui comme ils ne l’ont jamais été dans l’histoire;

–       les réseaux d’apprentissage sont façonnés en créneaux, entretenus par des avatars faisant partie intégrante de la notion de soi, dans une dynamique infinie;

–       l’apprentissage par le jeu, les simulations et la ludification changent la façon d’appréhender l’information et la notion de communauté;

–       de puissantes plateformes existent déjà (YouTube, iTunesU, reddit, etc.) et sont capables de fournir du contenu authentique et varié sur demande.

 

À la lecture de ceci, y a-t-il maintenant que la classe qui soit perturbée? 🙂

Qu’en pensez-vous?

 

Vos commentaires sur l'article

Vous pouvez commenter cet article ici et y ajouter vos idées!

Publicité par Google


À propos de l'auteur

Audrey Millerhttps://ecolebranchee.com
Éditrice du magazine École branchée, Audrey détient une formation universitaire de 2e cycle en technologies éducatives et un baccalauréat en communication publique. Membre de la Fédération professionnelle des journalistes du Québec (FPJQ), elle s'intéresse particulièrement l'actualité liée au développement professionnel des enseignants, à l'information à l'ère du numérique et à l'éducation aux médias. Elle s'active à créer des ponts dans l'écosystème éducatif depuis 1999. Elle s'implique ces temps-ci notamment dans l'Association Edteq et en tant que membre du comité des communications de l'ACELF. Quand elle a du temps libre, elle est passionnée par ses enfants, ses lapins, les chevaux, le bon vin et... la programmation Web!

Quelques annonces

Vous avez une nouvelle à nous communiquer?

Écrivez-nous sans tarder à info@ecolebranchee.com

Vous pouvez aussi publier votre propre texte!
Faites connaître votre projet pédagogique ou partagez vos idées via nos sections Opinion, Témoignages ou Communiqués! Voici comment faire!

Recevez les nouvelles de l’École branchée

L‘École branchée | Hebdo, la publication qui alimente votre boîte courriel pour que vous ne manquiez rien!

Prochaines formations en direct