(Découvrez #Edteq) Le français est un art martial, J’accorde est votre dojo.

0

Pourquoi ne pas offrir à mes élèves un petit outil simple et ludique pour travailler les participes passés sur leur iPad?, se demande, en 2013, Sophie Gagnon-Roberge, enseignante de français en première secondaire. Elle embarque Antoine van Eetvelde, créateur d’apps éducatives, dans le projet et, à deux, ils imaginent J’accorde.

Des milliers d’exercices pour devenir un ninja de la langue

Après les participes passés (d’où le nom), l’application prend son envol et se mue en cahier numérique d’exercices de français, s’enrichissant progressivement de nouveaux sujets et d’exercices additionnels, tout en gardant l’esprit de départ : offrir des textes continus qui ont du sens et peuvent intéresser les élèves et les amuser à l’occasion.

Aujourd’hui, ce sont plus de 6 000 questions interactives qui peuplent les écrans de l’application et la collection s’étoffe constamment.

Un dojo aussi au service du sensei

Rapidement, le duo de créateurs imagine aller au-delà du simple cahier d’exercices indviduel et souhaite construire un outil qui soit autant utile aux enseignant(e)s qu’à leurs élèves.

Au cahier de base qui permet aux élèves de faire des exercices et de voir leur résultat automatiquement corrigé s’ajoutent, pour les enseignant(e)s, la possibilité d’assigner des exercices individuellement ou à un groupe, puis celle de suivre en détails la progression de chaque élève et de mesurer la performance d’un groupe pour un exercice donné, autant d’éléments qui leur permettent de mieux comprendre quelles sont les difficultés de leurs élèves et de pouvoir adapter leur enseignement.

Et les choses ne vont pas en rester là puisque l’équipe travaille sur plusieurs nouveautés : possibilité pour les enseignant(e)s d’ajouter des commentaires dans les exercices corrigés, nouvel habillage pour les plus grands et module de création d’exercices, pour ne citer que les plus avancés.

Le dojo n’est pas réservé aux ceintures noires des technologies!

Vous craignez de ne pas être suffisamment féru(e) en technologie pour utiliser J’accorde? Soyez sans crainte! Son interface intuitive permet à l’élève comme à l’enseignant(e) de naviguer sans se casser la tête.

  1.  Assigner des missions

En quelques clics, l’enseignant(e) confie à ses élèves une mission à faire, en classe ou à la maison.

  1.   Faire l’exercice

L’élève fait l’exercice depuis son ordinateur, sa tablette ou son téléphone intelligent. Pour se connecter, il n’a besoin que de son nom d’utilisateur et de son mot de passe.

  1.   Suivre les résultats 

Les exercices sont corrigés sur-le-champ et l’élève peut voir ses erreurs. Les exercices plus difficiles ont une rétroaction explicative, permettant à l’élève de comprendre comment parvenir au bon résultat. Les résultats sont automatiquement acheminés à l’enseignant(e).

  1.   Analyser les tendances

En un coup d’œil, l’enseignant(e) peut repérer les points forts de son groupe et, inversement, les éléments où la compréhension est moins bonne.

Le gardien du dojo à l’écoute des utilisateurs

Depuis le début de l’aventure, l’équipe de J’accorde est à l’écoute des demandes de ses utilisateurs. C’est à la demande des enseignant(e)s que la matière de l’application couvrira bientôt les notions de la 4e année primaire jusqu’au milieu du secondaire.

Vous avez d’autres idées pour faire de J’accorde un meilleur outil pour vos élèves? N’hésitez pas à contacter son équipe, toujours prête à relever les défis!

Pour suivre J’accorde :

Site Web : jaccorde.com
Twitter : twitter.com/jaccorde
Facebook : www.facebook.com/jaccorde

Commentaires

Vous avez aimé lire cet article?

Recevez gratuitement l'Hebdo de l'École branchée en ligne!