Favoriser l’engagement des élèves à l’égard du numérique

0

À l’occasion du 6e Sommet du numérique en éducation qui se déroulait les 3 et 4 mai 2018 à Montréal, nous avons rencontré Thierry Karsenti, professeur à la faculté des Sciences de l’Éducation de l’Université de Montréal, qui nous parle de l’importance de se soucier de l’engagement des élèves avec les technologies numériques.

Karsenti partage une inquiétude: celle de voir de plus en plus d’élèves passifs dans les écoles. Il insiste sur l’importance de faire un usage des technologies numériques qui favorise l’engagement des élèves.

Pour illustrer son propos, il donne l’exemple d’un projet éducatif réalisé dans plusieurs classes autour du jeu Assassin’s Creed, pour étudier l’histoire. Si on se limite à utiliser le jeu vidéo sans réfléchir à la manière d’engager les élèves, ces derniers seront contents ponctuellement, mais leur motivation s’estompera rapidement. À l’inverse, si on leur propose des tâches engageantes, les élèves vont développer leur intérêt pour la matière, en plus d’acquérir de développer leur esprit critique et leur esprit d’analyse.

Le rôle de l’enseignant est d’engager leurs élèves dans leur apprentissage  

Il conclut en disant que les élèves sont plus intéressés et apprennent davantage lorsqu’ils sont actifs. Le rôle de l’enseignant est donc de faire en sorte qu’ils soient engagés dans leurs apprentissages et dans l’usage du numérique en leur proposant des projets, des défis, des tâches individuelles ou collectives qui dépassent la simple prise de notes. Thierry invite les enseignants à se poser la question suivante: Est-ce que la tâche que je propose va engager mes élèves?

Commentaires

Vous avez aimé lire cet article?

Recevez gratuitement l'Hebdo de l'École branchée en ligne!