Célébration de la persévérance scolaire au Festival Éducation du futur

0

C’est aujourd’hui que se termine le Festival Éducation du Futur, un événement de quatre jours visant à souligner les 10 ans de l’organisme Fusion Jeunesse, dont la mission est de contribuer à la persévérance scolaire, à l’employabilité et à l’engagement civique des jeunes.

Cet événement d’envergure était surtout l’occasion pour quelques 10 000 élèves venant des quatre coins du Québec de partager les projets réalisés pendant l’année, en classe ou en parascolaire, dans l’un des 13 domaines proposés par Fusion Jeunesse. L’organisme a profité de ce grand rassemblement pour dévoiler son tout nouveau programme en intelligence artificielle.

La persévérance scolaire c’est l’affaire de tous

Le mardi midi, une cérémonie spéciale avait lieu afin d’honorer les principaux partenaires qui ont cru en Fusion Jeunesse dès le début de ses activités. À cette occasion, le premier ministre Philippe Couillard ainsi que Mitch Garber, président du cirque du soleil et porte-parole de l’événement, ont prononcé des allocutions.

Honoré de participer à un Festival unique pour la jeunesse québécoise, Mitch Garber a souligné le leadership et l’impact positif du travail de Gabriel Bran Lopez, président fondateur de Fusion Jeunesse.

Pour sa part, le premier ministre s’est dit impressionné par la détermination des élèves. Il a également tenu à féliciter les enseignants et les coordonnateurs qui animent des activités signifiantes pour leurs élèves afin de les aider à aller plus loin. Il a conclu en invitant à la mobilisation de tous les acteurs : « La persévérance scolaire c’est l’affaire de tout le tissu social du Québec! »

Une vision qui a porté fruit

C’est avec beaucoup de fierté et une bonne dose d’émotions que Gabriel Bran Lopez a exprimé sa reconnaissance envers toutes les personnes qui s’investissent pour la réussite éducative et la persévérance scolaire : « Sans vous, chers adultes signifiants, ces projets n’auraient pas lieu. »

En 2009, lors de la création de Fusion Jeunesse, 150 élèves avaient été mobilisés. Dix ans plus tard, ce sont 15 000 élèves qui sont rejoint quotidiennement par les projets de l’organisme dans des domaines aussi variés que l’entrepreneuriat, le design de l’environnement, les arts visuels et numériques, la création de jeux vidéo et la robotique.

Pour ce faire, l’organisme emploie 240 coordonnateurs universitaires et mobilise plus de 20 universités, 50 entreprises et 30 commissions scolaires. Le modèle développé par Fusion Jeunesse permet l’implantation de projets d’apprentissage expérientiel innovants qui créent des liens continus entre les milieux scolaires et la communauté.

Des projets motivants à l’ère du numérique

Les sciences, les technologies et l’innovation étaient à l’honneur dans la salle d’exposition du Festival. Alors que des groupes d’élèves du primaire et du secondaire présentaient fièrement les jeux vidéo qu’ils avaient créés, d’autres participaient avec enthousiasme à une compétition amicale de robotique. Partout, l’engagement et la motivation des élèves se faisaient sentir.

Selon Heizel, coordonnatrice de projets au secondaire pour la création de jeu vidéo, il s’agit d’un programme qui englobe beaucoup de disciplines différentes et chaque élève peut trouver quelque chose qui l’interpelle. Tous les jeunes connaissent les jeux vidéo, et le programme permet de démystifier le processus de création. Elle se dit heureuse d’avoir pu vivre cette expérience qui lui a permis de partager sa passion tout en contribuant à la persévérance scolaire.

Les visiteurs – parents et partenaires de Fusion Jeunesse – avaient l’embarras du choix parmi les centaines de kiosques animés par les élèves. Ils avaient entre autres la chance d’échanger avec les élèves de trois écoles de Montréal ayant participé au projet pilote en intelligence artificielle… preuve que l’éducation du futur existe!

Pour en savoir plus sur les activités de Fusion Jeunesse dans les écoles : www.fusionjeunesse.org.

Commentaires

Vous avez aimé lire cet article?

Recevez gratuitement l'Hebdo de l'École branchée en ligne!