Accompagner les milieux de l’éducation, c’est leur permettre de rêver!

0

À l’occasion du premier Sommet du développement professionnel en éducation, tenu les 19 et 20 mars 2018 à Drummondville, nous avons rencontré Geneviève Marcoux, personne-ressource au Carrefour national d’insertion professionnelle en enseignement (CNIPE), qui nous parle des services d’accompagnement et de la vision de l’organisme.

La mission du CNIPE : accompagner et assurer la rétention des enseignants-e-s en début de carrière

Dans cette entrevue, Geneviève explique que la mission première du CNIPE est d’accompagner les différents milieux de l’éducation dans la mise en place de programmes et dispositifs d’insertion professionnelle afin de faire en sorte que ceux et celles qui s’engagent dans la profession enseignante puissent y rester pendant de nombreuses années.

Le CNIPE propose différentes formes d’accompagnement en fonction des demandes reçues par les milieux éducatifs. Parmi les services offerts, on trouve des contenus de formation déjà bâtis en lien avec les facteurs de risque et/ou facteurs de rétention identifiés au niveau des enseignants en début de carrière (gestion de classe, éthique professionnelle, médias sociaux, rencontres de parents).

Lorsque les milieux ont déjà des structures en place, l’organisme est là pour accompagner les responsables du dossier de l’insertion professionnelle afin de bonifier leur offre de services. Par ailleurs, le CNIPE propose aussi des contenus d’animation pour former les accompagnateurs (mentors) à mieux connaître leurs rôles et fonctions toujours dans l’optique d’intervenir efficacement auprès de la relève enseignante. De plus, l’équipe a une offre de service pour les directions d’établissement qui accompagnent et supervisent les enseignants en début de carrière ainsi qu’un atelier d’adaptation au marché du travail québécois à l’intention des enseignants formés à l’étranger.

Rêver ensemble au présent et au futur

Pour Geneviève et l’équipe du CNIPE, le plus important dans le développement professionnel est de permettre de se réseauter. Les établissements qui mettent en place des temps d’échange et de collaboration augmentent le sentiment d’efficacité et favorisent la rétention de leur personnel.

« On dit aux élèves qu’ils doivent avoir le droit à l’erreur, est-ce qu’on peut appliquer la même chose pour les enseignants ? » – Geneviève Marcoux

Elle est ravie d’avoir collaboré avec Cadre 21 pour cette belle aventure du premier sommet du DP et se réjouit surtout de voir toute l’expertise en ébullition.

Geneviève retient de ce sommet les mots ENSEMBLE et COLLABORATION. À ses yeux, le milieu de l’Éducation doit appartenir à tout le monde : enseignants primaire et secondaire, milieux universitaires, monde de l’industrie, organismes et fédérations.

En guise de conclusion, Geneviève invite les acteurs du milieu à apprendre à conjuguer le verbe RÊVER au présent et au futur. À développer une vision et une intention claire pour que son rêve se réalise. À savoir énumérer ses besoins et chercher un accompagnement adapté à sa réalité.

Pour découvrir l’offre de service pour l’année 2018-2019 ainsi que les dépliants du CNIPE, c’est par ici.

Commentaires

Vous avez aimé lire cet article?

Recevez gratuitement la revue de la semaine de l'École branchée en ligne!