Du club d’électronique au MOOC, l’enthousiasme au premier plan

0

À l’occasion du colloque #Clair2018, nous avons rencontré Pierre-Yves Rochat, chargé de cours à l’École Polytechnique fédérale de Lausanne. Nous gardons de son passage aux RDV pédagogiques de l’École branchée cette citation : « Les choses passent mieux lorsque dites avec le coeur », en parlant de l’importance de l’enthousiasme chez les enseignants.

Du 25 au 27 janvier derniers, L’École branchée était à Clair au Nouveau-Brunswick. C’est dans sa petite école au grand cœur, le Centre d’apprentissage du Haut-Madawaska (CAHM) que se tient le colloque annuel CLAIR – Voir l’éducation autrement. Plus de 325 personnes s’y sont réunies, en plus des presque 200 élèves.

Pierre-Yves Rochat travaille à Lausanne, en Suisse. Il était de passage pour la première fois au Canada à l’occasion du colloque. Il y a prononcé une conférence qui avait pour thème « Du club d’électronique au MOOC ». MOOC signifie Massive open online course, d’après l’anglais. Vous pourriez aussi entendre parler de formation en ligne ouverte à tous (FLOT) ou de cours en ligne ouvert et massif (CLOM). Ce sont toutes des appellations pour représenter un type ouvert et gratuit de formation à distance capable d’accueillir un grand nombre de participants.

Il porte un message qui inspire à découvrir ses passions et à développer son enthousiasme. L’enthousiasme, selon lui, est une vertu pédagogique. Il aime rendre les choses simples au travers de ses MOOC. Les commentaires qu’il reçoit lui confirment par ailleurs qu’il réussit à transformer les façons d’enseigner de ses étudiants.

Il encourage les enseignants à cultiver leur enthousiasme et leur passion pour cultiver ensuite ceux des enfants au travers de leurs succès et de leurs échecs.

Quelques souvenirs de son passage à #Clair2018 sur Twitter :

Commentaires

Vous avez aimé lire cet article?

Recevez gratuitement la revue de la semaine de l'École branchée en ligne!