Nourrir l’imaginaire des enfants avec Dipongo

0

Entre réel et virtuel, l’application Dipongo permet aux enfants de 4 à 8 ans de s’évader dans des contes fantastiques au sein desquels ils prendront part à l’aventure en y devenant acteurs.

Dans le cadre du parcours numérique francophone, une initiative visant à accroître la mobilité des jeunes professionnels et entrepreneurs francophones à l’occasion d’événements internationaux sur l’innovation numérique et les nouvelles technologies, nous avons rencontré Emmanuelle Gras qui est à l’origine de Dipongo.

Cette jeune entrepreneure française de 28 ans en avait marre de voir les enfants passifs devant les écrans. Après avoir terminé un master en école de commerce et travaillé pendant trois ans comme consultante chez Deloitte, Emmanuelle a décidé de réaliser un rêve, celui de créer sa propre entreprise lui permettant de se fixer elle-même ses objectifs tout en conservant son âme d’enfant. Elle a voulu réinventer les contes jeunesse avec les outils d’aujourd’hui. Et c’est ainsi qu’elle a créé Dipongo.

L’École branchée a eu la chance d’échanger avec Emmanuelle au sujet de cette application innovante favorisant l’éveil de la créativité des enfants :

Pouvez-vous nous décrire brièvement ce qu’est Dipongo?

Emmanuelle : Entre réel et virtuel, l’application Dipongo permet aux enfants de 4 à 8 ans de s’évader dans des contes fantastiques au sein desquels ils prendront part à l’aventure en y devenant acteurs! Et comment? Les enfants aideront des explorateurs d’univers intrépides à progresser dans leurs aventures en répondant à des défis. C’est ainsi grâce aux solutions proposées par les enfants que l’histoire pourra se continuer!

Les histoires commencent sur une tablette et se poursuivent dans l’environnement réel des enfants afin que ces derniers puissent créer de manière différente et surtout faire des liens avec la « vraie » vie. Dipongo nourrit l’imaginaire créatif des enfants en adaptant les contes aux outils d’aujourd’hui, tout en stimulant leur créativité.

Qu’est-ce qui a motivé la création de Dipongo? À quel besoin ou problématique vouliez-vous répondre?

Emmanuelle : Notre objectif était de répondre au problème suivant : les enfants passent trop de temps devant les écrans et de manière passive. Et ces comportements passifs altèrent considérablement leur créativité et leur capacité d’imagination. Avec Dipongo, nous proposons des histoires qui font le pont entre le réel et le virtuel, stimulant ainsi la créativité des enfants à travers l’usage du numérique.

Quels échos recevez-vous des enseignants et des parents qui utilisent l’application ?

Emmanuelle : Nous recevons des commentaires très positifs des parents qui disent essentiellement qu’il est maintenant possible d’utiliser la tablette sans que leurs enfants restent « scotchés » sur la tablette. Voici quelques-uns des témoignages que nous avons reçus de la part de parents et d’enseignants :

« C’est un bel usage du numérique tout en continuant à créer dans la vie réelle »

« C’est un alliage parfait entre l’approche du numérique et les jeux traditionnels »

« C’est un outil numérique au service de l’éveil de l’élève et qui permet l’interaction et la collaboration entre les élèves.

Quels succès rencontrez-vous avec Dipongo? Avez-vous le soutien d’entreprises ou d’institutions publiques?

Emmanuelle : Dipongo pénètre progressivement dans les écoles. Nous sommes en partenariat avec l’éducation nationale en France qui nous permet de tester le concept en mettant les enseignants et les élèves au centre du dispositif.

Quels est votre principal défi?

Emmanuelle : Notre défi principal est de faire entrer progressivement l’outil Dipongo dans les écoles d’autres pays que la France.

À votre avis, quelle place doit jouer le numérique dans l’éducation des enfants?

Emmanuelle:  La transformation digitale est déjà présente dans la société. Nous devons l’introduire dans nos processus de travail mais nous devons la rendre complémentaire à nos processus existants. Il est possible d’allier le numérique à l’éducation pour un usage positif et qui puissent garantir l’éveil et apprendre différemment.

 

Quelle est votre vision d’avenir avec Dipongo? Votre plus grand rêve?

Emmanuelle : Avec Dipongo, nous voulons garantir l’éveil des enfants. Nous voulons les rendre créatifs et responsables pour qu’ils puissent être davantage préparés au monde de demain. Nous voulons leur inculquer des valeurs à travers nos histoires afin qu’ils soient ouverts sur le monde qui les entourent. 

Je suis un enseignant ou un parent et je veux utiliser Dipongo. Qu’est-ce que je dois absolument savoir pour en tirer le maximum ?

Emmanuelle : Lorsque votre enfant ou votre élève partira à l’aventure Dipongo, dites-vous bien que la seule limite dans la résolution du défi proposé sera sa capacité d’imagination. Tout est possible. Avec Dipongo, il n’y a pas de bonne ou de mauvaise réponse. Nous voulons montrer que face à un problème donné, il peut y avoir une multitude de solutions.

Pour en savoir plus visitez le site internet de Dipongo. Ou alors faites-en l’essai avec vos enfants ou vos élèves!

Commentaires

Vous avez aimé lire cet article?

Recevez gratuitement la revue de la semaine de l'École branchée en ligne!