La Fondation Jasmin Roy lance Les Ateliers 360, un projet audacieux et innovateur

0
Edouard Tremblay Grenier, Émilie Bierre et Jasmin Roy (Groupe CNW/Fondation Jasmin Roy)

MONTRÉAL, le 3 avril 2018 /CNW Telbec/ – Saviez-vous qu’au Canada, 23,3 % des jeunes seraient impliqués dans la problématique de violence ou d’intimidation, à titre d’agresseur, de victime ou de témoin? À la lumière de ces chiffres, la Fondation Jasmin Roy lance l’initiative Les Ateliers 360, qui vise à stimuler l’empathie et à développer des compétences émotionnelles et relationnelles chez les élèves du secondaire grâce à l’utilisation de la réalité virtuelle. 

« Les saines habitudes de vie émotionnelles et relationnelles à l’école doivent plus que jamais s’inscrire dans le spectre des saines habitudes de vie avec la saine alimentation et l’activité physique. Ainsi, au lieu de lutter « contre » la violence et l’intimidation, nous favorisons des approches et des stratégies éducatives permettant aux jeunes d’acquérir des compétences émotionnelles et relationnelles. Il a été démontré que la réalité virtuelle est un vecteur sans précédent pour stimuler l’empathie. » Jasmin Roy, président de la Fondation Jasmin Roy.

Ce projet a été rendu possible grâce, entre autres, à la contribution du Comité d’investissement communautaire de TELUS à Montréal, d’UNLTD, qui a réalisé le volet des capsules de réalité virtuelle, ainsi que de l’Institut Pacifique, qui a élaboré les guides pédagogiques et d’animation des Ateliers 360.

Depuis le début des années 2000, l’Organisation mondiale de la Santé (OMS) accorde une importance capitale à un environnement scolaire favorisant le bien-être émotionnel et social des jeunes au sein de son initiative sur la promotion de la santé dans les écoles. De nombreux programmes fondés sur la notion des apprentissages sociaux et émotionnels ont, en outre, connu un essor important, mais peu ont combiné les notions de prévention de la violence et de l’intimidation aux technologies de réalité virtuelle, une association qui offre pourtant un potentiel prometteur.

Une recherche approfondie

Les Ateliers 360 feront l’objet d’un long processus de recherche mis en place par M. Vincent Domon-Archambault (D.Ps. Psychologue et assistant de recherche au CHUSJ) sous la supervision de M. Miguel M. Terraras (Ph.D. Psychologue clinicien et professeur agrégé au département de psychologie de l’Université de Sherbrooke). La conception du programme et des scénarios s’est également appuyée sur les données probantes en matière d’apprentissages sociaux et émotionnels et de réalité virtuelle. Le volet déploiement fera l’objet d’une étude quant aux effets psychologiques, physiologiques et neurologiques du protocole auprès d’un groupe ciblé de participants. À court, à moyen et à long terme, l’efficacité générale de l’approche sera évaluée auprès d’élèves du secondaire présélectionnés ainsi qu’auprès d’intervenants scolaires impliqués. Enfin, les effets, les avantages et les limites de l’utilisation de la réalité virtuelle à grande échelle en contexte scolaire seront documentés.

À l’automne 2018, la Fondation Jasmin Roy déploiera officiellement le projet dans les écoles du Québec. Les écoles désirant offrir Les Ateliers 360 à leurs élèves sont invitées à faire une demande à info@fondationjasminroy.com. Afin d’offrir gracieusement cette activité dans les écoles, les donateurs intéressés sont invités à communiquer avec la Fondation pour établir une entente de partenariat.

À propos de la Fondation Jasmin Roy
La Fondation Jasmin Roy a pour mission de lutter contre l’intimidation, la violence et la discrimination faites aux enfants en milieu scolaire aux niveaux primaire et secondaire. Son but est d’assurer un milieu sain et sécuritaire pour les élèves en soutenant et en organisant diverses initiatives visant une meilleure intervention auprès des victimes et des intimidateurs. La Fondation Jasmin Roy se donne comme mandat de contribuer à la recherche de solutions durables au problème de l’intimidation en milieu scolaire en faisant les représentations nécessaires auprès de la machine gouvernementale et en travaillant en collaboration avec les différents intervenants interpellés par cette problématique, notamment le ministère de l’Éducation, du Loisir et du Sport, le milieu scolaire et la société civile. La Fondation s’engage également à faire la lutte au décrochage scolaire lié à l’intimidation à l’école et à sensibiliser la population à ce problème.

SOURCE Fondation Jasmin Roy

Commentaires

Vous avez aimé lire cet article?

Recevez gratuitement l'Hebdo de l'École branchée en ligne!