Réinventer le cours d’histoire avec le Discovery Tour du jeu Assassin’s Creed

0

Cette semaine marquait le lancement par Ubisoft d’une nouvelle déclinaison du jeu vidéo AAA Assassin’s Creed intitulé le Discovery Tour. Un module à vocation pédagogique qui propose une reconstitution immersive de l’Égypte antique.

Ce lancement concorde avec la publication des résultats d’un étude réalisée par le professeur de didactique de l’Université de Montréal Marc-André Éthier, qui montre que le Discovery Tour aide les élèves à améliorer leurs connaissances en histoire.

Un musée virtuel : à l’intersection du divertissement et de l’apprentissage

La particularité du Discovery Tour est qu’il offre aux joueurs la possibilité de faire des visites guidées de sites historiques à même le monde du jeu tel qu’il est dans sa version originale. Il s’agit d’une expérience éducative permettant d’en apprendre davantage du point de vue historique et sociologique sur l’Égypte antique.

« C’est un véritable musée vivant » affirme Jean Guesdon, directeur créatif chez Ubisoft qui a dirigé l’élaboration du Discovery Tour.

Par exemple, les joueurs peuvent se promener dans la pyramide de Gizeh et lire des informations sur la manière avec laquelle elle a été construite, les matériaux utilisés à l’époque et l’explication des hiéroglyphes à l’intérieur. Chacun peut découvrir à son propre rythme l’histoire et la civilisation de l’époque.

Au total, ce sont 75 petits cours d’histoire qui ont été imaginés par des experts sur différents thèmes allant de la bibliothèque d’Alexandrie à l’importance de la poterie en passant par la fabrication du pain et la place de la femme dans le foyer.

« Nous faisons toujours appel à des consultants, des historiens et des spécialistes des périodes visitées. On se documente également sur la vie des gens, sur leurs costumes et sur leurs préoccupations quotidiennes » nous a expliqué Jean Guesdon.

Plus de 700 images et plans de musées et de bibliothèques ont été intégrés au Discovery Tour pour agrémenter les visites.

 

Un contenu adapté aux milieux scolaires

Depuis plus de 10 ans, les concepteurs d’Ubisoft se concentrent sur l’histoire humaine avec le jeu AAA Assassin’s Creed. Cette fois, avec l’Égypte, Jean Guesdon explique qu’ils sont allés plus loin.

« On a voulu rendre davantage accessible aux plus jeunes le contenu de grande qualité que nous développons. Concevoir quelque chose qui aurait sa place dans les écoles et les salles de classe ».

Avant de lancer le Discovery Tour, des discussions ont été menées avec les milieux éducatifs afin de bien identifier les besoins. Cela a permis notamment de limiter la durée de chaque tour proposer à 20 minutes afin de conserver l’intérêt des élèves et maximiser l’impact sur l’apprentissage.

Par ailleurs, avec le Discovery Tour, la dimension narrative et de combat a été retirée afin de donner une vocation pédagogique au jeu. L’interactivité a toutefois été conservée ce qui permet aux jeunes de s’immerger dans l’époque et d’interagir dans ce monde virtuel. Il est par exemple possible de prendre des bateaux, de nager dans le Nil, de grimper une pyramide ou d’allumer une torche et se promener dans la ville.

Des résultats appuyés par la recherche

Le professeur Marc-André Éthier a testé le Discovery Tour auprès de 330 élèves de neuf écoles de la région de Montréal afin de mesurer l’impact du jeu sur l’apprentissage des élèves.

Ses conclusions sont encourageantes pour l’équipe de conception du Discovery Tour puisqu’elles indiquent que le jeu vidéo est effectivement un outil complémentaire puissant pour les professeurs afin d’engager les élèves dans la matière et favoriser la rétention de l’information.

Ce que les participants de l’étude ont surtout apprécié, c’est la liberté et la facilité qu’ils avaient pour découvrir l’Égypte et le fait qu’ils étaient en charge de leur expérience. Les enseignants, quant à eux, ont été épatés par l’attention portée par les élèves et par le calme qui régnait en classe lors des essais.

Jean-Pascal Tremblay, professeur d’histoire impliqué dans l’étude de Marc-André Éthier, admet que de motiver les élèves du secondaire à apprendre et un défi de taille et que plus les enseignants disposent d’outils, mieux c’est.

« Il y a des façons d’intégrer les jeux à nos leçons et de se servir des séquences cinématiques des jeux vidéo pour retenir l’attention des élèves » explique Jean-Pascal Tremblay.

Vous pouvez en lire davantage sur l’étude et ses résultats dans cette nouvelle publiée par l’Université de Montréal.

Un rêve accompli

Pour Jean Guesdon et son équipe, c’était un rêve de longue haleine que de créer cette expérience unique. « Notre équipe a travaillé très fort et sur plusieurs mois pour recréer ainsi l’Égypte de manière virtuelle » partage-t-il.

Le rôle des jeux vidéo évolue rapidement dans notre société, et avec le Discovery Tour, Ubisoft vient démontrer qu’il s’agit d’un média noble qui peut apporter autre chose que du simple divertissement.

Le Discovery Tour est gratuit pour les personnes possédant déjà le jeu. Et pour les enseignants à la recherche de nouvelles méthodes ludiques d’apprentissage, il peut être acheté de façon indépendante pour 26,99$.

Commentaires

Vous avez aimé lire cet article?

Recevez gratuitement l'Hebdo de l'École branchée en ligne!