Le ministre Sébastien Proulx : « La révolution numérique passera par l’éducation »

0
Avec notre animatrice, Stéphanie Dionne

À l’occasion du colloque #Clair2018, nous avons reçu en entrevue M. Sébastien Proulx, ministre de l’Éducation du Québec. Il en a profité pour encourager les enseignants qui innovent dans leurs pratiques, estimant que la révolution numérique passe par l’éducation.

Du 25 au 27 janvier derniers, l’École branchée était à Clair au Nouveau-Brunswick. C’est dans cette petite école au grand coeur, le Centre d’apprentissage du Haut-Madawaska que se tient le colloque annuel CLAIR – Voir l’éducation autrement. Plus de 325 personnes s’y sont réunies, en plus des élèves, qui sont au nombre d’un peu moins de 200.

À cette occasion, nous avons eu l’honneur de recevoir en entrevue plusieurs intervenants particulièrement inspirants, dont M. Sébastien Proulx, ministre de l’Éducation, du Loisir et du Sport du Québec et ministre responsable de la région de la Capitale-Nationale.

Des jeunes actifs en avant-plan

Le colloque de Clair est un événement qui met d’abord ses élèves en avant-plan. C’est d’ailleurs ce qui a le plus impressionné M. Proulx lors de sa visite. Il y a vu un laboratoire créatif animé, un lieu rempli de ressources dans lequel les élèves sont actifs, en construction et engagés. Il nous rappelle d’ailleurs qu’une école, c’est beaucoup plus qu’un bâtiment : c’est un réel milieu de vie animé par toute une communauté. C’est ce qui donne à chaque école sa propre personnalité. Et il reconnaît qu’à l’intérieur des murs de cette école de Clair règne un état d’esprit particulier qui favorise les apprentissages. Il a constaté, comme tous les participants d’ailleurs, l’engagement de la communauté.

Favoriser un esprit de partage

Clair, c’est un rassemblement de toute une communauté de gens qui innovent. Ce partage libre sur les pratiques pédagogiques gagnantes est particulièrement important pour contribuer à l’avancement de l’éducation. Le Ministre se dit désolé que certains enseignants innovants se sentent seuls ou isolés dans leur milieu. Il les invite à se regrouper, à se faire entendre. Innover c’est important!

La révolution numérique va passer par l’éducation

Avec notre animatrice, Stéphanie Dionne

M. Proulx croit fermement que la révolution numérique va passer avant tout par l’éducation. Il cite en exemple tout le changement de mentalité entourant la protection et le respect de l’environnement, qui est passé en grande partie par les jeunes. Il souligne aussi l’importance d’engager les parents dans l’accompagnement de leurs enfants aux usages du numérique. C’est ensemble que cette révolution pourra se réaliser.

Un réseau qui l’a convaincu

Depuis la dernière année, M. Proulx a eu la chance de se connecter avec des enseignants novateurs et « crinqués ». Ce sont d’ailleurs des enseignants qui lui ont fortement recommandé de vivre ce colloque unique du Nouveau-Brunswick. Il est d’avis qu’il faut encourager la création d’espaces et de communautés pour réfléchir et pour pouvoir s’exprimer.

On vous invite à l’écouter!

 

Commentaires

Vous avez aimé lire cet article?

Recevez gratuitement l'Hebdo de l'École branchée en ligne!