Développer la pensée historique à travers l’usage créatif des TIC

0

On discute aujourd’hui avec Benjamin Lille, enseignant en univers social de formation, qui présente une manière interactive et motivante d’engager les élèves dans le développement d’une pensée historique.

texte par Alexane St-Amant Ringuette

Les « Rendez-vous pédagogiques de l’École branchée » sont des entretiens en baladodiffusion avec des acteurs du milieu scolaire d’ici et d’ailleurs. Dans cet épisode, notre collaborateur (et idéateur du concept) Marc-André Girard s’entretient avec Benjamin Lille, qui était alors enseignant en univers social et étudiant à la maîtrise en technologies éducatives (il est aujourd’hui conseiller pédagogique).

Benjamin Lille

Benjamin Lille a étudié au baccalauréat en enseignement de l’univers social pour ensuite poursuivre une maîtrise en technologies éducatives. Il s’intéresse à l’intégration des technologies de l’information et de la communication dans l’enseignement, plus particulièrement dans le cadre des cours d’histoire. Il travaille également pour l’organisation Kids code jeunesse, qui vise à inspirer et habiliter les jeunes à travers le Canada à l’alphabétisation numérique. Aujourd’hui, il est conseiller pédagogique dans une école de la rive-sud de Québec.

Nous l’avons rencontré à San Antonio au Texas dans le cadre du congrès de l’International Society for Education (ISTE) en juin dernier. Dans cette entrevue, il parle de son sujet de prédilection, soit le développement de la pensée historique à travers l’usage créatif des TIC. Il propose notamment des stratégies pour sortir du carcan traditionnel en enseignement de l’histoire et contribuer à ce que les élèves produisent leurs propres interprétations historiques et ce, de manière créative.

(Appuyez sur le bouton “Play” ci-dessous pour démarrer!)

L’histoire : un questionnement sur le passé

Enseigner l’histoire c’est amener les élèves à investiguer des questions qui sont signifiantes à leurs yeux. L’utilisation des TIC permet alors de les placer dans une posture de création et dans une prise de position, favorisant ainsi le développement de leurs connaissances et de leurs compétences historiques.

La valeur ajoutée de l’innovation éducative

Selon Benjamin Lille, sortir des sentiers battus en enseignement est un investissement. L’enseignant qui est déterminé à utiliser des approches innovantes peut rencontrer des résistances certes, mais il peut surtout atteindre davantage de profondeur dans les apprentissages. Son expérience lui permet d’affirmer que l’utilisation des TIC dans l’enseignement de l’histoire aide à développer la pensée critique à l’égard des sources historiques. À travers ses recherches, Benjamin Lille souhaite pouvoir démontrer qu’il est possible d’aller dans un territoire complexe en tant qu’enseignant et que cela soit engageant et passionnant pour les élèves.

Laisser un commentaire