Code MTL : le premier projet de littératie numérique destiné à plus de 3 000 élèves

0

MONTRÉAL, le 12 sept. 2017 /CNW Telbec/ – La Fondation de la Commission scolaire de Montréal, en partenariat avec Google Canada, le Mouvement Desjardins, le Gouvernement du Québec, Ubisoft Montréal, Jeux WB Montréal et Kids Code Jeunesse annoncent la mise sur pied de Code MTL, un programme d’initiation à la programmation informatique. La Ville de Montréal enrichira cette offre par l’ouverture de clubs de code dans ses bibliothèques afin de permettre à l’ensemble de la communauté de joindre le mouvement.

Code MTL vise à initier les élèves aux rudiments du langage informatique et à la logique de résolution de problèmes, des compétences de plus en plus recherchées par les employeurs de toutes les industries.

Le programme s’adresse aux 28 000 élèves de 8 à 12 ans du réseau des écoles primaires de la CSDM. Pour la première phase, c’est 3 240 jeunes issus de 65 écoles qui prendront part à l’initiative grâce au soutien de 135 enseignants volontaires. Les élèves bénéficieront de huit ateliers animés par un enseignant spécialement formé par les Services éducatifs de la CSDM et un instructeur qualifié de Kids Code Jeunesse durant lesquels ils apprendront à programmer à l’aide du logiciel éducatif et ludique Scratch, développé par le Massachusetts Institute of Technology (MIT) et l’entreprise montréalaise Playful Invention Company.

« L’usage du numérique en éducation présente un potentiel créatif pour l‘élève et l’enseignant. Nous devons dépasser la consommation numérique pour devenir des acteurs et des cocréateurs. Pour être créatif avec le numérique, nous avons besoin de développer une culture et des compétences en lien avec la pensée informatique. », précise Dr Margarida Romero, professeure en technologie éducative à la Faculté des Sciences de l’Éducation à l’Université Laval et membre du comité consultatif de Code MTL.

Code MTL est le fruit d’un travail mené par un comité consultatif multidisciplinaire afin d’offrir aux élèves et aux enseignants des outils pour faciliter leur démarche d’apprentissage. C’est grâce à la généreuse contribution financière de Google Canada, du Mouvement Desjardins, du Gouvernement du Québec, d’Ubisoft Montréal et de Jeux WB Montréal que Code MTL a vu le jour.

« L’objectif de tous les partenaires du projet était d’offrir des outils pédagogiques à l’ensemble des enseignants et des élèves du Québec. La plateforme CodeMTL.org est avant tout destinée aux élèves du réseau de la CSDM, mais nous sommes fiers d’y diffuser le contenu gratuitement afin que toute la communauté montréalaise et québécoise puisse en bénéficier », précise Michèle Fortin, administratrice de la Fondation CSDM.

« Code MTL s’inscrit parfaitement dans la mission de la Fondation, qui est de promouvoir, d’appuyer et de financer des projets permettant d’offrir aux élèves des apprentissages complémentaires aux programmes éducatifs que doit dispenser la CSDM. En d’autres termes, la Fondation appuie des activités optionnelles et hors programmes visant l’épanouissement et l’éveil des élèves à certains enjeux éducatifs, sociaux, culturels, environnementaux et économiques. Avec Code MTL, nous démontrons que l’alphabétisation numérique a un impact sur la réussite éducative et la persévérance scolaire des élèves, et par la même occasion, que la Fondation CSDM a toute sa raison d’être ! », déclare Rhéaume Perreault, président de la Fondation CSDM.

Des clubs de codes dans les bibliothèques de la Ville de Montréal

Pour sa part, le réseau des bibliothèques de la Ville de Montréal ouvre ses portes à des clubs de code, afin d’offrir aux élèves montréalais des activités complémentaires à leur apprentissage scolaire, mais aussi de fournir à l’ensemble de la communauté montréalaise des occasions de s’initier à la programmation. Les citoyens qui souhaitent découvrir ou approfondir leurs apprentissages pourront s’inscrire aux clubs de la bibliothèque Saint-Michel ou de la bibliothèque Benny dès septembre. La Ville de Montréal envisage d’étendre les clubs de code dans son réseau de 45 bibliothèques dès janvier 2018.

« Ce projet d’implantation d’ateliers de programmation dans des bibliothèques rejoint étroitement un des volets du chantier service public numérique du plan d’action Montréal, intelligente et numérique 2015-2017 », souligne M. Harout Chitilian, vice-président du Comité exécutif et porteur du dossier Montréal, ville intelligente et numérique.

Quant au maire Denis Coderre, il se réjouit de l’aboutissement de ce projet : « La Ville de Montréal est heureuse d’apporter son appui à cette initiative unique, qui s’inscrit dans notre démarche de Ville intelligente et lui permet de confirmer son leadership en innovation et en éducation. »

Citations des partenaires

« Code MTL va permettre à mes élèves de faire des choses très concrètes pour mieux comprendre le monde qui les entoure plutôt que juste le consommer ou le subir. L’enseignement, ça peut être très ennuyeux et ça peut être passionnant. Je sais fondamentalement que participer à un projet où on fait de la programmation, c’est passionnant, c’est ludique. Les élèves aiment ça, les enseignants aiment ça. Pour moi, c’est du bonheur pédagogique ! »Louis Laroche, enseignant au primaire, Commission scolaire de Montréal.

« Les recherches en éducation démontrent que la formation et l’accompagnement des enseignants sont des facteurs déterminants pour la réussite d’un tel projet. Les données permettent de constater que l’apprentissage de la programmation permet faciliter la compréhension des concepts et la résolution de problème en mathématique et en science et technologie. C’est pourquoi les Services éducatifs de la CSDM ont développé un plan de formation et d’accompagnement des enseignants sur mesure pour répondre au besoin de ce projet complémentaire au curriculum. » a déclaré Danielle Roberge, Directrice adjointe au bureau de la planification et du développement pédagogique, Services éducatifs, Commission scolaire de Montréal.

« Google croit fermement que tous les étudiants devraient avoir la possibilité de devenir des créateurs actifs de la technologie de demain. Des programmes tels que Code MTL permettent aux étudiants de s’engager plus directement et d’apprendre la science, la technologie, l’ingénierie et les mathématiques », explique Mathieu Perreault, développeur logiciel chez Google Canada.

« Intéresser les enfants à la programmation informatique, c’est aider toute notre société à mener et non subir la transformation numérique. » a déclaré Chadi Habib, premier vice-président Technologies de l’information, Mouvement Desjardins.

« Le Gouvernement du Québec est fier de soutenir un projet structurant qui permettra d’initier plusieurs élèves à la programmation informatique. L’ère numérique est déjà bien entamée et il est primordial de former des créateurs de talent à la pensée informatique afin qu’ils puissent développer des produits innovants et ainsi faire rayonner notre société et travailler à sa vitalité. » a déclaré Sébastien Proulx, ministre de l’Éducation, du Loisir et du Sport, ministre de la Famille et ministre responsable de la région de la Gaspésie-Îles- de-la-Madeleine.

« Les métiers dits technologiques occuperont une place grandissante au cœur de l’économie numérique du Québec et il faut s’y préparer activement dès maintenant. Pour Ubisoft, le projet Code MTL permet concrètement d’initier les élèves du primaire au langage de la programmation et de la pensée informatique. Nous devons commencer dès maintenant, pour construire le Québec technologique du futur. » a déclaré Cedric Orvoine, vice-président ressources humaines et communications, Ubisoft Montréal.

« Code MTL est un projet extrêmement pertinent dans le contexte actuel de formation d’une relève spécialisée et d’acquisition de compétences numériques de pointe, et ce dès le plus jeune âge. En plus d’offrir aux enseignants et aux élèves des outils d’apprentissage ludiques et créatifs, cette initiative favorise également la persévérance scolaire, une cause qui nous tient à cœur. Nous sommes donc comblés d’avoir la chance de faire partie de ce projet et de contribuer à son succès », a déclaré Stéphane Roy, vice-président et chef de studio de Jeux WB Montréal.

« En éduquant les enfants à l’aide d’outils numériques pour créer et communiquer à l’ère du 21e siècle, nous les dotons de compétences incontournables pour bâtir leur avenir. » a déclaré Kate Arthur, fondatrice et co-directrice, Kids Code Jeunesse.

À propos de la Fondation CSDM

La Fondation de la Commission scolaire de Montréal a pour mission de mobiliser la communauté en vue de financer la tenue d’activités additionnelles pour l’ensemble des élèves de son territoire. La Fondation souhaite favoriser la mise en œuvre et la multiplication d’actions concrètes et innovantes pour stimuler et nourrir le potentiel de chaque élève.

À propos de Kids Code Jeunesse

Kids Code Jeunesse a pour mission d’offrir à chaque enfant canadien l’occasion d’apprendre à coder. L’organisme cible principalement les enfants issus de milieux défavorisés et fournit aux écoles des instructeurs et des bénévoles formés qui aident les enseignants à intégrer la programmation informatique en salles de classe.

À propos des clubs de code

Ce mouvement international a été fondé en 2012 en Angleterre. Code Club Canada est un réseau national de bénévoles qui dirigent des clubs de code pour les enfants de 8 à 12 ans. Kids Code Jeunesse est le partenaire exclusif canadien de ce mouvement international et a implanté plus de 137 clubs de code à travers le Canada.

 

SOURCE Fondation de la Commission scolaire de Montréal

Laisser un commentaire