« Les filles et les sciences, un duo électrisant! » fait le bilan pour son 16e anniversaire : les filles adorent les sciences!

0

La date limite d’inscription pour participer à « Les filles et les sciences, un duo électrisant! » est le 27 février 2015. Il est possible de s’inscrire sur le site de l’événement.


 

Montréal, le 20 février 2015 – Tous les comment et tous les pourquoi qui entourent le monde mystérieux des sciences trouveront leurs réponses le samedi 14 mars 2015 dans le cadre du 16e rendez-vous annuel « Les filles et les sciences, un duo électrisant! », qui aura lieu à l’École de technologie supérieure (ÉTS). Le but? Démontrer aux filles de 2e et 3e secondaire à quel point les sciences stimulent le cerveau, développent le plaisir d’apprendre et, en prime, combinent de belles découvertes avec la possibilité de magasiner leur avenir professionnel.

Après 16 ans d’existence, c’est l’heure des bilans, et celui de cette journée est positif alors même que son enjeu s’avère toujours aussi pertinent. Pour les filles, ce qui était, il n’y a pas si longtemps, un choix audacieux et atypique s’est progressivement transformé en opportunité. Le vilain crapaud s’est peut-être transformé, mais ce n’est que le début de sa métamorphose.

 

Provoquer un autre coup de foudre pour les sciences

Nancy Rancourt, ingénieure, directrice, Services aux membres et Exploitation au Réseau d’informations scientifiques du Québec et présidente du comité organisateur de l’événement, explique : « Notre événement a 16 ans et, pendant toutes ces années, j’ai vu la petite lueur dans les yeux des filles se transformer en véritable intérêt, preuve que notre initiative pour les rapprocher des sciences a porté ses fruits. Mais s’il est faux de croire qu’elles ne s’y intéressent pas, cela ne veut pas dire pour autant qu’elles y succombent facilement. Notre prochaine édition est encore là pour provoquer ce coup de foudre à l’égard du développement d’une culture scientifique, technologique et mathématique au Québec. Le plus important, c’est que les filles y participent activement. »

 

Les preuves sont faites : l’intérêt des filles est à la hausse

Le comité organisateur de « Les filles et les sciences, un duo électrisant! » a dressé un bilan de son activité lors d’un sondage réalisé auprès des participantes dans le cadre de l’édition 2013. Les domaines ciblés : l’ingénierie, l’informatique, les jeux vidéo, les télécommunications et l’environnement. Les résultats sont plus que révélateurs quant à l’impact de cette journée sur leur perception des sciences. Quelque chose a bougé profondément en elles au point où 90 % déclarent avoir aimé cette journée alors que 97 % avouent désormais prévoir faire carrière dans un des domaines présentés.

D’autres résultats mesurent le niveau de satisfaction des filles et permettent de répondre à la question la plus importante : qu’a provoqué cette journée dans leur cœur, qu’a-t-elle engendré pour leur avenir professionnel? Elle a augmenté l’intérêt envers les sciences en général chez 62 % des répondantes… Elle a augmenté la confiance dans leur capacité à réussir des études en sciences chez 54 % d’entre elles… Enfin, dans une proportion de 43 %, elle a augmenté leur intérêt à suivre un programme d’études dans un domaine scientifique. Conclusion? Plus des trois quarts des participantes estiment que cette activité leur a été personnellement utile.

 

Vers une nouvelle dynamique sociale?

Même si ces résultats à chaud peuvent traduire un optimisme débordant – un effet « dans le feu de l’action » –, il n’en demeure pas moins que cette façon de promouvoir les sciences auprès des filles a un effet positif. Une sorte d’investissement qui produit des dividendes au point où l’augmentation de la représentation des filles dans des domaines de compétences scientifiques pourrait provoquer une nouvelle dynamique sociale d’ici peu. Rappelons qu’en 2011, seulement 18 % des jeunes filles parmi les étudiants de 1er cycle s’inscrivaient en sciences physiques, 15 % en sciences de l’informatique et 10 % en génie électrique et mécanique.

 

« Les choses changent peu à peu… et les filles sont formidables! »

À l’époque où cette activité a été créée, Nancy Rancourt ne pensait pas une seule seconde que cela serait facile, que les choses allaient changer rapidement et que les filles tomberaient aisément sous le charme de l’ingénierie, de l’informatique et des jeux vidéo : « Je savais que faire évoluer la société pouvait prendre pas mal de temps, aussi avions-nous prévu de nous retrousser les manches pendant de nombreuses années, déclare-t-elle. Alors, pas question de baisser les bras et de nous contenter d’un engagement fragile, d’autant plus que les filles d’aujourd’hui nous encouragent à maintenir le cap; elles sont plus déterminées, plus bagarreuses, plus ambitieuses et ne souffrent d’aucun complexe d’infériorité, peu importe le domaine qu’elles investissent. En somme, elles sont formidables! »

 

Un nouveau contenu électrisant pour l’édition 2015

Pour son édition 2015, l’événement le plus couru en ville par les filles de 2e et 3e secondaire sera donc plus spectaculaire que jamais. Pour célébrer son 16e anniversaire, l’événement n’a pas lésiné pour faire de la découverte des sciences un événement festif à souhait.

Tout au long de la journée, les participantes pourront faire un grand magasinage de carrières leur révélant du même coup la multitude de formations universitaires, professionnelles ou techniques qui leur tendent les bras. Des démonstrations et des ateliers seront réalisés sous le parapluie de différents secteurs : transport, énergie, culture et communications, alimentation et environnement. De plus, ces jeunes filles qui approchent du moment décisif des choix professionnels pourront rencontrer des femmes qui s’épanouissent dans les domaines susceptibles de les intéresser, des modèles en chair et en os, en quelque sorte. Notons que l’activité comporte aussi des volets spécialement conçus pour les intervenants du milieu scolaire et les parents.

 

Bref, l’événement « Les filles et les sciences, un duo électrisant! » ne risque pas de passer inaperçue pour les filles elles-mêmes, leurs professeurs, leurs parents et pour toute la société québécoise, qui en récoltera les fruits dans quelques années.

La 16e édition de l’événement « Les filles et les sciences, un duo électrisant! » aura lieu le samedi 14 mars 2015 à l’École de technologie supérieure (ÉTS). Des événements satellites se tiendront également à Québec (Université Laval), Rimouski (Université du Québec à Rimouski) et Sherbrooke (Université de Sherbrooke). L’événement est présenté par la Fondation Alcoa et Hydro-Québec, en collaboration avec l’École de technologie supérieure (ÉTS) et Polytechnique Montréal.

 

À propos du Duo

« Les filles et les sciences, un duo électrisant! » vise à faire connaître aux adolescentes de 2e et 3e secondaire la nature exacte des professions scientifiques et technologiques et des études qui y mènent à l’aide d’activités de groupe, de démonstrations, d’ateliers et surtout, temps fort de la journée, du « magasinage de carrières », lequel leur révèle la multitude de formations universitaires, professionnelles et techniques qui leur tendent les bras. De plus, l’événement permet à ces jeunes filles approchant du moment décisif des choix d’orientation de rencontrer des femmes exerçant dans un domaine lié aux sciences, en quelque sorte des modèles à suivre. Il comporte aussi deux autres volets conçus expressément pour les intervenants du milieu scolaire et les parents.