Jeunesse, J’écoute et Facebook outillent les jeunes québécois pour parler du suicide dans le cadre de la Semaine québécoise de prévention du suicide

0

MONTRÉAL, le 4 févr. 2015 /CNW/ –  Quelques 165 élèves du collège Ville-Marie à Montréal ont assisté aujourd’hui au dévoilement du guide « Aider un ami qui en a besoin » développé par Facebook en association avec l’organisme  Jeunesse, J’écoute. Les jeunes présents ont aussi eu l’occasion d’échanger avec Andréanne Deschamps du service clinique de Jeunesse, J’écoute et l’animatrice Marie-Claude Savard sur des moyens concrets par lesquels ils peuvent soutenir un ami ou une amie en détresse, parler à un adulte ou intervenir en cas d’urgence.

Cet événement spécial qui se déroulait dans le cadre de la 25e Semaine de prévention du suicide se voulait l’opportunité d’aborder un sujet largement stigmatisé encore aujourd’hui, mais surtout de rappeler l’importance  de la connectivité sociale pour les personnes vulnérables. « Quand un jeune songe au suicide, il peut avoir l’impression d’être pris au piège, désespéré, et qu’il n’existe aucun moyen de s’en sortir. Tendre la main à une personne socialement isolée et lui faire savoir que l’on se préoccupe d’elle est un geste qui pourrait lui sauver la vie », affirme Andréanne Deschamps, du service clinique de  Jeunesse, J’écoute. « Malheureusement, même quand les amis veulent aider, ils ne savent pas toujours comment s’y prendre. Il est donc essentiel d’outiller les jeunes et les aider à faire partie d’un système de ! soutien pour leurs amis possiblement en détresse. »

Du côté de Facebook Canada qui a élaboré le concept du guide « Aider un ami qui en a besoin », reconnaître dans les comportements en ligne des signes avant-coureurs pouvant indiquer que quelqu’un pense au suicide, est un aspect important dans la prévention du suicide. Kevin Chan, chef des politiques publiques, Canada, Facebook a ajouté : « Nous avons créé « Aider un ami qui en a besoin » avec Jeunesse, J’écoute parce que nous voulons nous assurer que les amis et la famille aient accès à une ressource permettant de savoir lorsque quelqu’un est en détresse et de connaître les étapes à prendre, particulièrement dans des cas extrêmes où la vie de la personne pourrait être en danger. Des études ont démontré que la connectivité est cruciale pour ! les personnes aux prises avec des tendances suicidaires – entrer en contact et offrir du soutien peut être un geste qui fait toute la différence. »

Le suicide est l’une des principales causes de décès chez les jeunes au Canada (1). Au Québec, chaque jour 3 personnes s’enlèvent la vie (2). Chez Jeunesse, J’écoute, 7,1 % des séances d’intervention offertes en 2014 étaient liées au suicide; un nombre qui passe à 11,5 % si on ne prend en compte que le clavardage, un mode de consultation qu’un nombre élevé de jeunes utilisent pour aborder des thèmes particulièrement sérieux ou intenses. Toutefois, alors que de nombreux jeunes communiquent avec Jeunesse, J’écoute pour parler du suicide, plusieurs se murent dans le silence.

« Il y a 15 ans, les messages de détresse affiché en ligne n’existaient tout simplement pas, fait remarquer Andréanne Deschamps de Jeunesse, J’écoute. Aujourd’hui, Facebook fait partie intégrante de nos vies et nous passons beaucoup de temps en ligne. Il est donc important de continuer de s’adapter et de rejoindre les jeunes dans leurs façons de communiquer afin de demeurer à l’écoute des enfants, des ados et des jeunes adultes. »

Le guide « Aider un ami qui en a besoin » propose des conseils simples et pratiques pour démarrer les conversations difficiles. Il nous rappelle aussi que les signes indiquant qu’une personne a peut-être besoin d’une aide immédiate sont parfois difficiles à interpréter en ligne, mais qu’il est important de toujours les prendre au sérieux.

Ressources offertes aux jeunes et aux adolescents :

  • Aider un ami qui en a besoin  – clique ici pour télécharger une copie du guide
  • 1 800 668-6868 – Un intervenant est toujours disponible, 24 heures sur 24, 7 jours sur 7, pour parler de tes préoccupations, petites ou grandes.
  • Pose ta question en ligne – Si c’est plus facile d’écrire ce qui te tracasse, tu peux poser ta question en ligne et obtenir une réponse personnalisée de la part d’un intervenant.
  • Kiosque d’info – Le kiosque propose des ressources sur une foule de sujets pour les jeunes et pour les ados, y compris sur le suicide et les enjeux connexes.

Les intervenants professionnels de Jeunesse, J’écoute sont accessibles 24 heures sur 24, 7 jours sur 7, pour offrir du soutien, quelle que soit la question ou le problème. Le service confidentiel et anonyme est offert aux jeunes âgés de 5 à 20 ans. Il suffit de composer le 1 800 668-6868 ou de visiter le site jeunessejecoute.ca.

 

Sources

1 Statistique Canada, http://www.statcan.gc.ca/pub/82-624-x/2012001/article/11696-fra.htm
2 QPS http://www.aqps.info/comprendre/documents-statistiques.html

À propos de Jeunesse, J’écoute
Jeunesse, J’écoute est un chef de file mondial canadien reconnu pour son expertise et son souci constant d’innovation. C’est le seul organisme destiné aux jeunes disponible 24/7, partout au Canada, fournissant un service professionnel de consultation et d’information. Depuis 1989, nous offrons aux enfants, aux adolescents et aux jeunes adultes une bouée de sauvetage par l’entremise de notre service gratuit, anonyme et confidentiel qui – la recherche le démontre – améliore grandement le bien-être mental des jeunes. Des jeunes en provenance de toutes les collectivités au pays communiquent avec les intervenants de Jeunesse, J’écoute par téléphone, clavardage et affichage Web et peuvent être orientés grâce à notre base de données regroupant 46 000 ressources communautaires locales. Les sites Internet et l’application Toujours à l’écoute de  Jeunesse, J’écoute sont considérés comme des modèles à suivre par leurs concepts axés sur des jeux et outils thérapeutiques et des renseignements pertinents. Étant en contact permanent avec les jeunes, Jeunesse, J’écoute place la perspective de ceux-ci et l’amélioration de leur bien-être dans la société au cœur même de son travail. L’organisme amasse une portion importante de ses revenus auprès de membres de la communauté, de fondations et d’entreprises. Grâce à la générosité de nos donateurs, nous sommes à l’écoute des 6,5 millions de jeunes Canadiens âgés de cinq à 20 ans, en français et en anglais.

Membre accrédité du programme des normes d’Imagine Canada
jeunessejecoute.ca/facebook/twitter

À propos de Facebook
Fondée en 2004, la mission de Facebook est de faire un monde plus ouvert et plus connecté. Les gens utilisent Facebook pour demeurer en contact avec leurs amis et leur famille, pour découvrir ce qui se passe dans le monde et pour partager et exprimer ce qui leur importe vraiment. Facebook® est une marque de commerce de Facebook Inc. Toute autre marque ou noms de produits mentionnés peuvent être des marques de commerce ou des marques enregistrées de leurs propriétaires respectifs.

SOURCE Jeunesse, J’écoute

Laisser un commentaire