Le Chromebook, un précieux allié dans la classe de M. Charrette

8

Intégrer les nouvelles technologies quotidiennement en classe représente un réel défi. Enseignant à l’école primaire des Grands-Vents (Commission scolaire de la Seigneurie-des-Mille-Îles), M. Sébastien Charrette a trouvé chaussure à son pied avec le Chromebook.

M. Charrette souhaitait depuis longtemps intégrer quotidiennement l’ordinateur à son enseignement. Au début, la petite boîte, l’écran et le clavier ont servi d’outils plutôt que d’un véritable levier pédagogique.

Depuis juin dernier, le Chromebook, un petit « ordinateur-tablette », est devenu un compagnon précieux pour lui. Pendant les vacances, il a lu, navigué et questionné à son sujet. Il a découvert qu’avec l’environnement Google, il pourrait enseigner avec des documents numériques et éliminer presque tout le papier.

Avec le soutien du directeur de l’école, M. Éric Campeau, la classe de M. Charrette s’est transformée en programme « 1 pour 1 », c’est-à-dire un appareil mobile par élève. L’intérêt pédagogique du 1:1 est de tendre vers une personnalisation de l’apprentissage en fonction des forces et difficultés de chaque élève.

Ainsi, depuis septembre 2014, les élèves de M. Charrette ont tous en leur possession un Chromebook. Cet ordinateur représente à la fois un cahier d’exercice, un cahier de notes, un manuel de mathématiques, un dictionnaire, un exerciseur, un crayon, etc.

Par exemple, en écriture, le travail collaboratif sert à la composition de textes qui sont ensuite commentés et révisés en groupe. Il y a aussi les dictées, écoutées par le biais de fichiers audio, qui ne peuvent être acheminées à l’enseignant tant et aussi longtemps qu’une faute subsiste. En lecture de textes littéraires, les élèves ont accès aux documents numériques leur permettant la correction des activités reliées à leur roman. En mathématiques, les élèves apprennent à travers des activités interactives et stimulantes grâce au service Netmaths. Des tests de vérification de l’étude (orthographe, conjugaison, etc.) sont complétés par les élèves sous la forme de formulaires numériques pour être corrigés et compilés.

L’utilisation de l’appareil permet de développer l’autonomie des élèves ainsi que leur engagement dans la tâche à effectuer. Du temps traditionnellement passé en grand groupe est transformé en temps accordé à des individus et à des petits groupes. Dans ce contexte, M. Charrette est particulièrement motivé à poursuivre ce projet stimulant.

Le Chromebook est prêté pour l’année aux élèves par l’école et il est utilisé chaque jour en classe, dans toutes les matières. En fin de journée, ils apportent même l’appareil à la maison pour étudier, avancer des activités et y passer du temps personnel selon les règles établies à la maison.

 

Des changements considérables

Pour les parents, les changements sont considérables. Cette année, il n’y a pas d’agenda « papier ». Les leçons et les informations sont acheminées dans un document numérique contenant des liens vers des documents de travail, vers des sites Web traitant des notions à l’étude, vers des vidéos explicatives, ainsi que vers des exerciseurs et des jeux pédagogiques. Pour ce qui est de la communication, elle se fait principalement par courriel, ce qui semble particulièrement plaire aux parents.

Pour leur part, les élèves s’adaptent également très aisément à cette nouvelle situation!

 

 

8 COMMENTAIRES

  1. J’enseigne dans un groupe multi (5e-6e).

    Effectivement Imad, le nom des élèves n’est pas mentionné. Voici donc les élèves qui font de ce projet une aventure des plus intéressantes: William, Rime Maude, Mariane, Katerine, Cédrik, Maïna, Louka, Anthony, Olivier, Zoé, Guillaume, Jessy, Orianna, Mathis, Lilianne, Imad, Marie-Lou, Zakaria, Marie-Pier et Camille.

Laisser un commentaire