L’innovation fait partie intégrante de l’avenir de l’éducation, croient des experts

0

Une enquête sur « L’École en 2030 », réalisée en juin dernier auprès de 645 experts internationaux, prédit que les systèmes éducatifs vont évoluer pour devenir des « réseaux d’apprentissage ».

WISE (le sommet mondial pour l’innovation dans l’éducation), initiative internationale visant à développer l’innovation et la collaboration en matière d’éducation, présente les résultats d’une enquête menée auprès de sa communauté d’experts internationaux et révèle leur vision de ce que sera l’école en 2030.

Les principales conclusions montrent que les systèmes éducatifs vont être soumis à des changements majeurs dans les prochaines décennies. Les écoles vont devenir des environnements interactifs où les innovations technologiques et les programmes scolaires vont fondamentalement transformer le rôle des enseignants et remodeler les contours de l’apprentissage.

L’enquête révèle un fort consensus autour de l’idée que l’innovation fait partie intégrante de l’avenir de l’éducation. 93% des experts se disent favorables à des écoles qui mettraient en œuvre des méthodes innovantes basées sur de nouvelles approches pédagogiques avec des processus plus créatifs.

Les experts de la communauté WISE prédisent que l’école va évoluer pour devenir un « réseau d’apprentissage ». Les ressources et technologies en ligne appuieront les échanges de « pair-à-pair », faciliteront le dialogue et favoriseront une évolution vers un apprentissage plus collaboratif.

Selon l’enquête, près de la moitié des experts (43 %) croient que, dans le futur, le contenu éducatif sera principalement issu de ressources en ligne, alors que seulement 29 % pensent que les écoles traditionnelles resteront la principale source de connaissances.

Toutefois, il ressort de cette enquête que l’innovation qui irriguera les systèmes éducatifs ne sera pas uniquement technologique.

75 % des experts interrogés estiment qu’en 2030, les valeurs les plus importantes seront les compétences personnelles et interpersonnelles. Seuls 42 % d’entre eux pensent que les connaissances théoriques continueront d’être utiles pour les apprenants.

83 % des experts croient également que le contenu sera plus individualisé, reflétant les besoins de chaque élève. Une autre constatation clé appuie l’évolution du rôle de l’enseignant vers celui d’un facilitateur d’apprentissage plutôt que d’un maître de conférence.

Les experts conviennent également du fait que présence physique et interaction humaine resteront des facteurs indispensables à l’apprentissage.

Finalement, les experts restent divisés sur la question de l’évaluation – 39 % pensent que les diplômes continueront d’être la méthode la plus efficace, tandis qu’un autre tiers (37 %) affirme que la certification professionnelle évaluant les capacités de gestion, de collaboration ou la créativité joueront un rôle plus important.

L’enquête sur « L’École en 2030 » a été réalisée entre le 3 et le 30 juin 2014 auprès de 645 experts, parmi les 15 000 personnes que compte la communauté WISE.

Pour consulter cette étude en détail : http://www.wise-qatar.org/school2030.

 

Source : communiqué

 

Laisser un commentaire