L’école face aux défis du numérique : l’urgence de promouvoir l’innovation en classe

0

Le rapport Horizon Report Europe 2014: Schools Edition affirme que le faible niveau de développement des habiletés numériques des élèves européens figure parmi la liste des principaux défis les plus pressants à relever.

Intitulé Horizon Report Europe 2014: Schools Edition, ce rapport résume une étude menée conjointement par l’Union européenne et le New Media Consortium, une association regroupant des spécialistes en technologies éducatives. 50 experts provenant de 22 pays européens ont participé à cette étude, qui identifie les technologies risquant de chambouler le milieu scolaire au cours des prochaines années.

Après avoir analysé l’impact des technologies émergentes et les principales tendances éducatives numériques, le groupe de travail a identifié les principaux défis auxquels les milieux scolaires européens devront faire face au cours des cinq années à venir. Ces défis ont été classés en trois principaux groupes : les défis abordables, les défis difficiles et les défis ultras.

Dans la catégorie des défis abordables, le rapport soulève qu’il faudra continuer d’intégrer les TIC dans la formation des enseignants, autant des futurs et des nouveaux enseignants que de ceux plus expérimentés. Il suggère aussi de trouver des moyens pour pallier le faible niveau de maîtrise des habiletés numériques chez les élèves européens.

Sur le plan des défis jugés difficiles, le rapport mentionne notamment la nécessité de trouver des moyens afin de pouvoir combiner l’apprentissage formel et informel, ce dernier étant en augmentation depuis les dernières années.

Finalement, faire des élèves des acteurs clés de la construction de leur apprentissage figure parmi les défis jugés ultras par les auteurs de ce rapport. La volonté d’encourager les jeunes à communiquer et à développer des raisonnements complexes est aussi un défi identifié comme appartenant à cette catégorie.

Sur le plan des tendances éducatives majeures au cours des cinq prochaines années, le rapport identifie notamment, sans grande surprise, les médias sociaux, les ressources éducatives libres et l’apprentissage en ligne. C’est aussi sans étonnement qu’on retrouve l’infonuagique, la ludification et l’apprentissage mobile dans la liste des technologies éducatives les plus prometteuses pour cette même période.

Le communiqué de presse indique d’ailleurs qu’il y a « […] urgence de promouvoir l’innovation dans les salles de classe pour tirer profit de l’utilisation accrue des médias sociaux, des ressources éducatives libres et de l’essor de l’apprentissage et de l’évaluation guidés par les données. »

Bien que le rapport porte sur l’Europe, il est fort à parier que ses conclusions sont aussi valables et pertinentes que le continent américain.

Laisser un commentaire