4 tendances en technologies éducatives jugées incontournables

0

Parmi toutes les technologies en vogue, quatre sont effectivement là pour rester, et c’est sur elles que les futurs enseignants devraient se concentrer, selon le quotidien britannique The Guardian. Lesquelles, selon vous?

Les technologies sont nombreuses et occupent une place prépondérante dans le milieu scolaire. Les futurs enseignants en sont évidemment bien conscients. Mais, parmi les technologies en vigueur, comment départager celles qui se distingueront réellement des tendances éphémères? Sur lesquelles faut-il miser? Un article publié au début du mois dans le quotidien britannique The Guardian en souligne quatre, jugées incontournables.

Selon les propos avancés dans cet article, la formation en ligne représente une voie d’avenir. Les étudiants ont désormais la possibilité de suivre des cours, voire des programmes entiers, à distance. Pour certains, cela démocratise le savoir et ouvre de nouvelles possibilités de formation et d’autoformation. Dans plusieurs pays, la formation à distance est offerte non seulement au secondaire, mais aussi au niveau collégial et universitaire. Les MOOC, ces cours ouverts en lignes généralement gratuits et offerts à tous, en sont des exemples concrets. Et même lorsque les étudiants ne suivent pas officiellement un cours en ligne, ils ont maintenant accès à d’innombrables ressources éducatives au bout des doigts.

L’utilisation des médias sociaux, comme Facebook ou Twitter, demeure, pour différentes raisons, controversée dans le domaine de l’éducation. Les intervenants qui y ont recours et qui en font un usage planifié considèrent toutefois que ces plateformes peuvent constituer des outils intéressants et prometteurs dans le milieu scolaire, ne serait-ce que pour leur potentiel de participation et de rétroactivité. À l’heure actuelle, plusieurs enseignants utilisent d’ailleurs YouTube à des fins éducatives.

Les blogues figurent également dans la liste des quatre technologies prometteuses identifiées dans l’article en question. Des sites comme WordPress, en permettant le partage de documents tels que des travaux ou des consignes et la possibilité de commenter les publications, sont considérés comme des outils hautement appropriés aux yeux de plusieurs. Ce genre de plateforme permet aussi de programmer à l’avance des publications en fonction des besoins de formation, par exemple un rappel ou une consigne quelques jours avant la tenue d’un cours.

La ludification, bien qu’elle ne fasse pas l’unanimité dans le milieu de l’éducation, semble être là pour rester. Les possibilités offertes par les différents jeux, notamment les jeux sérieux, sont susceptibles de se développer encore davantage dans les prochaines années.

Quoiqu’elles ne soient pas les seules, les formations en ligne, les médias sociaux, les blogues et la ludification constituent des incontournables pour quiconque s’intéresse à l’éducation en ce début du 21e siècle.