Campagne Bâtir l’école, créer l’avenir – Projecteur sur celles et ceux qui organisent l’école dans l’ombre

0

MONTRÉAL, le 14 avril 2014 /CNW Telbec/ – Elles et ils sont agentes ou agents de développement, agentes ou agents de gestion financière, architectes, analystes, attachées ou attachés d’administration, avocates ou avocats, conseillères ou conseillers en alimentation, conseillères ou conseillers en communication, diététistes, nutritionnistes, ingénieures ou ingénieurs, notaires, traductrices ou traducteurs. Chaque jour, ces personnes pensent, développent, organisent, construisent, administrent les services éducatifs aux élèves.

 

C’est pour mettre en lumière le travail des professionnelles et professionnels du secteur administratif que la Fédération des professionnelles et professionnels de l’éducation du Québec, la FPPE-CSQ, a créé la campagne Bâtir l’école, créer l’avenir.

 

Les services aux élèves, ça ne s’organise pas tout seul

« Les administrations scolaires sont malmenées par plusieurs politiciens et acteurs publics depuis de nombreuses années, déplore Johanne Pomerleau, présidente de la FPPE-CSQ. Les gouvernements compressent et recompressent les dépenses en éducation en prescrivant de couper dans l’administration et non dans les services aux élèves. C’est surréaliste de penser que ces personnes administrent autre chose que des services aux élèves ! »

On l’oublie trop souvent, c’est grâce aux personnes qui travaillent dans le secteur de l’administration que, notamment, les élèves prennent le bon autobus chaque jour, fréquentent un service de garde, profitent d’un réseau et d’un parc informatiques, mangent des aliments santé à la cafétéria.

« Si les gouvernements coupent sans cesse dans l’administration, il ne faut pas s’étonner que ces services-là, qu’on prend pour acquis, s’étiolent et se désorganisent », affirme Johanne Pomerleau.

 

La paperasse, c’est constructif !

 

La campagne se déploiera sous le thème Bâtir l’école, créer l’avenir.

« Il est devenu de bon ton de parler du personnel administratif comme de gens qui brassent de la paperasse, un peu inutilement, sans savoir aucunement ce à quoi ils servent et ce qu’ils font au quotidien », déplore Johanne Pomerleau. La campagne vise donc à informer les gens sur les services qui leur sont rendus par le personnel administratif. Pour faire passer son message, elle utilise l’origami, afin de montrer que c’est avec la « paperasse » qu’il est possible de construire, d’organiser et de promouvoir des services aux élèves et l’école en général.

En plus d’un volet vidéo, la campagne se déploiera au cours de l’année en plusieurs webreportages qui viendront expliquer en quoi les services administratifs se répercutent directement sur l’élève. « Nous voulons montrer des personnes qui vont nous expliquer leur travail et les services qu’elles rendent aux élèves, même si elles ne sont pas devant eux en classe ou en intervention directe », affirme Johanne Pomerleau.

Pour apprendre à connaître les professionnelles et professionnels du secteur administratif, rendez-vous sur le site batirlecole.com.

Profil de la CSQ

 

La CSQ représente plus de 200 000 membres, dont près de 130 000 font partie du personnel de l’éducation. Elle est l’organisation syndicale la plus importante en éducation au Québec. La CSQ est également présente dans les secteurs de la santé et des services sociaux, des services de garde, du municipal, des loisirs, de la culture, du communautaire et des communications.

Profil de la FPPE-CSQ

 

La Fédération des professionnelles et professionnels de l’éducation du Québec (FPPE- CSQ) représente 19 syndicats regroupant 7 200 membres répartis dans la quasi-totalité des commissions scolaires du Québec, francophones, anglophones, Crie et Kativik. Elle compte parmi ses membres différentes catégories de personnel dans les secteurs administratif, pédagogique et dans les services directs aux élèves (entre autres, psychologues, psychoéducatrices et psychoéducateurs, orthophonistes, conseillères et conseillers d’orientation, orthopédagogues, animatrices et animateurs de vie spirituelle et d’engagement communautaire).

 

SOURCE CSQ

Laisser un commentaire