Près de 8000 élèves participent à la 7e édition du Concours national de lecture

0

Jusqu’au 21 février, le Concours national de lecture bat son plein. Il rassemble près de 8000 élèves du 1er cycle du primaire de partout au Québec qui s’affrontent lors de joutes amicales visant à développer leur goût de la lecture.

PHOTO de David Robert-Baron : Le Concours national de lecture a été lancé à l’école Carignan-Salières en présence du président d’honneur, Jacques Demers et de Ribambelle, mascotte de La Ronde qui remettra un billet aux quelque 8000 élèves (100 écoles au Québec) participant au Concours du 10 au 21 février. (Groupe CNW/Concours national de lecture)

Pour sa septième année d’existence, le Concours national de lecture compte 100 écoles participantes et près de 8000 élèves du 1er cycle du primaire. De Montréal à Kuujjuaq, le concours se tient à la grandeur du Québec. Il a débuté le 10 février dernier, en même temps que les Journées de la persévérance scolaire.

La compétition se tient de façon indépendante dans chaque école. Selon l’horaire qui leur convient, entre le 10 et le 21 février 2014, les enseignants des classes inscrites décident à quel moment participeront leurs élèves. En s’inscrivant plutôt cette année, les classes recevaient tout le matériel et les prix destinés à l’école, acheminés par la poste.

Le président d’honneur du concours est M. Jacques Demers. Selon lui, l’événement est un outil en or pour stimuler les jeunes dans leur apprentissage de la lecture. Les jeunes concurrents qui participent au Concours se prêtent à des rondes éliminatoires autour du jeu Récréation, jeu où les jeunes doivent lire et épeler des mots étiquettes pour avancer sur la planche de jeu.

Le jeu Récréation, tout comme le Concours national de lecture, a été créé par Pierre Renaud, un policier qui souhaitait motiver son fils à la lecture. À son avis, c’est un outil pédagogique qui contribue à favoriser la persévérance scolaire : « La lecture est la pierre d’assise de tous les autres apprentissages. Nos chercheures en didactiques associées le confirment, les élèves ont beaucoup plus de chance de persévérer à long terme s’ils maîtrisent bien la compétence clé qu’est la lecture. » Selon son site Web, le jeu est reconnu par l’Association québécoise des enseignantes et enseignants du primaire (AQEP) ainsi que par l’Association des consommateurs du Québec. M. Renaud et l’organisation fondatrice du jeu ont reçu le Prix québécois de l’entreprise citoyenne 2010.

Le Concours national de lecture s’est tenu pour la première fois en 2007. À ce jour, plus de 30 000 élèves ont pris part à l’événement.

Pour en savoir plus sur le Concours national de lecture, on peut visiter : http://concoursnationaldelecture.org

Source : communiqué de l’organisme

Laisser un commentaire