Les ministres de l’Éducation attirent l’attention sur les multiples formes de littératie au XXIe siècle

0

TORONTO, le 8 sept. 2013 /CNW/ – Les ministres provinciaux et territoriaux de l’Éducation se joignent aujourd’hui aux gens des quatre coins du monde pour célébrer la Journée internationale de l’alphabétisation (JIA).

L’Organisation des Nations Unies pour l’éducation, la science et la culture (UNESCO) a instauré la JIA en 1965 pour promouvoir l’importance de l’alphabétisation et encourager une plus grande alphabétisation à l’échelle planétaire. Pour la JIA 2013, l’UNESCO a choisi le thème « Alphabétisations pour le 21siècle » afin de sensibiliser le public au dynamisme et à la multiplicité des diverses formes de littératie et d’alphabétisation – littératie textuelle, numératie, littératie visuelle, littératie numérique – qui deviennent essentielles pour pouvoir participer pleinement à la vie économique et sociale du monde moderne.

« Le CMEC est heureux d’ajouter sa voix à la célébration mondiale de la littératie et de l’alphabétisation en cette Journée internationale de l’alphabétisation », a déclaré M. Andrew Parkin, directeur général du CMEC. « Le thème de cette année attire l’attention sur les définitions toujours plus étendues de la littératie et de l’alphabétisation à notre époque. Aujourd’hui, les citoyennes et les citoyens doivent être capables de comprendre et d’employer de multiples technologies et posséder également des compétences de base en lecture, en écriture et en mathématiques ».

Les provinces et les territoires poursuivent leurs efforts au chapitre de la littératie et de l’alphabétisation des adultes par l’entremise d’un vaste éventail de programmes et d’initiatives adaptés aux besoins variés de leur propre population. Cette approche souple – caractéristique des systèmes d’éducation au Canada – permet de faire en sorte que les ressources gouvernementales produisent des résultats optimaux qui sont partagés entre les provinces et territoires et sur la scène internationale.

En outre, la littératie et l’alphabétisation demeurent partie intégrante du travail du CMEC et font l’objet de plusieurs programmes et activités, y compris la collecte de données sur l’éducation, l’évaluation de l’apprentissage, l’engagement international et l’apprentissage et le développement de la petite enfance.

Les provinces et territoires, par l’entremise du CMEC, participent d’ailleurs actuellement, en collaboration avec Emploi et Développement social Canada (EDSC) et d’autres partenaires, au Programme pour l’évaluation internationale des compétences des adultes (PEICA). Le PEICA, une évaluation phare de l’OCDE en matière de compétences et d’apprentissage chez les adultes, mesure non seulement les compétences en alphabétisation et en numératie, mais également la capacité d’utiliser la technologie numérique, les outils de communication et les réseaux.

Les premiers résultats du PEICA seront publiés le 8 octobre 2013.

Au sujet du CMEC

Fondé en 1967, le CMEC donne aux ministres de l’Éducation au Canada une voix collective et leur permet d’assumer leur leadership en éducation aux échelons pancanadien et international. L’organisme aide les provinces et les territoires à exercer leur compétence exclusive en éducation. Pour de plus amples renseignements, consultez notre site Web au www.cmec.ca.

 

SOURCE Conseil des ministres de l’Education (Canada)

Laisser un commentaire