Allô prof souhaite connaître son influence sur la persévérance scolaire

0

Le service en ligne d’aide aux devoirs Allô prof invite les élèves de la 5e année du primaire à la 5e secondaire à répondre à un questionnaire visant à évaluer l’impact des outils qu’il propose ainsi qu’à mieux connaître les besoins de ses jeunes utilisateurs.

Cette étude est menée par le Centre de recherche sur l’intervention éducative et socioéducative (CRIÉSÉ), affilié à l’Université de Sherbrooke. Les élèves qui répondront à l’enquête en ligne d’ici le 30 avril courront la chance de remporter une tablette électronique iPad.

Cette étude fait suite à une première qui avait été menée par un groupe de recherche sous la direction de Carole Raby, professeure-chercheure au département de didactique de l’UQÀM. « Cette étude évaluait la perception de compétence, l’autonomie et la motivation d’élèves de 2e et 3e cycles du primaire qui participaient à un projet d’aide aux devoirs lié à Allô prof dans leur service de garde », nous explique Marc-Antoine Tanguay, directeur des communications chez Allô prof.

C’est donc à l’automne 2011 que le professeur-chercheur François Larose, de la Faculté d’éducation de l’Université de Sherbrooke, a approché l’organisme pour le projet actuellement en cours. Il vise à la fois à déterminer le profil des utilisateurs des services en ligne Allô prof et mesurer l’impact qu’ils ont sur leur cheminement scolaire. « Nous avons évidemment accepté son offre, M. Larose ayant dirigé nombre d’études sur les outils technologiques et l’apprentissage, sans compter que le sujet d’étude proposé correspondait exactement à ce que nous souhaitons évaluer », confirme M. Tanguay.

Il ajoute : « Pourquoi vouloir mieux connaître les usagers qui fréquentent nos outils en ligne et ce qu’ils y cherchent exactement? Ces renseignements seront à la fois précieux pour Allô prof, dont la mission d’aide scolaire implique la connaissance la plus fine possible des jeunes susceptibles d’être aidés par ses services, en particulier les élèves à risque de décrochage scolaire, mais aussi pour le monde de l’éducation en général puisqu’ils décriront, comme cela n’a jamais été fait auparavant, comment les jeunes investissent les espaces technologiques à des fin de soutien à leurs apprentissages. »

Le projet de cet organisme, unique au monde selon M. Tanguay, devrait permettre de dégager une meilleure compréhension du jeune apprenant québécois ainsi que des liens qu’il fait entre ses objectifs éducationnels et les moyens technologiques mis à sa disposition.

En entrevue, Marc-Antoine Tanguay exprime le souhait de voir l’étude s’étendre sur au moins 4 ans et qu’elle comporte le suivi de cohortes d’élèves d’année en année. « Cela nous permettrait de déterminer comment le recours aux services en ligne Allô prof a pu influencer des facteurs de persévérance scolaire tels que l’autonomie, le sentiment de compétence et la motivation intrinsèque des élèves », conclut-il.

Sondage Allô Prof pour les élèves :
http://www.surveymonkey.com/s/CRIESE_AlloProf