Samedi, journée de lancement du mini-jeu vidéo « Zéro Préjugés »

1

Ce samedi 16 février à l’École de technologie supérieure (ÉTS) Montréal, quelque 300 adolescentes auront la chance de voir les sciences et les technologies comme elles ne les ont probablement jamais vues, à l’occasion d’une journée thématique.

Depuis ses débuts, le programme Les filles et les sciences, un duo électrisant! vise essentiellement à faire connaître les programmes de formation collégiale et universitaire où les jeunes femmes représentent encore moins de 30 % des effectifs (ex. : techniques de génie mécanique (3,2 %); technologie de l’électronique industrielle (4,5 %); techniques de l’informatique (5,3 %); spécialisation en informatique de gestion (6,1 %); technologie du génie civil (11,9 %); techniques d’intégration multimédia (19,4 %) au niveau collégial ou encore génie mécanique (10,0 %); génie électrique, électronique et communication (10,1 %), sciences de l’informatique (10,7 %) au premier cycle universitaire).

Programme de la journée du 16 février

Dévoilement de « Zéro Préjugé » et activité créative
Stéphanie Harvey, quadruple championne du monde des jeux vidéo, et son acolyte Sofi Lamont-Cardinal dévoileront le mini-jeu vidéo qu’elles ont conçu et réalisé spécialement pour les participantes du Duo, « Zéro Préjugé ». Chaque bonne réponse fournie dans le cadre de ce jeu sera récompensée par un indice susceptible de faciliter la réalisation de l’activité créative : la construction d’un petit bolide à l’aide de matériaux divers (pailles, bâtons de bambou, pâte à modeler, élastiques, planches de cartons, etc.), lequel devra parcourir le plus long trajet possible. La difficulté est la suivante : une fois le bolide déposé sur la ligne de départ, les participantes n’auront plus le droit d’y toucher.

La magie de la chimie
Pendant quarante minutes, le très coloré professeur de sciences Yannick Bergeron (arborant un nouveau sarrau multicolore « spécial filles ») mettra en scène une dizaine d’expériences aussi scientifiques que ludiques, parmi lesquelles une ou deux illusions d’optique : la transformation d’une fiole en un miroir sphérique et la disparition de petites billes en polyacrylate de sodium s’évanouissant comme par magie (comme des préjugés) quand on les noie.

Atelier découverte ou magasinage de carrières
Parmi les ateliers découverte proposés, ceux de l’ÉTS, pour se familiariser avec la confection du béton, de Kraft Canada, pour décortiquer la théorie des émulsions et leurs applications dans l’industrie alimentaire, de Bell Mobilité, pour s’essayer à la construction d’une tour cellulaire, et de Coeffiscience, pour réaliser des expériences chimiques et mieux comprendre la création de baume à lèvre, de déodorant et de dentifrice. Au cours de la journée, les participantes auront l’occasion de faire du magasinage de carrières et de découvrir des activités passionnantes : fonctionnement d’un drone, recherche d’une formule pharmaceutique, cuisine moléculaire, génomique, jeu d’association des fibres, design d’un bateau, ébullition d’eau froide, création d’un modèle d’avions, filtration de l’eau, animation 3D, traitement d’eau avec des produits chimiques organiques, innovations technologiques en cours chez Hydro-Québec, etc.

Pour en savoir plus, on peut visiter le www.lesfillesetlessciences.ca

1 COMMENTAIRE

Laisser un commentaire