La Société Histoire Canada recherche les meilleurs enseignants!

0

Connaissez-vous le ou la meilleur(e) enseignant(e) d’histoire canadienne et d’univers social? Si oui, soumettez sa candidature (ça peut être vous!) au Prix d’histoire du Gouverneur général pour l’excellence en enseignement.

Chaque année, la Société Histoire Canada recherche les meilleurs professeurs d’histoire canadienne et de sciences sociales au pays dans le cadre du Prix d’histoire du Gouverneur général pour l’excellence en enseignement. À cette occasion, six enseignants reçoivent une médaille, 2 500 $ et un voyage pour deux à Ottawa, où ils sont conviés à la cérémonie de remise des prix à Rideau Hall. L’école de chaque enseignant reconnu reçoit également un prix de 1 000 $.

La Société veut souligner le leadership et l’esprit innovateur des enseignants du primaire et du secondaire qui transmettent aux jeunes leur passion pour le passé. Ils peuvent pour ce faire présenter un projet, des travaux ou encore un projet de groupe ou d’école. Un comité de juges choisira six récipiendaires, en fonction d’une présentation décrivant les réalisations et innovations des candidats dans le domaine de l’enseignement de l’histoire ou des sciences sociales.

Pour obtenir plus d’information sur les Prix et le processus de candidature, visitez le site ici. On y trouve aussi la description des projets des enseignants récompensés au cours des dernières années.

Les propositions sont recueillies jusqu’au 1er avril. Pour plus de détails, on peut communiquer avec Jean-Philippe Proulx (jpproulx@histoirecanada.ca).

La Société Histoire Canada a comme mandat de populariser l’histoire du Canada. En plus de remettre les Prix d’histoire du Gouverneur général, elle publie les magazines Canada’s History et Kayak: Navigue dans l’histoire du Canada. La Société produit également des ressources éducatives. Par exemple, on peut consulter en ce mois de l’histoire des Noirs un scénario pédagogique sur Harriet Tubman et sa contribution à l’histoire du pays.

Par Jean-Philippe Proulx et Audrey Miller

Laisser un commentaire