Des ressources à propos de l’image corporelle des jeunes

0

Du 3 au 9 février 2013, c’était la Semaine nationale de sensibilisation aux troubles alimentaires. Les troubles alimentaires et l’image corporelle sont souvent associés aux filles, mais ils peuvent également toucher les garçons. L’organisme Jeunesse, j’écoute, propose à cet effet du nouveau contenu sur son site.

En 2012, environ 1 séance de consultation sur 3 chez Jeunesse, J’écoute concernait la santé mentale et environ 3 séances au cours d’une journée typique concernaient les troubles alimentaires, apprenait-on dans un communiqué émis récemment par l’organisme. Il constate aussi que le taux de prévalence de l’anorexie et de la boulimie semble augmenter lors de la période de transition au cours de laquelle les adolescents deviennent de jeunes adultes.

Grâce à la mise en ligne de nouvelles ressources sur le sujet, Jeunessejecoute.ca veut permettre à la population de se renseigner sur les différents troubles alimentaires, puis de découvrir les raisons pouvant pousser une personne à développer de tels problèmes. Également, on mise sur la façon dont les jeunes peuvent trouver de l’aide, que ce soit pour eux-mêmes ou pour leurs amis.

C’est une préoccupation importante pour l’organisme. En effet, les problèmes reliés aux troubles alimentaires rapportés à Jeunesse, J’écoute le sont à 95 % par des jeunes femmes, et les adolescentes de 14 à 16 ans représentent presque la moitié de ces cas. D’ailleurs, une étude menée en Nouvelle-Écosse a révélé en 2011 qu’une grande partie des filles de 5 ans pensent à faire un régime et que 60 % des filles âgées de 15 à 18 ans en suivaient un (Urquhart et Mihalynuk, 2011).

On peut trouver les ressources de Jeunesse, J’écoute sur les troubles alimentaires ici.

 

L’image corporelle, une affaire de gars aussi

Au cours d’une étude menée en 2002, 4 % des garçons de 3e et 4e secondaire avouaient utiliser des stéroïdes anabolisants, ce qui montre que les hommes comme les femmes sont préoccupés par leur image corporelle et qu’ils peuvent tous deux tenter de transformer leur corps.

L’insatisfaction corporelle chez les jeunes peut laisser entrevoir des problèmes de santé physique et mentale à l’âge adulte, dont l’obésité et les troubles alimentaires. À l’opposé, l’acceptation de son corps est associée à une meilleure santé physique et mentale, notamment au maintien d’un poids santé tout au long de la vie.

Jeunesse, J’écoute propose des ressources sur le sujet ici.

 

Bien entendu, les jeunes sont aussi invités à téléphoner ou à poser des questions en ligne. Des intervenants qualifiés répondent rapidement et de façon très rassurante.

 

Source : communiqué. Cliquez ici pour le voir au complet.

Laisser un commentaire